• Plusieurs recettes existent pour arrêter de fumer naturellement grâce aux plantes.

Nos recettes de plantes pour arrêter de fumer naturellement

Le kudzu est la plante tendance pour arrêter de fumer. Mais il existe de nombreuses autres plantes pour vous aider à limiter l’accoutumance, vous dégoûter du tabac, freiner vos envies, détoxifier votre corps ou encore compenser le manque dû à l’arrêt. En ce mois sans tabac, nous vous proposons quelques solutions naturelles à base de plantes (ortie, passiflore, valériane, griffonia, millepertuis..) pour vous aider à vous défaire de cette addiction.


Le tabac suscite une dépendance au quotidien qui nous laisse quelque peu désemparés. En ce mois sans tabac et suite à une nouvelle augmentation du prix du paquet, vous êtes nombreux à vouloir arrêter. Sachez que les plantes peuvent véritablement vous y aider

Voici plusieurs recettes pour arrêter de fumer naturellement grâce aux plantes. Elles vous sont proposées par le docteur Marc Beck, ainsi que par les docteurs en pharmacie Claudine Luu et Annie Fournier, auteurs du livre Les meilleures méthodes naturelles pour arrêter de fumer (1).

Se préparer à arrêter de fumer : la tisane à l’ortie

Si possible, et contrairement à d’autres substances, il vaut mieux arrêter brutalement le tabac, car seulement deux cigarettes par jour entretiennent la mémoire du corps. Mais, préparez-vous psychologiquement à arrêter de fumer, au moins quinze jours avant de franchir le pas, par exemple en notant dans un carnet vos motivations.

La tisane drainante et équilibrante de Claudine Luu et Annie Fournier pourra vous accompagner :

  1. Préparer un mélange avec 20 g de chaque plante suivante : passiflore, aubépine, ortie, thym, millepertuis, réglisse, angélique, romarin, bardane
  2. Prenez 2 cuillères à soupe de ce mélange pour 1 litre d’eau bouillante.
  3. Laissez infuser pendant 15 minutes
  4. Buvez-la tiède tout au long de la journée (de 1 à 1,5 litre par jour)

Freiner l’envie et vous dégoûter du tabac : la valériane

Plusieurs plantes peuvent vous aider à ralentir vos envies de cigarettes. Voici le protocole du Docteur Beck : 

  • Extrait de passiflore et de valériane : 1 gélule de chaque 2 à 4 fois par jour pendant 3 à 4 mois
  • Extrait de plantes (EPS) de rhodiole + griffonia ou de millepertuis + griffonia (demander le mélange à son pharmacien) : 5 ml matin et soir pendant 3 à 4 mois

À faire soi-même : une décoction avec 1 c. à café de racine de valériane coupée :

  1. Faites infuser la racine de valériane pendant 5 à 10 minutes dans une tasse d’eau bouillante.
  2. Consommez 1 à 5 fois par jour, de préférence le soir, car cette infusion est sédative.

Gérer la dépendance avec le kudzu

Le kudzu est une plante d’origine asiatique. Depuis plus de 1 000 ans, les Chinois utilisent sa racine et ses feuilles pour favoriser le sevrage. C’est un allié complet : elle est adaptogène (permet l’adaptation de l’organisme face au stress), calmante, dépurative, cardio-protectrice, détoxicante, antioxydante et surtout, elle modère fortement l’effet de manque.

Voici comment Claudine Luu et Annie Fournier vous proposent d’y avoir accès :
Prendre la poudre de racine sous forme de gélules, à raison de 1 à 2 grammes par jour (soit 2 à 8 gélules), avant le repas avec un verre d’eau.
En cure de 3 mois, à renouveler si besoin.

Compenser le manque : la griffonia

L’effet secondaire le plus difficilement gérable lors de l’arrêt de la cigarette est le manque. Pour compenser cette sensation, le Dr Marc Beck a identifié plusieurs plantes qui peuvent être combinées selon vos besoins :

  • La griffonia permet de diminuer la fatigue, symptôme fréquent lors des sevrages. 

    Posologie : 1 à 2 gélules par jour, de préférence le soir au coucher
  • Le millepertuis, lui, améliore l’humeur. 

    Posologie : 1 à 2 comprimés par jour
  • La rhodolia vous permet de retrouver tonus et moral.
    Posologie : 1 à 2 gélules par jour
  • La teinture d’avoine aura quant à elle un effet relaxant. 

    Posologie :  50 gouttes matin, midi et soir dans un peu d’eau

Le traitement pourra s’étendre sur toute la durée de votre sevrage, mais l’avis d’un praticien est fortement recommandé.

Respirer de nouveau avec le brocoli !

Le sevrage s’accompagne parfois de toux, voire de bronchites. En effet, à l’arrêt du tabac, les poumons, libérés de l’invasion du goudron, pourront avoir tendance à expulser les matières de manière parfois forte ou anarchique. Il faut donc protéger la muqueuse quand on arrête de fumer. Le Dr Marc Beck conseille pour cela un extrait de brocoli (2).

Nous vous proposons également de nombreux conseils pour améliorer votre quotidien, un peu gris pendant la période de sevrage, grâce aux huiles essentielles ici et à des conseils plus généraux ici.

Ainsi, si les plantes peuvent efficacement nous aider à modifier nos humeurs et nos équilibres en neuromédiateurs, à contenir certaines de nos pulsions, elles devraient s’envisager comme des approches complémentaires à une remise en question plus large de nos pratiques et de nos pulsions. Mais elles peuvent aussi s’articuler à des approches thérapeutiques plus individualisées.

(1) À lire : Les meilleures méthodes naturelles pour arrêter de fumer, Claudine Luu et Annie Fournier, éd. Terre vivante, 223 p., 19 €
(2) Extrait de brocolis : Aérobiane

ATTENTION : L'usage de certaines de ces plantes n'est pas compatible avec d'autres traitements, renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.