Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Huile essentielle de lavande aspic Soulage et répare

lavande aspic

la lavande aspic (Lavandula latifolia), appelée aussi grande lavande, est connue pour ses qualités médicinales depuis très longtemps. On l’utilisait dans l’Antiquité pour soulager les piqûres et les morsures de serpent, d’où son nom d’« aspic », en référence à la vipère du même nom. Il ne faut pas la confondre avec la lavande vraie (Lavandula vera/angustifolia/ officinalis), dénuée de camphre, ou le lavandin, qui est un hybride entre la lavande vraie et la lavande aspic.

Utilisation

Pure !
Antalgique, la lavande aspic est reine pour soulager les piqûres d’insectes ou les brûlures de vives ou de méduses. Appliquez une trace, voire plus sur la piqûre le plus rapidement possible et renouvelez jusqu’à vous sentir soulagé.

En application cutanée 
La lavande aspic est antalgique, spasmolytique, anti-inflammatoire, anticatarrhale et expectorante. Elle est également antivirale et immunostimulante. Au niveau de la peau, elle est cicatrisante, antiprurigineuse et stimule la réparation cutanée. Crampes, courbatures, douleurs musculaires et articulaires (tendinites, rhumatismes, arthrose…) Dans un flacon de 50 ml, mettez 150 gouttes de lavande aspic puis complétez avec un macérat huileux de millepertuis (à l’action anti-inflammatoire). Massez les zones douloureuses une fois par jour. Attention toutefois à ne pas vous exposer au soleil après l’application. Bronchites, toux grasses Diluez 1 à 5 gouttes de lavande aspic dans une cuillère à soupe d’huile végétale de nigelle et massez le dos plusieurs fois par jour en insistant le long de la colonne vertébrale. Brûlures superficielles et coups de soleil Appliquez sur les zones brûlées 5 gouttes de lavande aspic avec une noisette d’Aloe vera préalablement laissé au frigo. Dermatoses inflammatoires Dans un flacon de 10 ml, mettez 15 gouttes de lavande aspic et complétez avec...

un macérat huileux de nigelle ou de calendula. Appliquez sur les zones lésées une à deux fois par jour jusqu’à amélioration, puis appliquez de la lavande vraie dénuée de camphre.

En diffusion
La fragrance de la lavande aspic est chaude, herbacée et camphrée. Lutter contre la fatigue et le stress 2 gouttes de lavande aspic et 5 gouttes de sapin de Sibérie. Apporter de la bonne humeur dans une pièce 2 gouttes de lavande aspic et 5 gouttes de verveine citronnée.

Dans le bain
Les propriétés spasmolytiques, antalgiques et anti-inflammatoires de la lavande aspic peuvent être mises à profit dans le bain, à condition que celui-ci ne soit pas trop chaud (37°) et que vous n’ayez pas de problèmes d’hypertension ou des troubles cardiaques. Courbatures, douleurs de règles, dermatoses, rhume, bronchite, stress, fatigue Mélangez dans le creux de votre paume 5 à 7 gouttes d’huile essentielle avec une belle noisette de gel douche ou une base neutre, puis incorporez le tout à l’eau du bain. Et respirez ! Ne pas appliquer quotidiennement à cause de la toxicité du camphre.

En olfaction
Besoin de se sentir protégé, câliné, tout en gardant son autonomie ? La lavande aspic apporte confiance, rassurance et soutient l’apprentissage… Prenez une respiration basse, lente et profonde au-dessus du bouchon ou d’un mouchoir sur lequel vous aurez déposé 1 à 2 gouttes d’huile essentielle.

Botanique

De la famille des Lamiacées, la lavande aspic est une espèce commune, généralement sauvage, qui pousse à une latitude plus basse que la lavande vraie. Ses tiges portent chacune trois épis, peu fournis en fleurs violettes fortement odorantes. Elle est principalement cultivée en France et en Espagne et on la récolte en juillet et août, au moment où, avec les fortes chaleurs, elle fabrique un maximum de molécules odorantes. Il faut distiller au moins 100 kg de fleurs, parfois plus, pour obtenir 1 litre d’huile essentielle.

Propriétés

L’huile essentielle de lavande aspic est composée principalement, et à part relativement égale, de linalol aux vertus anti-infectieuses, immunomodulantes, cicatrisantes, antalgiques, spasmolytiques et anti-inflammatoires, et de 1,8-cinéole (ou eucalyptol), mucolytique et expectorant. On trouve également jusqu’à 15 % de camphre – expectorant, antalgique, relaxant musculaire, antiprurigineux… – et des monoterpènes, décongestionnants respiratoires et stimulants circulatoires. L’huile essentielle de lavande aspic est particulièrement appréciée dans les troubles broncho-pulmonaires et les douleurs ostéo- articulaires.

Contre-indications

La présence de camphre – une cétone bicyclique, molécule parmi les plus neurotoxiques à dose élevée ou répétée – nous invite à ne pas abuser de cette huile essentielle. Elle est contre-indiquée chez les enfants avant 8 ans (sauf à petites doses sur une zone localisée comme pour une piqûre d’insecte) ainsi que pendant la grossesse et l’allaitement. Elle est contreindiquée chez toute personne qui fait de l’épilepsie, de l’hypertension ou qui souffre de troubles cardiaques. En général, on évite de dépasser les doses conseillées, de l’appliquer pure chez les moins de 12 ans et sur les muqueuses ou dans les yeux et les oreilles. Se laver les mains après utilisation.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité