Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Allons voir si la rose...

Hayat Gaamouche dans une coopérative artisanale

Quand Hayat Gaamouche retourne au Maroc, en 2014, elle y fait une rencontre décisive avec la rose, cultivée dans le pays depuis trois cents ans. La fleur lui inspire une gamme de soins pour la peau.

En 2004, mon diplôme de diététicienne en poche, j’ai travaillé à l’hôpital puis en pharmacie. Quelques années plus tard, j’ai repris des études et collaboré avec de grandes entreprises de phytothérapie et de cosmétique. En 2014, j’ai eu besoin de retrouver mes racines ; j’ai alors réalisé plusieurs périples au Maroc, où j’ai passé mes premières années. Je suis notamment allée marcher dans les montagnes, ce qui m’a permis de me connecter aux plantes. Le Maroc fait tout de même partie des dix premiers pays producteurs d’aromatiques et de médicinales du monde !

On trouve du romarin au nord du pays, de la lavande au centre et de l’argan sur la côte ouest. Le déclic pour ma reconversion professionnelle a eu lieu au sud-est, à Kelaat M’Gouna, célèbre pour son festival annuel des roses. La rose de Damas (Rosa damascena) y a été introduite il y a trois cents ans. Aux portes de la ville, je sentais déjà son parfum. Après...

cette expérience sensorielle forte, j’ai visité des coopératives artisanales. Grâce au travail manuel et à la distillation lente, les actifs de la rose de Damas restent vivants. On les sent même vibrer ! Il faut savoir que quatre tonnes de fleurs sont nécessaires pour obtenir un kilo d’huile essentielle.

En 2016, j’ai lancé la marque LavyzOë – un nom qui s’inscrit doublement dans cette vitalité puisque zoë signifie « vie » en grec. Après une campagne de financement participative, j’ai pu démarrer la fabrication d’un sérum à l’huile essentielle de rose, huile connue pour son odeur magique et pour redonner tonicité et fermeté à tous les types de peau. C’est un formidable régénérateur de l’épiderme. Pour valoriser les différents produits tirés de la fleur, j’ai ensuite complété la gamme avec de l’eau florale et de la poudre de pétales.

À tester : masque aux pétales

Le masque à la rose LavyzOë est un soin purifiant et reminéralisant. Il associe de la poudre de pétales de rose et du rhassoul, une argile riche en minéraux récoltée au Maroc. Utilisation : mélangez 1 c. à café de poudre à 2 c. à café d’eau. Couvrez votre visage de cette pâte. Trois minutes suffisent pour que les actifs pénètrent.

Je me fournis auprès de plusieurs coopératives. L’une est spécialisée dans l’huile essentielle, une autre dans l’eau florale. Lorsque l’on extrait l’essence, l’eau produite en même temps n’est pas assez riche en parfums, donc en actifs. Mais au Maroc, sur le terroir aride de la vallée des roses, on obtient des substances très concentrées en actifs, car les rosiers vont puiser les éléments nutritifs profondément dans la terre. Je distribue les produits LavyzOë sur internet, et une trentaine d’instituts de beauté les emploient. Ils proposent le soin complet à la rose : application du masque à la poudre de pétales, vaporisation d’eau florale puis massage avec le sérum à l’huile essentielle.

Aller plus loin : www.lavyzoe.com

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité