Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Quelle huile essentielle de citronnelle contre les moustiques ?

moustique

Il existe un panel de citronnelles : de Java, des Indes, de Ceylan… Cultivées en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, toutes sont regroupées sous le nom de Cymbopogon, mais leurs huiles essentielles font preuve de propriétés, d’odeurs et de vertus médicinales différentes. À l’approche des soirées d’été, alors que les moustiques pointent le bout de leur nez, deux d’entre elles retiennent notre attention. L’huile essentielle de citronnelle de Java s’emploiera en prévention des piqûres, tandis que celle de Ceylan sera plus efficace pour soulager les boutons et accélérer leur cicatrisation. Tour d’horizon des utilisations de ces deux indispensables de saison.

De la citronnelle de Java comme répulsif

Cette huile essentielle (Cymbopogon winterianus) est une Poacée originaire d’Indonésie. Elle est très concentrée en citronellal, en géraniol et en citronellol, des composés actifs qui « affolent » le système nerveux des moustiques et les incitent à s’éloigner. D’un parfum délicat, elle est recherchée en parfumerie et entre dans la formulation de produits antimoustiques. Elle reste cependant contre-indiquée pour les enfants de moins de 3 ans comme aux femmes enceintes et allaitantes (sa teneur en citronellal la rend irritante pour la peau).

    >
  • Déposer cinq gouttes d’HE de citronnelle de Java et cinq gouttes d’HE de géranium Bourbon dans un diffuseur ou sur un coton, le revers d’un pyjama ou l’oreiller (l’auréole s’en ira au lavage). Diffuser durant quinze minutes à partir de 16 heures contre les moustiques, et pendant quinze minutes trois fois dans la journée pour éloigner les moustiques tigres.
  • Fabriquer un lait pour le corps répulsif en ajoutant, dans 100 ml de crème corporelle dermatologique, 30 gouttes d’HE de citronnelle de Java et 30 gouttes d’HE de géranium Bourbon. Appliquer le mélange sur la peau une à trois fois par jour pour prévenir les piqûres.De la citronnelle de Ceylan contre les boutons

De la citronnelle de Ceylan contre les boutons

Cymbopogon nardus est originaire du Sri Lanka. Elle contient les mêmes molécules que la citronnelle de Java, mais dans des quantités moindres. Ses propriétés sont donc plutôt anti-inflammatoires et antifongiques. On la contre-indique, néanmoins, aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans.

  • Pour soulager les démangeaisons et accélérer la cicatrisation des boutons de moustiques, verser 10 ml d’huile végétale de calophylle dans un roll-on (15 ml), ajouter 60 gouttes d’HE de citronnelle de Ceylan et 60 gouttes d’HE de lavande aspic. Appliquer sur les boutons. Mélange déconseillé aux moins de 6 ans comme aux femmes enceintes et allaitantes.

Paludisme et citronnelle 

Pour aider la population d’Afrique subsaharienne à lutter contre le paludisme, deux ingénieurs ont mis au point, en 2013, un savon à base d’huile essentielle de citronnelle de Java. Cette dernière entre désormais dans une pommade, plus puissante, qui éloigne les vecteurs du parasite. À suivre ici.

et aussi

De l’eucalyptus citronné pour toute la famille

Corymbia citriodora repousse les moustiques, les tiques et les mouches. Il a l’avantage de pouvoir être utilisé aussi bien chez la femme enceinte (à partir de quatre mois de grossesse) que chez le bébé dès 3 mois, contrairement aux citronnelles citées ci-dessus.

• Déposer 30 gouttes d’HE d’eucalyptus citronné et 30 gouttes d’HE de lavande sur les extrémités des draps du lit (les taches s’en iront au lavage) chaque soir avant le coucher.

Ce que dit la science

  • D’après une étude ­américaine, l’huile essentielle de citronnelle possède aussi un effet répulsif sur les guêpes jaunes et papetières.
  • Des chercheurs américains ont étudié l’huile essentielle de lemongrass (Cymbopogon flexuosus) – inefficace contre les moustiques. Ils ont révélé son rôle ­antifongique et herbicide lié à sa teneur en citral.
  • L’huile essentielle de lemongrass a également été observée par des scientifiques indiens. Ils lui ont découvert une activité ­anticancéreuse ­prometteuse, car elle entraîne une perte de viabilité des ­cellules tumorales.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité