Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

La lavande au jardin et dans les soins naturels

Lavande
Lavande

Personne ne résiste à un pied de lavande au jardin ou dans un pot sur le balcon ! Très mellifère, ce sous-arbrisseau vivace est principalement connu pour son parfum à nul autre pareil et sa couleur emblématique. Pour autant, la lavande est un véritable fleuron de la pharmacie familiale. Choisissez la lavande officinale (Lavandula angustifolia ou Lavandula officinalis) appelée communément lavande vraie, lavande femelle ou lavande fine. À ne pas confondre avec le lavandin qui est un hybride.

 Au jardin

Plante méditerranéenne, la lavande pousse facilement en dehors de sa zone géographique pour peu que vous l'installiez, au sud en plein soleil, sur un sol bien drainé, caillouteux ou pauvre. Elle est parfaite en bordure, en massifs ou dans une rocaille auprès d'autres aromatiques ayant les mêmes exigences de sol (thym, romarin, sauge, etc.).

Semis et plantation

Le semis s'effectue sous-abri à partir d'avril mais la levée est parfois longue (minimum un mois). Les graines étant très petites, prévoyez 4 à 5 graines par godet de terreau léger, en les recouvrant à peine. Surveillez le maintien de l'humidité jusqu'à la levée. Éclaircissez en ne gardant qu'une plantule par pot. Plus simple, le plant de lavande se met en place au printemps en pleine terre, en respectant un intervalle d'au moins 60 cm avec la plante voisine. La culture en pot est également possible. Dans ce cas, mélangez le terreau avec du gravier fin sans oublier le drainage au fond.

Multiplication par marcottage

Proche du bouturage (également possible), le marcottage de la lavande se réalise le plus souvent en août. Il suffit de recourber une tige lignifiée vers le sol en la fixant à l'aide d'un fil de fer ou d'une pierre. Cette position va stimuler la formation de racines au point de contact avec la terre. Dès que les racines se forment, séparez la marcotte du pied-mère et replantez-la aussitôt.

Entretien

Le compost est inutile et même contre-productif car il risquerait de diminuer la longévité de votre lavande. En revanche la lavande apprécie un binage régulier. D'autre part, la taille préserve sa vitalité et évite le dégarnissement du pied. L'opération s'effectue au début du printemps puis après la floraison, en rabattant les tiges. Mais ne taillez pas en automne, au risque d'endommager les jeunes pousses. Au printemps, buttez les pieds pour favoriser la formation de racines. L'arrosage doit être réduit, sinon le pied risque de pourrir.

Récolte

Les épis floraux se cueillent par beau temps, avant leur épanouissement complet lorsque la couleur est affirmée. Faites sécher en couche mince ou en petits bouquets suspendus, tête en bas, à l'ombre, dans un espace aéré. Conservez les fleurs dans du papier kraft.

Ce que dit la science : Une belle régulatrice

Les propriétés thérapeutiques de la lavande sont corrélées à deux grands groupes de principes actifs : des...

composés aromatiques (linalol, acétate de linalyle, ocimène, 1,8 cinéole…) et des polyphénols (acide rosmarinique, flavonoïdes…). Si beaucoup d'entre eux ont fait l'objet d'études spécifiques afin d'en déterminer les propriétés individuelles, c'est en agissant de concert au sein du « totum » de la plante qu'ils délivrent les résultats les plus intéressants, que ce soit en usage interne ou externe.

La lavande officinale est extrêmement bénéfique pour le système nerveux. Formidable plante de rééquilibrage (voies nerveuses neurovégétatives), elle agit principalement en modérant tous les états sympathicotoniques de l'organisme à l'origine de divers troubles comme l'hypertension artérielle, les palpitations, le stress, la nervosité ou l'anxiété, la spasmophilie, l'insomnie, etc. La capacité de régulation de la lavande explique également son efficacité dans des domaines moins connus. C'est ainsi qu'elle peut améliorer l'asthme, la constipation, certaines migraines, les gastrites, les colites ainsi que la plupart des états congestifs (comme la congestion pelvienne lors des cystites). Elle est aussi particulièrement utile en cas de sinusite et autres pathologies respiratoires (grippe, bronchite).

À l'atelier : une huile solarisé multi-usages

Trop souvent, l'usage de l'huile essentielle de lavande supplante celui des simples fleurs de la plante. Pourtant, celles-ci possèdent des propriétés tout aussi intéressantes. Voici donc la recette d'une huile solarisée qui permet d'extraire lentement les principes actifs aromatiques des fleurs.

Ingrédients : 

  • Fleurs de lavande fraîches ou éventuellement sèches
  • Huile végétale bio (de préférence tournesol, pépins de raisin, olive).

Matériel : 

  • Un bocal de verre avec couvercle transparent (choisir sa taille selon la quantité d'huile de macération voulue)
  • étamine (ou linge fin)
  • Entonnoir, filtre papier
  • Flacon teinté si possible avec bouchon pompe.

Préparation :

  1. Après la récolte des épis floraux de lavande, laissez-les sécher environ une journée afin de leur faire perdre un peu de leur eau.
  2. Placez les fleurs dans le bocal en le remplissant jusqu'aux trois-quart en tassant légèrement. Ajoutez l'huile en veillant à ce qu'elle recouvre complètement les parties florales. Mélangez et vérifiez que toute la plante est bien immergée. Fermez le récipient.
  3. Laissez macérer la préparation pendant trois semaines en plaçant le bocal au soleil tout au long des journées. Précaution : en cas de pleine lune, rentrez le bocal à l'intérieur et prolongez d'autant l'exposition au soleil.
  4. Filtrez à travers l'étamine en exprimant bien la plante ; terminez éventuellement la filtration à travers un filtre en papier avant de transvaser dans le flacon prévu à cet effet. Étiquetez votre préparation sans omettre d'indiquer la date de fabrication. Facultatif : l'ajout de quelques gouttes de vitamine E évite le rancissement de l'huile (10 gouttes pour 100 ml de préparation).
  5. L'huile solarisée se conserve environ un an à l'abri de la lumière, dans un endroit frais (hors réfrigérateur).

Remarque : Pour une préparation plus concentrée, vous pouvez, au bout du dixième jour de macération, filtrer une première fois et remettre des fleurs nouvellement cueillies.

Mode d'emploi :

  • L'huile solarisée de lavande est employée en massage :
  • Sur les tempes, contre les maux de tête
  • Sur la nuque, la plante des pieds, le long de la colonne vertébrale ou le plexus solaire pour induire la détente, réduire le stress et favoriser un sommeil réparateur.
  • Sur le ventre, contre les douleurs et les crampes abdominales
  • Pour apaiser les douleurs musculaires et articulaires
  • En masque capillaire contre les poux en laissant agir une à deux heures avant de laver les cheveux (pour la macération, on optera alors pour l'huile de neem).
  • Sur les gencives, pour les renforcer et diminuer la plaque dentaire : à faire une à deux fois par semaine.
  • L'huile s'applique aussi sur les blessures, les piqûres d'insectes et les coups de soleil.

Trois maux, trois tisanes

En général, une tisane se prépare avec une cuillère à café de fleurs pour l'équivalent d'une tasse d'eau bouillante, en laissant infuser cinq à dix minutes. Veiller à couvrir l'infusé.

Maux de tête, nervosité, anxiété, stress, grippe et autres affections fébriles : 3 tasses par jour, avant ou en dehors des repas, dont une avant le coucher.

Digestion difficile, maux de ventre, ballonnements : 1 tasse après les principaux repas. Dans ces indications, la lavande s'associe avec le romarin, la sauge, le serpolet ou le thym. Mélangez la lavande à parts égales avec deux d'entre elles et procédez à l'infusion.

Grippe et autres affections fébriles : 3 à 4 tasses par jour en doublant la concentration (2 c. à café par tasse). La lavande sera avantageusement associée à d'autres plantes (thym, sureau, échinacée, bourrache….).

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité