Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Quelle huile essentielle de coriandre pour digérer ?

Coriandre

Si l’usage des feuilles et des graines de coriandre (Coriandrum sativum) est courant en cuisine pour sa saveur et ses vertus digestives, il l’est un peu moins en aromathérapie. Pourtant, cette plante herbacée de la famille des apiacées est tout aussi utile en huile essentielle. De sa graine et de sa feuille sont tirées deux huiles essentielles aux vertus et aux odeurs différentes. Gare donc à ne pas les confondre. Celle, issue de la graine, contient en effet davantage de linalol (jusqu’à 85 % contre 40 à 70 %), une molécule stimulante du système digestif. C’est pourquoi, en cas de digestion difficile, son potentiel d’action est plus puissant que l’huile essentielle provenant de la feuille. Plus simple et rentable à cultiver et distiller, on retrouve d’ailleurs la coriandre graine plus facilement dans le commerce.

Coriandre en graine

Bien l’utiliser

On se procurera une huile essentielle (HE) provenant du pourtour méditerranéen, la graine de coriandre y étant plus chargée en huile essentielle. De par sa teneur en linalol, terpinène et limonène, elle possède une action antispasmodique et anti-infectieuse. Son usage est contre-indiqué avant 6 ans, pour les personnes épileptiques, les femmes enceintes et allaitantes, ou en cas d’insuffisance rénale.

Contre les maux...

de ventre

  • Mélanger 2 gouttes d’HE de graine de coriandre avec 5 gouttes d’huile végétale (HV) de noyau d’abricot. Masser le ventre après le repas.

  • Pour lutter contre une digestion difficile, des ballonnements ou des flatulences, déposer 1 goutte d’HE de graine de coriandre et 1 goutte d’HE de laurier noble sur une boulette de pain. Avaler en fin de repas, matin et soir pendant deux à trois jours.

Contre la dysbiose intestinale

  • Pour désinfecter le tube digestif et rééquilibrer la flore, mélanger, dans un flacon de 5 ml, 30 gouttes d’HE de graine de coriandre, 15 gouttes d’HE de cardamome, 15 gouttes d’HE de menthe poivrée, 30 gouttes d’HE de citron, 15 gouttes d’HE de laurier noble. Avaler 2 gouttes de ce mélange sur une boulette de pain ou dans une c. à s. d’huile de carthame, midi et soir pendant trois semaines.

Pour stimuler les capacités digestives des seniors

  • Pour faciliter la digestion, mélanger dans un flacon de 20 ml, 30 gouttes d’HE de graine de coriandre, 60 gouttes d’HE de poivre noir et finir de remplir avec de l’huile de carthame ou de chanvre. Déposer 2 gouttes du mélange sur la langue cinq minutes avant les repas du matin et du soir.

et aussi

De la coriandre en feuille contre la douleur

L’huile essentielle de feuille de coriandre, moins efficace au niveau digestif, reste intéressante pour soulager les douleurs musculaires et articulaires. Grâce à sa teneur en linalol, acétate de géranyle et camphre, elle possède en effet des vertus anti-inflammatoire et antalgique.

Bien l’utiliser

• Pour une huile de massage antidouleur, mélanger dans un flacon de 50 ml, 30 gouttes d’HE de feuille de coriandre, 60 gouttes d’HE de gaulthérie couchée ou odorante, 30 gouttes d’HE de lavandin super, 30 gouttes d’HE d’ylang-ylang, puis finir de remplir avec de l’huile végétale de calophyllum. Masser 2 à 3 gouttes du mélange sur les zones douloureuses pendant trois à quatre jours. Formule déconseillée aux personnes sous anticoagulants, hémophiles, allergiques à l’aspirine, aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 10 ans.

Ce que dit la science

  • D’après une étude ­américaine, l’huile essentielle de coriandre a la capacité d’inhiber la croissance et la survie de micro-organismes ­pathogènes et nuisibles tels que le Staphylococcus aureus, Escherichia coli ou encore Listeria monocytogenes.
  • En étudiant de nouveaux traitements du ­syndrome du côlon irritable, des chercheurs au Royaume-Uni ont testé le potentiel antibactérien d’huiles essentielles (HE) et d’extraits de plantes sur la bactérie E-coli. L’HE de coriandre s’est avérée plus efficace que l’antibiotique rifaximin sur la bactérie, et les extraits de feuilles de coriandre ont, eux aussi, présenté un effet antibactérien intéressant.

Le saviez-vous ? Au ­printemps, les punaises se posent sur les feuilles de coriandre pour attirer les mâles. Pour les aider, les feuilles sécrètent des phéromones de punaise. Heureusement, les ­distillateurs sont au courant et ne récoltent pas la coriandre à la saison des amours, sinon l’huile ­essentielle sentirait… la punaise.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité