Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Astragale, le protecteur suprême

Plante

L’astragale de Chine (Astragalus membranaceus) rebâtit les fondations d’un système immunitaire fatigué. Il est donc d’une grande utilité pendant la période hivernale. En médecine chinoise, on l’appelle d’ailleurs le protecteur suprême. Et si vous désirez éviter l’achat de produits importés, je vous propose de lui faire une place au jardin.

Vous avez dit médicinal ?

Le stress et les abus de la vie moderne malmènent le système immunitaire. Le résultat se fait particulièrement sentir pendant l’hiver. Si la racine d’échinacée apporte une aide rapide une fois l’infection installée, la racine d’astragale brille en prévention. Les deux font bon ménage : l’astragale est le bâtisseur du château fort, et l’échinacée est l’armée à mobiliser lorsque l’envahisseur est sur le pont-levis. Voici comment les faire cohabiter. Si vous vous sentez particulièrement fatigué et stressé, démarrez une cure de racine d’astragale sans attendre et jusqu’au printemps : 5 à 10 g de racines en poudre par jour en deux prises sous forme d’infusion. Vous pouvez la prendre pendant plusieurs semaines d’affilée. Si une infection démarre, basculez sur l’échinacée : prenez une cuillère à café de teinture toutes les 2 à 3 heures jusqu’à 5 fois par jour et arrêtez l’astragale. Lorsque l’infection est guérie, stoppez...

l’échinacée et revenez à l’astragale. Par ailleurs, l’astragale est un tonique des poumons, protégeant cet organe contre les agressions. Pensez-y si vos bronches sont faibles, si vous avez un terrain allergique ou asthmatique et que vous êtes sujet aux bronchites.

Au jardin

La plante se démarre à partir de graines au printemps. En général, pour les plantes appartenant à la famille des fabacées (ce qui est le cas pour l’astragale), il faut scarifier la graine afin de maximiser les chances de germination. Frottez délicatement la graine sur du papier de verre à grain fin afin de briser l’enveloppe externe et d’exposer l’endosperme (la partie blanche sous la peau). Attention, il faut avoir la main légère pour éviter de détruire la graine. Si vous n’êtes pas sûr de vous, gardez la moitié des graines à planter sans scarification. Plantez ensuite en godet à un demi-centimètre de profondeur et maintenez humide jusqu’à germination. La plante préfère une exposition plein soleil. Le sol n’a pas besoin d’être très riche, mais il lui faudra un bon drainage. J’ai hélas perdu des plantes qui avaient plus de 5 ans, sans doute en raison d’un drainage insuffisant et d’un hiver trop humide. Si votre terre est très argileuse et forme facilement une croûte en surface après arrosage, incorporez quelques poignées de sable dans le trou que vous préparerez à votre astragale. Une fois en terre, arrosez  régulièrement pendant les premières semaines, puis passez à un arrosage moins fréquent.

Bien nourrir la plante

La plante commence à donner des graines à partir de la deuxième ou troisième année. Récupérez les petites gousses afin d’en replanter si nécessaire. L’hiver, les parties aériennes disparaissent. Je nettoie mes plantes en les rabattant au sécateur. Je leur donne du fumier de cheval composté (plutôt azoté) à la sortie de l’hiver, que je couvre d’une couche de broyat végétal (plutôt carboné) afin de donner à mes astragales un apport équilibré en nutriments. Comme toutes les fabacées, la plante développe une symbiose avec les mycorhizes au niveau des racines afin de fixer l’azote de l’air. Elle est donc bénéfique pour la qualité de votre terre.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité