Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Retour aux sources - L’appel de la nature(5/5)

Les bienfaits de la nature sont désormais confirmés par la science. Se mettre au vert, prendre une bouffée d’oxygène... Les offres de séjours authentiques et insolites se multiplient, de la découverte bucolique au stage de survie. Et s’il s’agissait de renouer un lien indispensable pour les urbains que nous sommes ?

Nature

Approcher les esprits de la nature

Et si nous percevions la forêt où nous allons nous promener comme un « jardin d’esprits qu’il vaut mieux ne pas trop déranger » ? Pour les cartésiens que nous sommes, cette conception, décrite par l’anthropologue Philippe Descola au sujet des indiens Achuar, ne va pas de soi.

Or de nombreux peuples humanisent leur environnement naturel de part le monde. Après des années de recherche, Philippe Escola est même arrivé à la conclusion que cette conception est beaucoup moins marginale que notre approche d’Occidentaux tend à le laisser croire. On la retrouve aussi bien en Amazonie qu’en Sibérie, en passant par la Malaisie et le Japon.

Les hommes-médecines, ou chamanes, qui vivent en interaction permanente avec la nature sont aux avant-postes de ces connaissances. Désormais, on peut s’initier aux pratiques bien spécifiques de ces cultures. Le mexicain Ulises Osorno Bozano, de son nom sacré Tlakaozeotl (l’homme-Jaguar), explique : «Pendant des siècles, mes ancêtres ont pratiqué des rituels de jeûne, d’isolement et de purification. C’est la meilleure façon d’élever nos prières vers le « Grand Esprit », de renforcer notre Esprit et de nous connecter avec l’univers.»

Venu sur le tard au chamanisme, avec en poche des diplômes de naturopathe et de médecine chinoise, Didier Rauzy travaille sur la reconnexion entre les...

règnes végétal et humain. Il vise à la recherche d’un « mieux- être » en développant nos dons et notre intui- tion. Dans la tradition du chamane-guérisseur sont également organisées des Roues de médecine. « Le chamanisme touche à la source même de notre conscience, là où s’élaborent notre attention et notre perception... et l’énergie de notre corps », explique Francine Straight-Arrow qui a suivi les enseignements des Indiens Sioux Lakotas. Dans les ateliers de Pascal Aubry, tambours chamaniques, chants, évocation de l’énergie des oiseaux, écoute des bols tibétains, mais aussi quêtes de visions sont au programme. Dans les lieux magnifiques où ils vous emmènent, les esprits sont aussi connectés parfois à l’ésotérisme, souvent au sacré. Le chamanisme n’est-il pas aussi une quête spirituelle ?

Des propositions pour l’été 

À la manière des peuples premiers. Le pharmacien Christian Busser nous invite à découvrir le lien intuitif qui nous relie aux plantes médicinales, à leur expression et à ressentir sur soi-même la dynamique et les propriétés des végétaux. Du 14 au 15 juillet 2015 en Alsace. www.plantasante.fr
Cérémonies chamaniques en Belgique début août et cérémonie d’équinoxe d’automne à Vence (Alpes-Maritimes) avec Ulises Osorno Bozano. Renseignements : 06 62 80 89 66  et www.aztekart.net
Voyage chamanique et initiatique aec Pascal Aubry dans les hauts lieux énergétiques et spirituels du pays Cathare. Du 24 au 30 août 2015. Renseignements : 07 82 16 78 72 ou  assoterralucis@gmail.com

Parler plantes

Claude Lefebvre enseigne à l’École lyonnaise de plantes médicinales la communication avec les plantes. « Réveiller la perception de la vibration de la plante est la première étape dans ma pédagogie. Pour cela, j’organise des marches en forêt lors desquelles j’invite les élèves à ne se focaliser sur rien en particulier : automatiquement, ils commencent à percevoir le monde vibratoire. Face à des plantes toxiques, on se sent mal à l’aise... L’étape suivante consiste à s’ouvrir au psychisme de la plante. Par exemple, l’âme d’un  frêne nous fait ressentir comme une ambiance d’éternité. Avec ma pédagogie, l’esprit de la plante se  déploie dans le corps humain, comme une graine. Les élèves se trouvent dans un état de conscience  étendue. Se réveillent en eux l’acuité botanique, et même l’acuité scientifique. » www.complantes.com

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité