Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Huiles essentielles de sauge : laquelle choisir pour ma féminité ?

Sauge et féminité

La vie d'une femme est aussi marquée par certains désagréments : règles douloureuses, bouffées de chaleur, variation des humeurs… Heureusement, il existe la sauge pour réguler ces maux.

Vénérée dans l’Antiquité comme une plante magique, les Égyptiennes l’utilisaient déjà six mille ans avant Jésus-Christ pour augmenter leur chance d’être fertiles. Depuis, sa capacité à mimer l’action des œstrogènes et son action régulatrice sur les déséquilibres hormonaux ont été avérés. De la famille des lamiacées, 900 espèces de sauge ont été répertoriées, mais seulement trois d’entre elles sont utilisées en aromathérapie. La plus courante et la plus étudiée, la sauge sclarée (Salvia sclarea) se démarque par son large spectre thérapeutique. Suivez nos recettes pour traverser sereinement les cycles de la vie.

La sauge sclarée à tout âge

L’huile essentielle de Salvia sclarea contient du sclaréol, molécule aux vertus œstrogène-like (qui mime l’action des œstrogènes). Cette HE est également relaxante, antispasmodique pelvienne et génitale, antidépressive et analgésique. Attention, elle est contre-indiquée en cas de cancer hormonodépendant (ou d’antécédents familiaux).

Syndrome prémenstruel

• Dans un roll-on de 10 ml, déposer 90 gouttes d’HE de sauge sclarée et 60 gouttes d’HE de lavande officinale. Compléter avec de l’huile végétale de noyau d’abricot. Les deux huiles essentielles...

sont riches en acétate de linalyle dont l’action anxiolytique aide à réguler les humeurs. Masser cinq fois par jour au niveau des poignets et respirer profondément jusqu’à l’arrivée des règles. Contre-indiqué chez les moins de 18 ans et chez la femme allaitante.

Bouffées de chaleur

• En cas de ménopause ou préménopause, déposer 1 goutte d’HE de sauge sclarée, et 1 goutte d’HE de menthe poivrée sur un comprimé neutre ou une boulette de pain. Avaler matin et soir cinq jours sur sept pendant un à six mois.

Règles douloureuses

• Dans un flacon de 20 ml, verser 30 gouttes d’HE de sauge sclarée, 60 gouttes d’HE d’ylang-ylang et 60 gouttes d’HE de basilic tropical. Compléter avec de l’HV de noyau d’abricot. Masser le bas du ventre avec 10 à 15 gouttes du mélange trois fois par jour, puis chauffer la zone à l’aide d’une bouillotte. Contre-indiquée pour les femmes allaitantes.

Ce que dit la science

  • Des chercheurs coréens se sont intéressés aux vertus antidépressives de plusieurs huiles essentielles. Après injection et inhalation de ces dernières par des rats, celle de sauge sclarée a montré l’effet antistress le plus fort. Son utilisation pour des patients souffrant de dépression pourrait être développée rapportent les études.
  • Des scientifiques taïwanais ont étudié l’effet analgésique d’HE de lavande officinale, de sauge sclarée et de marjolaine sur des crampes menstruelles. La durée de la douleur a été réduite grâce à ­l’acétate de linalyle et au linalol présents dans la sauge sclarée.

La sauge officinale pour la peau

Cette huile essentielle (Salvia officinalis) possède de la thuyone, molécule pouvant provoquer des crises d’épilepsie. Elle appartient au monopole pharmaceutique et ne peut être délivrée qu’en officine. Œstrogénique, circulatoire, antifongique, elle s’utilise pour soulager de nombreux troubles.

Utilisation : Pour un soin tenseur de la peau, déposer 2 gouttes d’HE de sauge officinale et 2 gouttes d’HE de thym à linalol avec 8 ml d’huile végétale d’onagre. Compléter le flacon de 15 ml avec de l’HV de jojoba. Masser le visage en évitant le contour des yeux. Contre-indiqué chez la femme enceinte ou les personnes épileptiques.

La sauge blanche pour chasser les ondes négatives

Plante sacrée des Amérindiens d’Amérique du Nord, Salvia apiana nettoie énergétiquement un lieu.

Utilisation : Déposer dans un diffuseur 3 gouttes d’HE de sauge blanche, 1 goutte d’HE de patchouli, 2 gouttes d’HE d’encens Boswellia carterii et 12 gouttes d’HE de bergamote. Diffuser dix minutes par heure ou cinq minutes toutes les demi-heures. Contre-indiquée chez les personnes épileptiques et les asthmatiques.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité