Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Vinaigre d’escholtzia

Escholtzia

Si vous pensez que le vinaigre n’est pas un bon solvant pour une grande majorité de plantes, vous avez raison... Sauf pour celles qui sont riches en alcaloïdes. Attention, cette préparation va réveiller vos papilles gustatives !

  1. Pulvérisez l’escholtzia sec et déjà coupé en petits morceaux  à l’aide d’un moulin à café ou  d’un blender. La pulvérisation  n’endommage pas la plante et va au  contraire assurer une extraction plus  efficace en augmentant la surface de  contact avec le vinaigre.
  2. Placez la plante pulvérisée  dans un bocal. Recouvrez-la de  vinaigre de cidre en vous assurant  qu’elle ne dépasse pas et ne soit  pas en contact avec l’air. Fermez le  bocal, secouez bien et laissez reposer  24 heures afin que la plante se gonfle  de vinaigre. Le vinaigre contient de l’acide acétique qui s’associe avec les  alcaloïdes (qui sont des bases) pour  former des sels d’alcaloïdes. Ces  sels se diluent ensuite dans la partie  aqueuse du vinaigre. 
  3. Vérifiez le niveau de vinaigre  le jour suivant. Si la plante  dépasse du vinaigre, rajoutez-en un peu. S’il le faut, utilisez un galet  propre afin de la lester vers le bas.
      >
    1. Laissez macérer pendant 2 semaines en secouant le  bocal tous les jours. Pressez puis  filtrez le liquide et gardez-le dans de petites bouteilles stérilisées.
    2. Conservez votre  vinaigre à l’abri de la lumière dans un endroit  frais. Il se garde environ 6  mois. La posologie pour  un adulte est d’une ou  deux cuillères à café diluées  dans un petit verre d’eau le  soir. Pour les amoureux  de l’amer, vous pouvez  tenter une vinaigrette  pour accompagner les  crudités. Lors du repas  du soir, bien entendu !

    Mais aussi...Préparer une teinture mère 

    L’escholtzia donne  une excellente teinture de plante fraîche :  faites macérer 100 g de  plante coupée dans 200 ml  d’alcool pur. Si vous avez accès  à la plante sèche, utilisez 500 ml  d’alcool à 45° pour 100 g de plante.  Si la plante dépasse de l’alcool,  placez un galet propre de rivière  (de diamètre légèrement plus petit  que celui du bocal) par-dessus afin  de la lester pour qu’elle reste sous  le liquide.

    Ramasse et séchage

    Des escholtzias heureux produisent une grande quantité  de feuilles et de fleurs. Toute la partie hors terre est  utilisable.
    • Coupez de temps en temps une partie des feuilles afin  de laisser à la plante l’opportunité de se régénérer. Une  deuxième option est d’attendre la fin de l’été puis de  couper les plantes à 5 cm du sol. Si l’automne reste doux,  il se peut qu’elles vous fassent une deuxième production  de feuilles.
    • Faites sécher les feuilles sur des claies dans un endroit  sec, bien aéré et à l’abri de la lumière directe. La plante se  sèche mal en bouquets. Si les feuilles sont empilées les  unes sur les autres, retournez-les régulièrement afin de  faciliter un séchage homogène. Vous pouvez ensuite les  couper en morceaux de 4 ou 5 cm et les stocker dans des  sacs en papier. La plante sèche se conserve relativement  bien, au moins jusqu’à l’année suivante.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité