Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

L'origan, antiseptique de choix

origan jardin

Très répandu en tous lieux et aisément reconnaissable, l'origan (Origanum vulgare) est une plante aromatique vivace facile à cultiver au jardin, bonne mellifère et excellente plante médicinale. Mais attention, l'origan partage son genre botanique avec la marjolaine, d'où de nombreuses confusions. En effet, l'origan qui est également nommé marjolaine sauvage ou marjolaine vivace ne doit pas être assimilé à la véritable marjolaine cultivée (Origanum majorana) dont les propriétés sont différentes.

Au jardin

L'origan s'adapte partout. Il affectionne le plein soleil, apprécie les sols secs et bien drainés ainsi que l'espace. Néanmoins il peut être cultivé en bac sur une terrasse ou sur un balcon bien exposé. L'origan pousse en touffes denses et forme de jolis massifs rosés grâce à une floraison prolongée de juillet à septembre constituée de gracieux épis compacts.

Plantation et semis

Le plus simple consiste à mettre en terre un jeune plant au printemps. Le semis se réalise en mars sous abri ou en avril en pleine terre. Dans ce dernier cas, préparez le sol en le nivelant et en le tassant un peu avant de semer en ligne ou à la volée. Recouvrez les graines d'une mince couche de terre car elles ont besoin d'obscurité pour germer. Arrosez en pluie fine. Vous éclaircirez pour ne garder qu'un plant tous les 50 cm. Si vous semez sous abri, repiquez-les en pleine terre en mai.

Multiplication

L'origan se multiplie par division de touffe (dès la deuxième année), par marcottage, bouturage (au printemps) et surtout grâce aux semis spontanés. Vous reconnaîtrez sans peine l'année suivante de nouveaux sujets à différents endroits du jardin…Pour prolonger l'emploi d'origan frais, plantez à l'automne dans un pot, devant une fenêtre, une racine porteuse de jeunes pousses dans un mélange de terreau, terre de jardin et sable.

Entretien

Après la floraison, taillez l'origan pour préserver la densité de la touffe. À l'automne rabattez plus sévèrement et recouvrez le pied de feuilles mortes. Au balcon, protégez les bacs contre le gel. Au besoin, faites hiberner le plant dans un endroit sombre et frais. La division, tous les 3 ou 4 ans, est utile pour rajeunir la plante lorsque celle-ci commence à se dégarnir du centre.

 

Récolte

Dès qu'on le manipule, l'origan fleuri dégage un parfum balsamique persistant. Les sommités fleuries sont concentrées en principes actifs aromatiques. La première année, cueillez les parties aériennes en début de floraison. Les années suivantes, vous pourrez faire une récolte en juillet et une en septembre. Les parties fraîches peuvent être conservées quelques jours dans le réfrigérateur ou congelées. Sinon, faites sécher l'origan en bouquets suspendus, à l'ombre, en un lieu aéré ; l'origan sec exhale un arôme intense. Conservez-le dans un récipient hermétique (verre, porcelaine…), pour bénéficier des années de ses caractéristiques aromatiques.

 

Ce que dit la science : Digestion et immunité

Prisé comme épice dès l'Antiquité, l'origan est très tôt reconnu aussi pour ses propriétés médicinales puissantes. Sa saveur aromatique et amère...

explique les effets apéritifs et digestifs mentionnés dans les usages traditionnels. En stimulant les sucs digestifs, les principes actifs présents dans la plante (composés aromatiques volatils, polyphénols) œuvrent contre l'inappétence et la digestion lente, soulagent les éructations et les ballonnements, neutralisent les flatulences, et entravent la paresse hépatique ainsi que celle de la vésicule biliaire. L'autre axe de prédilection de l'origan concerne la sphère immunitaire. L'origan est une plante anti-infectieuse (puissant antibactérien, antiviral et antifongique) et anti-oxydante majeure, capable d'agir sur tous les systèmes de l'organisme (respiratoire, intestinal, urinaire, etc.). Cette propriété est directement corrélée aux composés aromatiques qu'il contient : carvacrol, thymol, gamma-terpinène, para-cymène, etc. L'origan soigne d'autant mieux les pathologies infectieuses (angine, sinusite, bronchite, cystites, mycoses intestinales) qu'une activité antispasmodique synergique permet d'enrayer en parallèle tous les spasmes douloureux (toux rebelles, douleurs de ventre, de règles, etc.). Localement, l'origan est intéressant pour bénéficier de ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes (désinfection des lésions cutanées ou des muqueuses), en inhalation pour dégager le nez, ou pour soulager douleurs rhumatismales et torticolis !

À l'atelier : Un vinaigre des 4 voleurs simplissime !

Les vinaigres médicinaux traditionnels, préparés par macération, captent les substances médicamenteuses (camphre, acide salicylique…) ou les principes actifs des plantes. L'histoire raconte que la formule du vinaigre des 4 voleurs fut révélée pendant une épidémie de peste, dans le sud de la France, alors que quatre bandits détroussaient les cadavres sans être contaminés. Les plantes de cette version simple sont riches en composés anti-infectieux. Intéressant en ces temps de Covid

Ingrédients :

  • 1 litre de vinaigre de cidre bio 
  • 16 g d'origan (sommités fleuries)
  • 16 g de sauge (feuilles)
  • 16 g de romarin (feuilles)
  • 16 g de lavande (fleur)
  • 2 g de cannelle (copeaux d'écorce)
  • 2 g de clous de girofle
  • 2 g de muscade (noix)
  • 2 g d'ail.

Matériel :

Bocal en verre, ciseaux, passoire (de type chinois), entonnoir, filtre en papier, flacons opaques.

Préparation :

  1. Au-dessus d'un bocal, ciseler les plantes en petits morceaux, râper la muscade et l'ail, ajouter les clous de girofle, et bien mélanger l'ensemble.
  2. Verser le vinaigre ; mélanger et veiller à ce que les ingrédients soient tous bien immergés pour que le liquide occupe entièrement le contenant, et qu'il y ait le moins d'air possible.
  3. Fermer hermétiquement et laisser macérer pendant au moins dix jours (jusqu'à vingt-et-un jours), et à l'obscurité.
  4. Passer les plantes à travers un linge fin en exprimant complètement le liquide ; finaliser grâce au filtre en papier.
  5. Conditionner aussitôt en bouteille à l'aide de l'entonnoir. Étiqueter en indiquant la date de fabrication.

Conservation : Deux à trois ans, à température ambiante.

Posologie : Le vinaigre des 4 voleurs s'utilisait historiquement en frictions des mains, du visage ou du corps, 1 à 2 fois par jour. Aujourd'hui, pour éviter toute réaction allergique, l'utiliser uniquement sur les mains, la plante des pieds ou une partie du corps, quotidiennement pendant les périodes à risque telle la grippe et autres épidémies virales.

Remarque : Ce vinaigre médicinal pourra également avoir sa place dans votre pharmacie naturelle pour désinfecter ou nettoyer une blessure. Dans ce cas, l'utiliser en badigeon ou en compresse. 

Autres préparations : Infusion plaisir et cataplasme

À partir des sommités fleuries ou des feuilles de la plante fraîche ou séchée, on obtient une infusion légère de couleur rouge qui lui a valu l'appellation de « thé rouge ». Juste une petite pincée par tasse d'eau bouillante, en infusion de 5 minutes à peine.

Préparation :

Verser environ 200 ml d'eau bouillante sur 1 cuillère à soupe d'origan. Couvrir et laisser infuser dix minutes. Filtrer avant de boire.

Utilisation :

  • Troubles digestifs (fermentation intestinale, lourdeur, aérophagie, insuffisance hépato-biliaire) : une tasse après le repas de midi.
  • Troubles respiratoires : 2 à 3 tasses par jour, de préférence en dehors des repas.
  • Soutien immunitaire : une tasse par jour, le matin, en cures de 10 à 20 jours par mois, sans dépasser trois mois de suite.
  • Fatigue, convalescence : 2 tasses par jour (matin et midi), en cure de trois semaines.
  • Cystites, mycoses : boire l'équivalent de trois quarts de litre de tisanes en cures de 10 à 20 jours, à renouveler selon le besoin.

Attention : Mieux vaut boire l'infusion d'origan avant 17 heures, sous peine de difficulté à s'endormir !

Cataplasme anti‑douleur

Hacher 2 à 3 poignées de sommités fleuries fraîchement cueillies ; les faire chauffer dans une poêle, au bain-marie, ou à la vapeur jusqu'à l'obtention d'une chaleur suffisante ; poser la mixture dans un linge et l'appliquer aussitôt sur la zone douloureuse. Actif contre torticolis, mal de dos et douleurs rhumatismales chroniques.

Précautions d'emploi : À fortes doses ou en usage prolongé, l'origan, qui est par nature une plante tonique et stimulante, peut s'avérer excitant et occasionner des troubles cardiaques. En revanche, il ne possède pas les restrictions d'emploi de son huile essentielle qui est beaucoup plus agressive et puissante.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité