Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L’aventure d’une vie

Nature

Les relations entre l’homme et la nature ont toujours été biaisées. Longtemps par la religion, alors que, tout au long du Moyen Âge, on cherche surtout à y retrouver les enseignements bibliques.

Plus tard, par la science. Dans les jardins botaniques, on classifie les richesses végétales, puis on met en valeur les plus exotiques dans des serres somptueuses. C’est à un lien plus sensible, fait d’intimité, que nous invitent les romantiques. Et avec le lyrisme des poètes, la nature devient un refuge permettant d’oublier les bouleversements de la révolution industrielle.

Aujourd’hui plus que jamais, la nature exerce un fort attrait sur nous. Mais cet intérêt toujours plus vif est aussi confronté aux critères dominants de notre société... de consommation. Voilà donc les forêts, les prés, les lacs priés de suivre les règles du marketing et ses codifications. Pour qu’elle devienne un produit vendeur, on l’apprête, on la rend attractive : choix des couleurs pour les fleurs, de la hauteur pour les arbres, densité de la forêt, rien n’est...

laissé au hasard. Depuis 2010, on se bouscule à Terra Botanica, un théâtre de verdure qui est le premier parc d’attractions dédié au végétal. Dans les villages « nature »,les baies vitrées de chaque cottage offrent une vue étudiée : ici, un étang, là, le départ d’un sentier qui serpente – le tout grâce à l’intervention des bulldozers. À l’intérieur, des coussins champignons visent sans doute à compléter l’impression d’immersion totale...

La nature est devenue un lieu de divertissement, voire le divertissement lui-même. Au lieu de nous fournir les conditions pour s’en rapprocher, on nous distrait, on nous propose un véritable spectacle. Ce qu’elle est au demeurant, sauf que la voilà plus vraie que nature ! Dans ces endroits, la boue ne vient pas se coller aux chaussures, les feuilles n’accrochent pas aux vêtements et les insectes ne prennent pas la liberté de nous piquer... Nous sommes plongés dans un environnement aseptisé.

En soi, ce n’est pas un problème. Ce qui est dérangeant, c’est le message qui accompagne la promotion de ces lieux de récréation. Car on assure aux visiteurs qu’ils vont côtoyer l’authenticité. Par ces promesses, non seulement on en donne une idée fausse, mais au lieu de nous reconnecter avec elle, nous nous en éloignons davantage, sans en avoir conscience.
Pourtant, bien d’autres possibilités s’offrent à nous. Elles sont moins connues, bénéficient de moins de publicité, mais elles ont le mérite de vous contraindre à faire un bout de chemin par vous-même. Nous y consacrons le dossier de ce numéro. Chacune à leur manière, ces initiatives nous emmènent afin de retrouver et d’expérimenter un vrai lien avec la nature. Voilà longtemps que nous voulions mettre en avant ces démarches qui, en fin de compte, proposent de réenchanter notre relation avec la terre. De penser la nature comme véritable source d’inspiration.

« La proximité avec la nature a plus à nous apprendre que la science », disait l’explorateur Jean Malaurie... Voilà un sacré défi, pensez-vous. Et vous avez raison ! Mieux, c’est l’aventure de toute une vie ! Mais cela en vaut la peine, car nous avons besoin de cette relation forte pour changer nos modes de vie, tout en renouant avec nous-même et en préservant la planète. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité