Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Troubles infectieux, fatigue, cataracte, DMLA... Prendre soin de ses yeux (1/3)

Les plantes sont les bienvenues quand il s'agit de soigner des affections bactériennes ou virales,  un œil rouge et collé du fait d'une conjonctivite ou d'un orgelet, ou pour défatiguer nos yeux que notre vie quotidienne expose à trop d'agressions. On misera aussi sur certains nutriments, sur l'homéopatie pour prévenir les pathologies oculaires graves et préserver notre vision le plus longtemps possible.

Bleuet
Bleuet

Solutions naturelles pour limiter la fatigue oculaire

Nos yeux sont des capteurs de lumière. Cette exposition est nécessaire mais finit par les abîmer, les faire vieillir, voire provoquer des lésions. La transformation de la lumière en influx nerveux provoque, en effet, la formation de radicaux libres. Ainsi, 26 % des Français qui pratiquent désormais le télétravail ont rencontré des troubles de la vision pendant le premier confinement selon un sondage OpinionWay pour l’Association pour l’amélioration de la vue (Asnav). En cause : les écrans qui diffusent une lumière bleue délétère pour la vue, car elle endommage la rétine. La consommation d’écrans a, en effet, explosé depuis le début de la crise sanitaire. Au télétravail, s’ajoute l’évolution des loisirs du fait des confinements, et des couvre-feux : 57 % des Français disent s’occuper en regardant la télévision ou les sites de streaming et de vidéos à la demande, et 44 % en surfant sur le Net, selon un autre sondage. Quant aux enfants, ils paient aussi le prix fort : les données venues de Chine montrent une progression inquiétante du nombre de myopes chez les plus jeunes. Un dommage qui n’est pas uniquement à imputer aux écrans. Le fait de rester enfermé coupe d’une exposition plus longue à la lumière naturelle, lumière indispensable au bon fonctionnement de la rétine. Les spécialistes recommandent ainsi d’en profiter tous les jours, entre trente minutes et une heure, de préférence le matin, en se protégeant du soleil avec des verres suffisamment larges, de catégories 3 ou 4.

Homéopathie

Lutter contre le surmenage visuel

En cas d’abus des écrans impliquant un surmenage visuel, il peut être opportun de revigorer nos yeux en suivant une cure homéopathique d’une journée. Voici les conseils de la docteure Hélène Renoux.

  • Onosmodium, 1 dose le soir en 9 CH et 1 dose le matin en 15 CH.
  • Si vous avez du mal à visualiser les petites choses, misez sur le remède des brodeuses : Ruta graveolens, 1 dose en 9 CH ou en 15 CH.

Ces traitements ne doivent pas être suivis au long cours et doivent rester...

ponctuels, une fois par mois par exemple.

Le fait de fixer l’écran – mais le phénomène est similaire si on fixe n’importe quel support – endommage aussi l’œil. « L’œil a besoin d’être mobile, explique ainsi Xanath Lichy, auteure de Voir clair, comment abandonner ses lunettes et Yoga des yeux. Le globe oculaire est un organe certes, mais les muscles qui l’entourent ont besoin d’être sollicités, comme ceux des jambes ou des bras, au risque de subir tensions et maux de tête. » Comment ? En conservant une vision souple, autrement dit en regardant à droite, à gauche, en haut, en bas, de près, mais aussi et surtout de loin. « Un excès de vision fixe et rapprochée est très fatigant pour les yeux, insiste Xanath Lichy, que l’on passe sept heures par jour sur les écrans, ou que l’on réalise de la peinture sur porcelaine. Si le champ visuel est large en revanche, la vue ne fatigue pas. Car l’homme est programmé pour voir de loin. »

Autre phénomène favorisé par les espaces clos et la vision fixe et rapprochée : la sécheresse oculaire qui touche un Français sur dix et provoque irritations, picotements, yeux rouges, sensation d’avoir du sable dans les yeux, sensibilité accrue à la lumière, démangeaisons, vision trouble. Les variations hormonales (lors de la ménopause notamment) ou certains médicaments peuvent en partie être à l’origine du problème, ainsi que la climatisation. La seule parade consiste à aérer régulièrement pour bénéficier de l’humidité naturelle de l’air frais. Mais la principale cause des yeux secs reste le manque de larmes. « Nos yeux ont besoin d’être humides en permanence, poursuit Xanath Lichy. C’est pour cela que nos glandes lacrymales produisent des larmes qui humidifient l’œil à chaque clignement. » Le hic ? Nous ne clignons plus assez des yeux (idéalement toutes les trois à cinq secondes). Or, sans clignement, point de larme ni de repos. Car le clignement permet à la rétine de se reposer dans l’obscurité totale pendant quelques fractions de seconde.

L’alphabet, un exercice de yoga des yeux

Proposé par Xanath Lichy, cet exercice fait travailler les muscles du globe oculaire, trop peu sollicités, quand on porte des lunettes ou que l’on travaille sur écran.

Comment faire ?

  1. En étant détendu (épaules basses), regarder au loin sans rien fixer puis décrire des lettres avec les yeux (sans bouger la tête), lentement, souplement.
  2. Réaliser des séries de cinq à dix lettres (on peut choisir des mots), faire une pause en respirant calmement yeux fermés, puis recommencer. On peut alterner majuscules et minuscules.

Enfin, il faut aussi se protéger des nombreux polluants dans nos intérieurs où meubles, peintures, produits ménagers dégagent des toxiques qui irritent nos yeux. Ces polluants se déposent sur toutes les surfaces que nous touchons à longueur de journée. « Ensuite, le problème est que nous nous touchons les yeux, constate Xanath Lichy, un geste réflexe qui peut se répéter plusieurs dizaines de fois par jour. » Le mieux est de limiter les contacts entre les doigts et les yeux, et d’opter pour des produits bio, moins allergisant.

Une décoction pour soulager les yeux fatigués

L’association entre les fleurs de bleuet (Centaurea cyanus) qui calment les irritations et l’euphraise (Euphrasia stricta) qui soulage la fatigue oculaire est gagnante notamment en fin de journée. La camomille matricaire ou allemande (Matricaria recutita) calme les démangeaisons.

Mode d’emploi :

  1. Préparer un mélange à raison d’un tiers de chaque plante. Verser une cuillère à soupe du mélange dans 25 cl d’eau.
  2. Porter à ébullition, retirer du feu et laisser infuser à couvert dix minutes.
  3. Laisser refroidir, filtrer et utiliser sur des gazes ou des cotons démaquillants, à appliquer cinq à dix minutes sur les paupières.

Les plantes ont aussi une carte à jouer. Pour limiter irritations et gonflements et maintenir une bonne hydratation de l’œil, les eaux florales de bleuet, de camomille et de rose sont des références, car elles apaisent en cas d’irritation, soulagent la fatigue oculaire et décongestionnent. Le plus simple est de conserver un flacon à portée de main et de préférer le spray que l’on pourra vaporiser dès que nécessaire. Les collyres (à base de bleuet notamment) sont utiles en solution d’urgence, une à deux gouttes dans chaque œil quand le besoin se fait sentir. Attention en revanche à toujours avoir les doigts parfaitement propres, au risque de provoquer une nouvelle irritation.

Trois conseils pour limiter les effets néfastes des écrans

Faire des pauses régulières

On applique la règle des « 3 x 20 » en vigueur chez les Anglo-Saxons : prendre vingt secondes toutes les vingt minutes pour regarder à 20 pieds (6 mètres environ). On peut aussi se lever et regarder au loin par la fenêtre.

Bien répartir les sources de lumière

L’idéal est, quand c’est possible, de bénéficier de la lumière naturelle qui limite les risques de myopie. À défaut, il faut installer des lampes qui affichent une luminosité identique à celle de l’écran à moins de 3 mètres de l’écran.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité