• helichryse

L'helichryse corse… parer à tous les coups

L’immortelle ou hélichryse doit son nom à l’association des noms grecs hélios (le soleil) et chrysos (l’or). C’est la raison pour laquelle l’immortelle est aussi appelée l’« or solaire ». Sa fleur jaune d’or accumule les principes actifs qui donnent à l’hélichryse ses lettres de noblesse depuis des siècles. Les Grecs vénéraient cette plante qui symbolisait pour eux l’amour. Son odeur caractéristique et entêtante contribue à l’identité aromatique du maquis corse qui accueille plusieurs variétés spécifiques à ce terroir. Présentation.


L’immortelle est une plante emblématique de Corse pour ne pas dire LA plante emblématique. Son odeur caractéristique signe l’identité du maquis corse. Et elle est présente à tous les niveaux de la tradition corse. Autrefois, la mariée portait une couronne tressée d’immortelles et des fleurs séchées couvraient le sol de l’église lors des enterrements. Mais sa principale utilisation est désormais « thérapeutique ». Grâce aux conditions climatiques exceptionnelles de l’île, l’immortelle corse développe des principes actifs très puissants. Elle est considérée comme la référente de l’espèce.

Si plus de 300 espèces d’immortelles honorent le pourtour méditerranéen de leur présence odoriférante, il existe en Corse quatre types d’immortelles. Deux ont leur habitat au sud et deux au nord de la Corse.

L’hélichryse corse Helichrysum italicum Roth subsp italicum est appelée en corse « murza ». Ses principaux composants biochimiques sont des esters (acétates de néryle) pour 30 % et des cétones (italidiones) pour 14 %. La présence de ces cétones en interdit l’utilisation sur la femme enceinte ou allaitante ou l’enfant de moins de huit ans. Chez les personnes allergiques, quelques précautions s’imposent lors d’une première utilisation.

Les immortelles du Sud sont dites microphyllum, c’est-à-dire « à petites feuilles ». C’est une adaptation à l’exposition plus importante au soleil et au vent. Ce sont les immortelles de Bonifacio (murza di Bonifaziu, Helichrysum pertusato, ou Helichrysum italicum subsp microphyllum) et de Sartène.

Les immortelles du Nord sont celles de Balagne et du Cap Corse (Helichrysum italicum Roth G. Don subp italicum, ou murza maredda). Plus haute sur tige (entre 50 et 60 cm), l’immortelle de Balagne est considérée comme la « référente » des immortelles corses. Pour Christian Escriva, auteur du livre Les Huiles essentielles corses (éd. Amyris), « cette HE [d’immortelle] “aux notes dorées et miellées” a un effet très prononcé sur la circulation sanguine dès la première inspiration […]. [C]’est une décongestion globale qui s’opère […]. Les effets sur le système nerveux sont puissants et créent une “quasi-anesthésie” ».Le « génie thérapeutique » de l’immortelle corse en fait « une panacée » utilisable pour le traitement de nombreux maux, aussi bien physiques que psychiques.

Cosmétique et anti-hématome

« On peut l’associer à de l’huile végétale d’arnica, ce qui renforcera son action anti-hématome. Mais cette utilisation devra être limitée à une période d’un à trois jours. »

L’immortelle « à petites feuilles » (Helichrysum italicum subsp. microphyllum) est plus douce et convient parfaitement aux soins cosmétologiques de la peau (crème, gel…). Sur le plan physique, le cœur « s’ouvre » sur une simple inspiration de cette immortelle « grise ».

L’Helichrysum italicum est un anti-hématome de premier ordre. Elle est connue par tous les pratiquants de sports de combat, mais également par les mamans attentives à leurs rejetons… L’huile essentielle d’hélichryse favorise aussi la circulation et plus particulièrement le retour veineux. Elle aura une action immédiate et efficace sur tous les coups, bosses, plaies ou chocs liés à un traumatisme. Elle est appliquée pure (6 à 10 gouttes) ou associée (20 à 30 gouttes) à une huile végétale d’arnica, ce qui renforcera son action anti-hématome. Cette utilisation devra être limitée dans le temps (1 à 3 jours). Toutefois, cette action pourra être prolongée en cas de cicatrices inflammatoires et/ou chéloïdes. Le massage se fera avec une huile essentielle pure (massage direct mobilisateur de la cicatrice) ou diluée dans une huile végétale bénéfique pour la peau comme celle de rose ou d’abricot.

Victime de son succès

Pour les problèmes circulatoires (phlébites, varices, hémorroïdes), l’application avec une compresse d’argile verte en bande (pas d’eau chaude) semble tout indiquée. Ajouter de 20 à 30 gouttes d’hélichryse par compresse. Selon l’importance du problème, 2 à 3 applications de 20 minutes de 8 à 21 jours est un traitement normal. Pour des problèmes de « jambes lourdes » dus à une station debout prolongée, des massages légers avec des pulvérisations d’hydrolat d’hélichryse atténueront les conséquences de cette posture sans pour autant vraiment en traiter la cause. Les anciens utilisent l’immortelle en infusion pour traiter les problèmes respiratoires ou bien désengorger un foie malmené… Rien ne vous empêche d’essayer !

L’immortelle sauvage corse est victime de son succès. Certains « malotrus » n’hésitent pas à arracher la plante entière directement dans la nature et piétinent les autres plantes, causant des dégâts irréversibles. Heureusement, sa culture vient compléter une demande sans cesse grandissante. L’immortelle cultivée en bio représente actuellement quelque 200 hectares. Un hectare fournissant en moyenne 3,5 tonnes de fleurs et sachant qu’il faut une tonne de fleurs pour obtenir 1,5 litre d’huile essentielle. N’hésitez donc pas à vous adresser aux producteurs locaux* qui se feront un plaisir de vous fournir des produits finis de première qualité.

 

*http://www.gustidicorsica.com/fr/14/filiere/les-huiles-essentielles-corses.html


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.