Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Transpiration : sentez bon les plantes !

 Pour remédier à une transpiration excessive, lavages ou bains doivent être quotidiens.

La transpiration est un processus naturel et sain d'évacuation de l'eau de l'organisme et de régulation de la température corporelle mais les mauvaises odeurs qui l'accompagnent ne sont pas obligatoires. Les plantes sont là pour nous porter secours.

[Mis à jour le 17/08/2018] La transpiration joue un rôle majeur dans la régulation de la chaleur mais aussi dans la dépuration de l’organisme. Elle peut se révéler gênante lorsqu’elle est excessive, notamment en période estivale. Si notre corps produit jusqu’à 1 litre de transpiration par 24 heures ce n’est pas par hasard. Un corps qui transpire excessivement ou de manière anarchique peut certes signifier des déséquilibres physiques ou hormonaux (sevrage alcoolique ou médicamenteux, intoxication, ménopause, hyperthyroïdie, diabète, etc.). Mais un corps qui transpire à l’effort ou à la chaleur est un corps qui fonctionne bien !

Vouloir bloquer à tous crins un processus physiologique naturel de régulation n’est donc pas un bon calcul, car il implique que les fonctions normalement dévolues à la peau soient compensées – mais cela n’est pas toujours possible, ni souhaitable – par d’autres organes comme le foie ou les reins. De ce point de vue, la plupart des antitranspirants ne sont pas conseillés. Outre le fait que leur principe actif est principalement le chlorure d’aluminium (considéré comme toxique pour le corps), ils agissent directement sur le diamètre du canal sudoripare pour en réduire le débit, généralement au prix d’une inflammation locale. Aussi, préférez une régulation douce, ponctuelle et végétale.

Prévenir les odeurs de transpiration

Le mélange de ces plantes désinfecte la peau et empêche une fermentation de la sueur.

Mode d'emploi : suspendez au robinet lors du remplissage de votre bain, un mélange de 60 g de chacune des plantes séchées, enfermé dans un gant. Baignez-vous vingt minutes.

  • Compresses de noyer

Les feuilles de noyer sont astringentes, antifongiques et antibactériennes.

Mode d'emploi : faites une décoction de 2 à 3 g de feuilles séchées dans 100 ml d’eau bouillante. Laissez refroidir et versez dans un récipient à pompe. Imbibez une gaze et passez matin et soir sous les aisselles.

  • Déodorant à l’huile de noyau d’abricots

Pour prévenir les odeurs, fabriquez votre déodorant à base d’huile de noyau d’abricots, astringente, émolliente et nourrissante.

Mode d'emploi : mélangez 5 cl d’huile de noyau d’abricots, 30 gouttes d’huile essentielle d’oranger amer, 20 gouttes d’essence de citron, 10 gouttes d’huile essentielle de sauge. Après l’application, attendez cinq minutes avant de vous habiller.

Réguler la transpiration

La sueur a un rôle primordial pour la régulation de la température du corps. Mais, vous pouvez réguler naturellement cette transpiration.

  • Tisane régulatrice

Cette tisane, composée de cinq plantes, régule la transpiration en nettoyant l’organisme.

Mode d'emploi : mélangez 50 g de feuilles de sauge, de thym, de boutons de bigaradier, ainsi que 50 g de cône de houblon et de prêle. Portez un litre d’eau à ébullition et laissez infuser le mélange pendant dix minutes. Filtrez et buvez un bol après le petit-déjeuner et le dîner.

  • À croquer

Stimulante, astringente, la sauge est antioxydante. Son huile essentielle modère le développement bactérien.

Mode d'emploi : déposez 2 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée sur un sucre, croquez. Une fois par jour, trois semaines maximum.

  • Tisane anti-transpirante

Les six plantes de cette tisane rééquilibrent le système nerveux, à l’origine d’une forte transpiration.

Mode d'emploi : mélangez 50 g de feuilles de sauge et de vigne rouge, 25 g de feuilles de verveine et de menthe poivrée, 50 g de prêle et 25 g de stigmate de maïs. Portez un litre d’eau à ébullition et laissez infuser le mélange dix minutes. Filtrez et buvez trois tasses par jour, entre les repas.

La transpiration des pieds

Dans les escarpins comme dans les bottes, il fait chaud. Les collants ou chaussettes n’absorbent pas la sueur. Pour remédier à une transpiration excessive, lavages ou bains doivent être quotidiens.

  • Toilette à la prêle et à la sauge

La prêle possède des propriétés antiseptiques et la sauge régule la transpiration. Cette préparation est idéale pour un lavage quotidien.

Mode d'emploi : mélangez 100 g de poudre de prêle à 100 g de feuilles et fleurs de sauge séchée et réduite en poudre. Mettez le tout dans un litre d’eau et faites bouillir dix minutes. Laissez refroidir. Imbibez un gant de cette décoction et frottez vos pieds quotidiennement.

  • Déodorant pour pieds 

Laver, désinfecter pour retrouver une bonne hygiène ne suffit parfois pas, désodoriser alors matin et soir.

Dans un flacon de 10 ml, mélangez les huiles essentielles suivantes : 1 ml de cyprès, 1 ml de sauge, 0,5 ml de menthe et remplissez le reste du flacon d’huile végétale de macadamia. Appliquez matin et soir sur des pieds propres et secs, y compris entre les orteils. 

En cas d’échec, vous pouvez également essayer la véritable pierre d’alun (reconnaissable à la mention potassium alum, et non ammonium alum), dont la molécule est réputée à ce jour non nocive pour le corps. Par précaution, veillez toutefois à ne l’utiliser que sur des aisselles humides non épilées et non lésées.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité