• Plantes médicinales : L’Aloe vera, un gel réparateur

L’Aloe vera : un gel réparateur

Qui aurait pu penser il y a une vingtaine d’années que l’aloès (Aloe vera) serait cultivé à grande échelle partout dans le monde ? Cette plante, dont les recherches ont prouvé les nombreux bienfaits, est aussi devenue familière de nos intérieurs.


[Mis à jour le 18/08/2018] Plus de cinq mille ans avant notre ère, les Sumériens, les Égyptiens, les Chinois, mais aussi les Arabes et les Indiens, connaissaient déjà les bienfaits du gel d’aloès pour traiter brûlures et infections de la peau. Les Grecs
adoptèrent si bien cette plante pour les soins cutanés et les vertus laxatives de son latex que l’île de Socotra aurait été conquise par Alexandre afin de fournir suffisamment d’aloès à ses armées ! Les fameux thérapeutes Hippocrate, Dioscoride, Pline l’Ancien, Galien et Paracelse prescrivaient cette plante et l’utilisaient pour améliorer la coagulation du sang, apaiser les ulcères et aider les intestins capricieux. Ce sont les conquistadors espagnols qui auraient apporté les premiers plans d’aloès en Amérique. Plusieurs préparations utilisant ses propriétés laxatives sont décrites dans la pharmacopée officielle des États-Unis de 1820. En 1912, un certain Johnstone redécouvrit les vertus du gel (la pulpe transparente à l’intérieur des feuilles) pour guérir les brûlures et, à partir de 1930, ce gel fut utilisé pour soigner les lésions radiologiques... Dans les années 50, un procédé de stabilisation du gel est mis au point. Les effets positifs très divers de la pulpe suscitent alors un grand intérêt du monde médical et industriel. Aujourd’hui, l’aloès entre fréquemment dans la préparation de produits cosmétiques et dermatologiques.

Anti-inflammatoire, antibiotique, cicatrisant…

  • Très riche, le gel contient des tanins, des vitamines (A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E…), des minéraux (calcium, phosphore, cuivre, potassium, fer, sodium, chlore, manganèse, magnésium, chrome, zinc, sélénium…), des acides aminés, des enzymes, des acides gras essentiels… Pour résumer, l’aloès contient plus de 75 éléments nutritifs, 20 minéraux, 18 acides aminés et 12 vitamines !
  • Ingéré, le jus d’Aloe vera (pulpe additionnée d’eau) soulage les crampes d’estomac et aide les digestions difficiles, régule les fonctions hépatiques et, en facilitant l’élimination des toxines, participe au nettoyage des organes encombrés (foie, reins…) tout en stimulant nos défenses immunitaires. Le jus d’Aloe vera, apprécié lors de fatigue, fragilité et carences, est fort utile en cas de diabète, d’allergies, de constipation, de problèmes cardiaques.
  • En externe, le gel sert pour divers soins dermatologiques : brûlures, ampoules, piqûres d’insectes, soins cosmétiques.
  • L'aloès, qui supporte la culture en appartement, offre aussi l’avantage d’être une plante dépolluante. Elle absorbe les formaldéhydes contenus dans les bois agglomérés et dans les vernis. Dans ce cas, vous n’utiliserez pas la plante pour vos soins…

Conseils de culture

Quinze espèces d’aloès, dont l’Aloe vera, possèdent des propriétés médicinales et cosmétiques. Il peut atteindre un mètre mais restera plus petit si vous le cultivez en pot.

Où ?

Au soleil, dans des rocailles et sols bien drainés. Hors zone méditerranéenne, l’aloès se cultive soit en pot afin de pouvoir passer l’hiver dans un local hors gel, ou bien dans un appartement pas trop chauffé. Vous le planterez dans un mélange constitué de terre de jardin, terreau horticole et sable grossier (important pour le drainage), en parts égales.

Quand ?

Si vous le cultivez en appartement, vous pourrez sortir votre aloès dès que les gelées ne seront plus à craindre, toutefois, habituez-le progressivement au soleil car un plant cultivé à l’intérieur est plus fragile : le coup de soleil existe aussi pour les végétaux. 

Comment ?

Les graines sont difficiles à trouver. Achetez plutôt un petit aloès, qui, dans de bonnes conditions, vous donnera vite des rejets. Quand ces jeunes pousses atteindront 5 cm de haut, vous pourrez diviser votre première plante et avoir plusieurs potées. Mettez-les chaque année dans un pot plus grand jusqu’à ce que votre plante atteigne la taille adulte (3 à 5 ans). Si vous ne changez pas de pot, il est nécessaire de retirer une partie des rejets qui se forment autour de la plante mère. Arrosez seulement lorsque la terre est sèche sur plusieurs centimètres.

Attention aux pesticides

Lorsque vous achetez un plant en jardinerie, il est généralement traité avec des pesticides et donc impropre à une utilisation cosmétique ou alimentaire.

Après l’avoir rempoté, attendez un minimum de trois semaines avant toute utilisation.

Le tour de main de l’herboriste

Si vous utilisez de l’aloès de votre production, veillez à n’utiliser que le gel transparent contenu dans la feuille : la sève jaune de la partie externe peut être irritante pour la peau et les muqueuses. Si vous l’achetez choisissez le plus pur : proche du 100 % et pressé à froid.

Cataplasme fortifiant pour les cheveux

Ingrédients :

  • 2 à 3 cuillers à soupe d’Aloe vera suivant la longueur de vos cheveux
  • 1 c. à soupe de miel

Préparation :

  1. Enduisez vos cheveux du mélange.
  2. Laissez agir 1 à 3 heures.
  3.  Procédez ensuite à un shampooing.

Pline l’Ancien prétendait que l’aloès facilitait la repousse des cheveux… Plus sûrement, vous pouvez compter sur son action tonifiante et régulatrice.

Masque hydratant

Ingrédients :

  • 1 cuiller à soupe d’Aloe vera
  • 1/2 banane
  • 1 c. à café de miel

Préparation :

  1. Écrasez très finement la banane.
  2. Ajoutez les autres ingrédients, mélangez.
  3. Appliquez sur le visage, le cou et le décolleté.
  4. Laissez poser vingt minutes avant de rincer.

Attention : l’aloès ne présente aucune contre-indication mais une petite allergie est toujours possible. Faites un test en appliquant un peu de gel au creux du coude et laissez poser 24 heures.


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com