Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Macérat glycériné de matricaire

La matricaire

Avec cette préparation qui met en valeur le goût de la matricaire, vous allez faire plaisir à vos proches. Sans parler des vertus calmantes et digestives qu’ils en retireront.

  1. pesez vos fleurs fraîche puis placez-les dans un blender. pour chaque 100 g de fleurs, versez sur la  plante 200 ml de glycérine végétale. Réduisez en purée. Si vous n’avez pas de blender,  versez simplement la glycérine sur les  fleurs fraîches.
  2. Placez cet épais mélange  dans un bocal qui ferme d’une  manière hermétique. Un bocal de  conserve d’un litre avec joint orange  et fermeture clipsée fera l’affaire.  Fermez le bocal et placez-le dans un  endroit sombre.
  3. Secouez le bocal tous les jours  et laissez macérer pendant 2 semaines
  4. Filtrez le mélange au travers  d’un morceau de tissu propre et pressez fortement afin de  récupérer le précieux jus emprisonné  dans la plante. Stockez dans une  bouteille en verre et gardez au frigo.

Utilisation

Prendre une cuillère à  café soit pure, soit diluée dans un  peu d’eau en cas d’énervement ou  de douleur...

digestive légère, jusqu’à  4 à 5 fois par jour.

Préparez aussi...
• L’infusion de  plante fraîche, qui  est inimitable en  goût et en arôme.  Une cuillère à café  de fleurs par tasse  est suffisante.
• La teinture mère de fleurs  fraîches est préparée avec  200 ml d’alcool à 80°  pour chaque 100 g de  fleurs. Laissez macérer 10  jours, filtrez et pressez. Pour  un adulte, une quarantaine  de gouttes de cet élixir parfumé dans un peu d’eau froide  calmera les digestions rebelles et  les esprits échauffés.
• Le macérat huileux de fleurs  récemment séchées pourra être  utilisé pour masser les ventres tendus  et douloureux des tout-petits en cas  de coliques ou de ballonnements.  Placez vos fleurs sèches dans un bocal, recouvrez d’huile d’amande  douce et laissez macérer pendant  3 semaines avant de filtrer.

Ramasse et séchage

Aujourd’hui, on utilise la fleur en herboristerie. Dans  le passé, les feuilles étaient elles aussi très employées  comme tonique amer. Les fleurs, que vous ne laissez  pas sur pieds pour vos infusions de plantes fraîches, peuvent se ramasser en formant un peigne à l’aide de  vos doigts et en le passant dans les touffes fleuries avec  un geste remontant. Mais il y a parfois des dommages, car tirer sur la fleur peut casser des branches ou parfois  même arracher un plant. Je préfère largement couper les fleurs une à une à l’aide d’un sécateur ciseau,  méthode plus longue mais plus respectueuse. Ensuite,  je les fais sécher sur des grilles dans un endroit à l’abri  du soleil, sec et bien aéré. Les fleurs sèches sont très  fragiles, manipulez-les avec précaution. Stockez-les  ensuite dans un sac en papier ou un bocal dans un  endroit sec à l’abri de la lumière. Consommez-les  rapidement dans les mois qui suivent.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité