Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Cure dépurative à la bardane

Jardin

Si je vous parle de petites boules couvertes de velcro qui se lancent volontiers sur les pulls de laine ou dans les cheveux des filles, cela vous parle ? Les fruits de la bardane attirent en général l’attention des facétieux, mais les racines, remède ancestral, poussent et meurent dans l’anonymat. Remédions à cela !

Vous avez dit médicinal ?

Bien que la bardane soit l’une des plantes les plus polyvalentes de notre pharmacopée, elle excelle dans une tâche particulière : prendre soin de notre foie. Cet organe est le plus affecté par la vie moderne. En effet, il doit gérer l’avalanche de nourriture qui déboule au travers de la veine porte. Il doit aussi métaboliser les toxines, médicaments, pesticides que nous absorbons bon gré mal gré. C’est pourquoi il faut effectuer une vidange régulière, ou le moteur hépatique risque de vieillir prématurément et causer des problèmes de peau, de métabolisme (cholestérol, glycémie), d’aggraver les allergies et les migraines.

Dans le cadre d’une cure dépurative qui dure une dizaine de jours, la bardane se prépare en décoction avec 25 g de racines fraîches coupées finement, ou 30 g de racines sèches par litre d’eau. Faites frémir à couvert pendant 15 minutes et buvez le litre pendant la journée. Pendant cette période – que l’on peut renouveler tous les trois mois –, mangez léger, en particulier le soir, et privilégiez les soupes, salades et fricassées de légumes de saison. Allez au lit tôt et comblez votre déficit de sommeil. Vous vous...

sentirez plus léger par la suite.

La bardane accélère le métabolisme hormonal au niveau du foie, ce qui tombe à pic pour l’acné juvénile, caractérisé par un excès de testostérone. Préparez un quart de litre de décoction tous les jours. Appliquez-en une partie sur les boutons à l’aide d’une compresse et offrez-en une bonne tasse à votre adolescent tous les jours, avec un peu de miel si nécessaire.

Au jardin

La bardane (nous parlons ici plus spécifiquement de la grande bardane) est très facile à démarrer à partir de graines. Semez-la au printemps, en godets ou en pleine terre. Creusez un petit trou de 2 cm de profondeur à l’aide du doigt et placez-y 2 ou 3 graines. Recouvrez de terre et gardez humide jusqu’à la germination.

Plantez serré
La plante est bisannuelle, produisant de grandes feuilles pendant la première année et montant en graines à la fin de la deuxième année. Comme ce sont les racines qui nous intéressent, nous allons la planter serrée afin de forcer les racines à rester verticales et longilignes, ce qui rendra la récolte plus facile. Disposez un plant tous les 20 cm, exposé plein soleil ou mi-ombre/mi-soleil, dans une terre enrichie en compost et fumure. Arrosez régulièrement.

Créez votre bac de plantation
Pour une récolte optimale, je vous propose la création d’un bac de plantation original à partir de ballots de foin rectangulaires. Disposez- les sur votre sol, et à l’aide de quatre planches d’une quinzaine de centimètres de largeur clouées ensemble, formez un carré qui se pose sur les ballots de foin. Remplissez ce carré de terreau et plantez-y vos bardanes. Au moment de la récolte, il suffira de déclouer les planches, d’enlever le terreau et d’extraire les belles racines charnues qui auront pénétré le tendre foin. Les graines se récupèrent à la fin de la deuxième année. Attention cependant, car le fruit est plein de poils très irritants pour la peau et le système respiratoire. Placez les boules velcro au fond d’un seau et écrasez-les à l’aide d’un morceau de bois. Remplissez le seau d’eau. Les graines coulent et les débris et poils restent en surface. Récupérez les graines et faites sécher pour le printemps suivant.

Ramasse et séchage
Récoltez les racines à l’automne de la première année ou au printemps suivant dès que la plante recommence à donner signe de vie. Vous pouvez aussi en récolter l’hiver si le sol n’est pas gelé. Arrosez bien vos plants la veille afin d’assouplir la terre. Certaines racines descendent profond, il faudra donc de la patience pour les extirper. Passez les racines à grande eau et brossez-les afin d’enlever la terre. Si possible, utilisez-les fraîches. Vous pouvez aussi les faire sécher en tronçons de 5 cm à plat sur une grille en les retournant régulièrement ou utiliser un déshydrateur.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité