Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Du piquant dans le recyclage

Nicolas Blazer

Ancien forestier, Nicolas Blazer optimise toutes les parties des conifères français pour en tirer des huiles essentielles et d'autres produits naturels grâce au recyclage. Comment ? Le secret est dans les épines…

L'idée m'est venue après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'exploitation forestière. En France, on exploite principalement les feuillus et résineux pour valoriser exclusivement leur tronc et en laissant les branches et les épines. Pourtant ces “déchets” peuvent également être utilisés et recyclés en huiles essentielles.

Avec mon associé Mareb Bashmilah, pharmacien diplômé en phytothérapie et homéopathie, nous nous sommes penchés sur les vertus des épines de ces conifères. Nous avons découvert au travers de la lecture de nombreuses recherches universitaires, les propriétés antivirales, antalgiques, anti-inflammatoires mais également antiseptiques du sapin pectiné, de l'épicéa commun, du mélèze d'Europe, du pin sylvestre, ou encore du sapin de Douglas. Riches en alpha-Pinène ou en béta-Pinène, ces huiles essentielles peuvent aussi être prescrites en cas d'hypersécrétion bronchique, et autres pathologies respiratoires.

Nous avons réalisé que l'on importait de loin des extraits de plantes aux propriétés similaires, alors que la flore française est très riche ! Nous avons donc monté notre société, Alpes cambium, et lancé notre marque Enea sens, avec pour valeur le surcyclage (upcycling), la vente en circuit court. Nous proposons des huiles essentielles, des hydrolats et des cosmétiques tels que huiles de massages et baumes prêts à l'emploi. Les formules de produits bio certifiés Ecocert AB et Cosmos organic sont élaborées par mon associé.

Les épines, qui constituent la matière première, sont récupérées ou achetées dans les départements alpins : l'Isère, la Savoie, la Haute-Savoie, et les Hautes-Alpes. Pour garantir le respect des forêts mais aussi la qualité des épines, nous possédons des parcelles et nous collaborons avec des fournisseurs de confiance, labellisés PEFC, comprenant des coopératives forestières engagées, mais également l'Office national des forêts (ONF). Pour la transformation, nous faisons appel à une distillerie familiale locale. Enfin, les déchets issus de la distillation de nos huiles essentielles sont à nouveau recyclés au niveau du centre de chauffage de ­Grenoble. Ultime boucle d'upcycling.

Pour nous il est important de préserver les forêts et de mettre à profit nos bénéfices pour y contribuer. En ce sens, nous sommes en partenariat direct avec les pépinières Naudet au sein d'un plan de reboisement des Alpes. Ce que l'on prend à la terre doit revenir à la terre.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité