• Desmodium

Le desmodium pour soutenir l'action du foie

Le foie est la glande la plus volumineuse de l’organisme ce qui lui permet d’assurer un travail colossal indispensable à la vie. Il est pourtant constamment agressé. Tabac, alcool, déchets métaboliques, aliments industriels, médicaments… Si on ne soutient pas son action, il s'épuise. Une plante africaine est reine dans ce domaine : le desmodium.


La majorité des thérapeutes qui pratiquent les médecines naturelles reconnaissent l’importance majeure du foie dans le fonctionnement de l’organisme. Cet organe essentiel joue en effet un rôle :

  • il permet l'assimilation des sucres, des protéines et des graisses.
  • il synthétise des protéines à partir des acides aminés, du cholestérol et des sels biliaires qui constituent la bile indispensable à l’absorption des graisses.
  • il « détoxique » la plupart des « poisons » absorbés par l’alimentation, dont les médicaments, qu’il transforme en composés non toxiques. Il assure avec les reins l’élimination des déchets produits par notre métabolisme.

Ce rôle est si important qu'il est le seul organe qui soit capable de se régénérer (chaque moitié du foie peut se régénérer en un foie complet).

Le foie, constamment agressé

Il est donc fondamental de garder un foie sain si l’on veut jouir d’une bonne santé. Malheureusement, il souffre beaucoup tout au long de notre vie car les facteurs d’agression du foie sont multiples.
Citons en premier lieu l’incroyable consommation de médicaments qui caractérise notre société. Je pense en particulier aux antidépresseurs, aux somnifères, aux antibiotiques mais aussi à la pilule contraceptive, mal nécessaire mais toxique pour le foie. Je pense également à notre alimentation trop riche, trafiquée ou contaminée par des pesticides et des conservateurs. L’abus d’alcool (la France détient à ce niveau un triste record) est également un facteur majeur de souffrance hépatique.

Le Desmodium est indispensable en cas de cure détox

En général, grâce à ses capacités de régénération, le foie est capable de gérer des agressions répétées. Toutefois, lorsque les toxiques sont trop nombreux en genre et en nombre, il peut flancher et provoquer ce que l'on appelle une crise de foie. C'est ce qui se passe dans bien des cas lorsque l'on abuse du chocolat et de l'alcool, ou bien lorsque l'on suit certains traitements médicamenteux. 

Mais il n'est pas rare que le foie défaille également à l'occasion d'un régime amaigrissant ou d'une cure détox. En effet, la majorité des poisons que nous ingérons quotidiennement sont stockés par l'organisme dans les tissus adipeux. Un régime qui va réduire la masse graisseuse ou une cure détox qui va extraire ces poisons vont agir de la même manière en remettant en circulation dans l'organisme une quantité importante de toxiques de toutes sortes. Il est donc absolument nécessaire de soutenir le travail du foie dans ce type de circonstance.

Plusieurs plantes permettent cette action. Il s'agit par exemple du radis noir, de l'artichaut sauvage, du chardon-marie par exemple. Mais une plante est dans ce domaine supérieure à toute autre : le Desmodium adscendens.

L'action de cette plante très répandue en Afrique (du Sénégal au Congo en passant par la Côte d’Ivoire) a été découverte par le Dr Pierre Tubéry et son épouse le Dr Anne-Marie Tubéry. Leurs recherches leur ont permis de découvrir qu'en Afrique, le Desmodium Adscendens est utilisé par les tradipraticiens pour diverses affections hépatiques. Cette plante herbacée vivace fréquente généralement les lieux humides ou le pied des palmiers à huile. Elle se révèle être un traitement alternatif bien-être pour toutes les pathologies du foie.

Le Desmodium est notamment indiqué pour faciliter l'arrêt du tabac ou traiter la dépendance alcoolique car il stimule les fonctions de drainage hépatique et notamment l’élimination rapide et complète des dérivés de l’éthanol. Très utile dans les premiers jours, ou en préparation d'un sevrage. Mais n'oubliez pas que, le Desmodium en gélules ne fait effet qu'au bout de trois ou quatre jours.

Ce sont ses saponosides qui sont responsables de son action hépatorégulatrice. Une étude clinique réalisée sur des hommes atteints d’hépatite B à l’hôpital de Bamako, au Mali, a ainsi montré que l’administration d’une décoction de Desmodium entraîne une rapide diminution de la bilirubine (l’élévation anormale de la bilirubine dans le sang reflète un mauvais fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire et se traduit par une « jaunisse » ou ictère).

Son emploi est on ne peut plus simple. Il suffit de faire bouillir pendant 15 minutes 10 grammes de plante sèche (tiges et feuilles) dans un demi-litre d’eau et de filtrer. Mieux vaut le choisir bio ! On obtient une boisson à consommer dans la journée et continuer le traitement jusqu’à disparition des symptômes. Le desmodium existe également sous forme de gélules. Vous pouvez vous en procurer ici. 

 

A noter : le Desmodium peut-être utilisé en complément de plantes dont l'emploi à forte dose peut présenter une toxicité pour le foie comme, par exemple, la bourrache dans le traitement de la scarlatine.

À lire aussi :

Soutenir le foie fragile 

Le foie, clef de voûte de la santé

Ginkgo, desmodium, eschscholzia, ginseng : ces plantes venues d'ailleurs qui nous veulent du bien

Pour mener une cure détox ou un sevrage tabagique ou alcoolique, il est recommandé de prendre l'avis d'un naturopathe.
Pour accéder directement à une sélection de thérapeutes dans les plus grandes villes, cliquez sur les liens ci-dessous :