Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L'huile essentielle de coriandre : Décontractante et calmante

coriandre

L’huile essentielle tirée des fruits de la coriandre (Coriandrum sativum) est connue pour son odeur caractéristique de punaise qui lui a donné son nom : en grec, punaise se dit « koris ».

Connue et utilisée pendant l’Antiquité en Inde, en Chine, en Égypte, en Grèce et dans tout l’Empire romain, la coriandre arrive dans le nord de l’Europe grâce aux Romains qui l’utilisaient pour conserver la viande et parfumer le pain. Le fruit mûr possède une odeur musquée, épicée et anisée. Son huile essentielle amène le sourire et nous aide entre autres à lâcher prise !

Utilisation

Pure !
L’huile essentielle de coriandre est généralement très bien tolérée par la peau. À utiliser pure plusieurs fois par jour en friction à l’intérieur des poignets lors des périodes de fatigue et de surmenage (1 goutte à chaque application).

Massage
La coriandre soutient le système immunitaire, lutte avec efficacité contre les infections virales, lève les spasmes, régule l’inflammation, relaxe et détend.
• En cas d’infections virales (rhume, bronchite, grippe...)
Diluez 5 gouttes de coriandre dans une cuillère à soupe d’huile végétale de nigelle et massez le haut du dos en insistant le long de la colonne vertébrale plusieurs fois par jour.
• En cas de douleurs musculaires et articulaires
Dans un flacon de 50 ml, mettez 125 gouttes d’HE de coriandre, puis complétez avec un macérat huileux de millepertuis à l’action anti-inflammatoire. Massez les zones douloureuses.
• En cas de troubles digestifs (ballonnements, gaz, digestion lente...)
Diluez 3 gouttes...

d’HE de coriandre dans une cuillère à soupe d’huile végétale et massez le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.

Diffusion
L’huile essentielle de coriandre est anti-virale, expectorante et antispasmodique. Lors des épisodes infectieux ORL, mettez 5 gouttes dans un bol d’eau bouillante et respirez les vapeurs sous une serviette.

Bain
Les propriétés à la fois relaxantes et stimulantes du système nerveux de l’huile essentielle de coriandre peuvent être mises à profit dans le bain, à condition que celui-ci ne soit pas trop chaud et que vous n’ayez ni problèmes cardiaques ni tendance à l’épilepsie.
• Stress, tensions physiques et nerveuses, fatigue
Mélangez dans le creux de votre paume 4 à 6 gouttes d’huile essentielle avec une belle noisette de gel douche ou une base neutre, puis incorporez le tout à l’eau du bain. Et soufflez !

Olfaction
La fragrance d’HE de coriandre ne fait pas l’unanimité. Certains l’adorent quand d’autres lui trouvent une odeur de soupe asiatique. Mais qu’on l’apprécie ou non, respirer de la coriandre calme les pensées obsessionnelles, amène le sourire et le rire et aide à développer la communication. Prenez une respiration basse, lente et profonde au-dessus du bouchon ou d’un mouchoir sur lequel vous aurez déposé 1 à 2 gouttes d’huile essentielle.

Botanique

Originaire du Moyen-Orient, la coriandre fait partie de la famille des Apiacées (ombellifères). Il faut distiller à la vapeur d’eau 100 kg de ses fruits ou graines pour obtenir entre 3 et 4 kg d’huile essentielle (HE). Les feuilles peuvent également être distillées, mais l’HE obtenue est différente (elle est très irritante pour la peau). Attention donc à ne pas les confondre.

Propriétés

L’huile essentielle de fruit de coriandre est composée en grande partie de monoterpénols (jusqu’à 85%), un anti-infectieux à spectre large, et plus particulièrement de linalol, aux propriétés antivirale, antifongique, antalgique, sédative, anxiolytique... Elle fait baisser l’hypertension ou un rythme cardiaque trop élevé et régule les réactions inflammatoires. Elle contient 10 à 20 % de monoterpènes à l’action relaxante, régulatrice de l’inflammation, antioxydante et expectorante et 2 à 5 % d’esters aux effets relaxants. Les 5 à 7 % de camphre appuient les effets antalgiques et antispasmodiques des molécules citées. On emploiera l’HE de coriandre sur les douleurs musculaires et articulaires, les infections de la sphère ORL et pour soutenir le système nerveux.

Contre-indications

De par la présence de camphre, on évite son utilisation chez les enfants avant 6 ans et pendant la grossesse, excepté en olfaction. On évite de s’exposer au soleil dans les heures qui suivent une application sur la peau.

Guillaume Gérault
Naturopathe, nutrithérapeute et aromatologue, directeur de l’École française d’aromathérapie intégrative (www.efai.fr)

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité