• Phytothérapie : la rhodiola

Rhodiola rosea : pour le tonus, le moral et la libido...

Antifatigue et adaptogène, la rhodiola favorise la résistance au stress en renforcant l’activité du système immunitaire. Elle améliore l’attention, la concentration et favorise l’aptitude intellectuelle et la mémorisation. Elle pourrait également avoir un effet bénéfique sur l'assimilation du sucre et les états pré-diabétiques.


Dès 1960, plusieurs équipes russes ont publié des études sur les propriétés de la Rhodiola. Leurs recherches ont rapidement confirmé l’usage qu’en font les montagnards de Sibérie, du Tibet et de Chine, qui l’utilisent pour ses vertus fortifiantes et toniques, et surtout pour pallier au manque d’oxygène dû à l’altitude. Au fil des années, le nombre de vertus prouvées de cette plante n’a cessé de s’allonger, et à l’heure actuelle, 9 propriétés essentielles, dépassant celles du ginseng, sont retenues :

  • La Rhodiola est un fortifiant musculaire : elle amplifie la résistance à l’effort. Elle a été testée avec succès chez les athlètes russes et par les cosmonautes. C'est un complément utile pour les personnes âgées menacées de sarcopénie.
     
  • La Rhodiola est un cardio-protecteur et un régulateur du muscle cardiaque. Elle normalise les battements du cœur immédiatement après un effort physique intense.
     
  • La Rhodiola corrige l’hypoxie (le manque d’oxygène distribué par le sang dans les tissus). Cet effet oxygénant a été attribué à l’augmentation des réserves sanguines d’oxygène ainsi qu’à un meilleur rendement des mitochondries des cellules des muscles de soutien.
     
  • Stimulante de l’humeur et anti-déprime : la rosavine et la salidroside, deux principes actifs essentiels présents dans cette racine, stimulent le transport des précurseurs de la sérotonine, et augmentent sa disponibilité au niveau du cerveau. La Rhodiola s’avère, d’après ces études, un remède efficace contre la dépression  saisonnière due au manque de lumière en période hivernale.
     
  • La Rhodiola renforce l’activité du système immunitaire en activant la production des cellules NK (Natural Killers).
     
  • La Rhodiola est un protecteur hépatique. Des travaux russes ont mis en évidence cette propriété par des tests de toxicité, faibles ou négatifs en présence d’extraits de cette plante.
     
  • La Rhodiola présente des vertus anti-mutagènes. Elle favorise les mécanismes réparateurs de l’ADN. Des études sont en cours pour confirmer cette découverte.
     
  • La Rhodiola est un anti-radicalaire : ses activités anti-oxydantes ont fait l’objet de nombreuses études et plusieurs composants, responsables de cette propriété, ont été analysés.
     
  • Anti-fatigue et adaptogène, la Rhodiola favorise l’adaptation et la résistance au stress. C’est sur ce point que ses vertus sont les plus nettes. Elle favorise l’attention, l’aptitude intellectuelle et la mémorisation. Des études en double aveugle ont nettement mis en évidence cet effet anti-stress chez des étudiants en période d’examen. Mais elle est tout autant utile à chacun : elle entraînera au quotidien un sentiment de bien-être et de forme générale. Stimulante des hormones surrénaliennes, elle permet une meilleure réponse devant les exigences de la vie moderne. 

D’autres recherches metent en évidence ses bienfaits sur la gestion du sucre et les états de pré-diabète. La Rhodiola favoriserait une bonne glycémie en agissant sur les taux d’insuline et en corrigeant l’hypoxie pancréatique.

Pour ma part, à chaque cure de Rhodiola que j’ai pu faire, j’ai remarqué que dans la journée, en période d’activité, j’avais une meilleure forme globale. Par contre le soir, dès que s’amorçait la fin de mon temps de travail, le stress était absent, une sorte de fatigue saine m’envahissait et une sensation de relaxation profonde apparaissait alors. La Rhodiola est autant une plante qui soutient le besoin des dépenses, que des récupérations.

Plusieurs personnes à qui j’ai recommandé une cure de cette plante m’ont confirmé cette observation personnelle. 

Enfin, un médecin Chinois m’a confié qu’en Chine, de nombreuses femmes ont constaté une meilleure libido pendant une cure de Rhodiola qui leur avait été prescrite. Il m’a avoué que chez les hommes aussi, on lui a rapporté qu’une cure de Rhodiola augmentait les performances sexuelles.

Avouons que face à un tel potentiel thérapeutique, une si belle plante, qui en plus pousse en haute montagne, a de quoi nous donner le vertige !

  

Mode d’emploi : 

La racine de Rhodiola s’utilise à raison de une à trois gélules, soit environ 0,3 g à 1 g., chaque matin sur 10 à 15 jours, renouvelables.

Précautions :

Pas d’effet secondaire connu aux dosages recommandés, mais par prudence, elle est déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitant, ainsi que chez les enfants. Par manque de recul, elle est aussi déconseillée aux personnes sous traitement médical.