Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Les quatre éléments au service de notre santé (4/5)

Universels et intemporels, l’air, l’eau, le feu et la terre ont inspiré de nombreuses approches de santé. Prêts pour un bol d’air forestier, une cure d’eau argileuse ou un cataplasme réchauffant au gingembre ? Apprenez à puiser ces sources de bien-être profond dans votre environnement.

feu

Feu et chaleur vitale

Généralement située autour de 37°C, notre température interne est la plupart du temps bien supérieure à celle de notre environnement. Notre corps doit donc produire en permanence de la chaleur. Plus précisément, il en récupère à partir de notre métabolisme: en effet, parmi les réactions chimiques qui se déroulent dans notre organisme, certaines produisent de l’énergie tandis que d’autres en consomment. Les transferts d’énergie des unes vers les autres n’ont jamais une efficacité de 100 %, le surplus est transformé en chaleur corporelle.

Ce feu interne correspond donc à notre énergie vitale. Naturellement, il peut s’intensifier, lorsqu’on pratique une activité physique, mais aussi en cas de fièvre ou d’inflammation. De manière externe, plusieurs pratiques traditionnelles utilisant la chaleur stimulent cette énergie vitale. C’est le cas du sauna et la hutte à sudation, qui poussent le corps à transpirer, et ainsi à se purifier et augmenter ses défenses immunitaires. L’une des plus anciennes pratiques de médecine chinoise est l’utilisation de moxas, des bâtonnets d’armoise séchée que l’on brûle puis applique en différents points du corps pour faire pénétrer la chaleur. La moxibustion est utilisée dans le traitement des personnes fatiguées ou atteintes de maladies chroniques pour renforcer leur énergie vitale. Et...

n’oublions pas qu’un certain nombre de plantes dites aphrodisiaques – gingembre, piment, etc. – sont en réalité des plantes réchauffantes !

Naturellement, le soleil a pour effet immédiat d’augmenter notre température, amenant chaleur et lumière, mais aussi comme catalyseur des réactions chimiques de notre corps. On parle ainsi d’héliothérapie : le soleil favorise notre synthèse de la vitamine D ou l’assimilation du calcium et du phosphore. Il a pour effet d’augmenter le nombre de globules rouges et de globules blancs. Il stimule le système nerveux. Au niveau psychologique, cet astre de feu redynamise, réduisant les dépressions saisonnières et améliorant le sommeil. L’hélio- thérapie doit bien entendu être pratiquée de manière progressive, en exposant le corps entier pendant des temps d’abord très courts, puis qui seront allongés peu à peu en fonction de la pigmentation de la peau de l’individu.

L’eau chaude entretient le feu digestif

Boire de l’eau chaude a des vertus thérapeutiques reconnues depuis des millénaires en Orient. En Ayurvéda, il s’agit d’accompagner le « feu digestif », Agni en sanskrit, qui permet toutes les transformations du corps. Lorsque nous ne pouvons pas digérer complètement, des toxines s’accumulent, créant un déséquilibre pouvant entraîner une maladie. Ce résidu toxique est appelé Ama, c’est-à-dire « déchet » ou « poison ». Ce principe est aussi vrai concernant nos émotions réprimées, refoulées, non digérées. Les signes d’Ama dans le corps sont une sensation de lourdeur, la langue blanche au réveil, une somnolence post-prandiale, un esprit brumeux, des diarrhées ou constipations, des douleurs articulaires ou encore de fréquents rhumes. L’Ayurvéda recommande de boire de l’eau chaude à petites gorgées, tout au long de la journée.

Compresse au gingembre

En cas de toux grasse, contre les tensions musculaires ou les rhumatismes, l’application de gingembre réchauffe en douceur l’organisme, stimule la circulation sanguine et favorise l’expectoration. Sur le plan psychique, elle libère des émotions et des tensions et aide à mieux faire circuler l’énergie. Contrairement au fameux cataplasme à la farine de moutarde, elle peut être appliquée sur des enfants sans risque.

À faire
1. Râpez du gingembre de façon à en obtenir 1 cuillère à café et répartissez-le sur l’ensemble d’un linge en coton, en une  ne couche.

2. Repliez le linge de sorte à former une enveloppe, déposez-le sur la zone à traiter, couvrez-le d’une serviette de toilette, puis maintenez le tout à l’aide d’un vêtement serré.

3. Laissez agir 20 à 30 minutes. Vérifiez que la compresse ne provoque pas de sensation d’irritation.

4. Après l’application, lavez la zone traitée à l’eau tiède puis appliquez une huile de soin neutre. En règle générale, on se sent ensuite plein d’énergie !

N.B. Dans la médecine anthroposophique, on applique des compresses chaudes et humides à base de gingembre au niveau des reins pour stimuler les fonctions rénales. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité