Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L'aunée : une tisane pour lutter contre la bronchite

Tisane -L'aunée

Afin de lutter contre la bronchite, je vous conseille cette préparation. Il s’agit d’une combinaison originale associant décoction et infusion. Les plantes que nous ajoutons à l’aunée (thym et racine de réglisse) sont toutes excellentes pour combattre les méchants toux hivernales.

  1. Coupez les racines sèches d’aunée en petits morceaux. Placez 10 grammes dans un litre d’eau froide, puis le tout dans une casserole. Ajoutez 10 grammes de racines de réglisse. Faites frémir (mais pas bouillir) pendant 10 minutes.
  2. Eteignez le feu et laissez reposer une minute.     
  3. Soulevez le couvercle puis rajoutez 2 cuillères  à soupe de feuilles de thym sèches. Replacez  le couvercle immédiatement et laissez infuser pendant 5 minutes.
  4. Passez le tout au travers d’une étamine  et gardez dans une bouteille isotherme Buvez plusieurs tasses par jour à intervalles  réguliers.

Notre conseil 

Cette méthode  décoction + infusion s’applique à  d’autres plantes. L’idée est de préparer  la décoction d’abord, de couper le feu, puis de rajouter les plantes à infusion à la fin. Lors d’une infection, prenez cette boisson de manière  rapprochée dans la journée...

. Si vous préparez un litre de mélange, il vaudra mieux le boire en 6 fois plutôt qu’en 2 fois, par exemple.

À savoir 

La teinture mère de racines fraîches constitue  également une excellente préparation. Pour cela, coupez les racines  fraîches en fines lamelles. Pour 100 g de racines, rajoutez 200 ml  d’alcool pur (à 80° ou 90°). Laissez macérer 2 semaines puis filtrez.  La teinture doit avoir un goût à la fois aromatique et amer. Un dépôt blanc constitué d’inuline se forme au fond de la bouteille.  Secouez avant emploi. Dans son ouvrage « La Phytothérapie »,   le Dr Jean Valnet recommande 15 à 20 gouttes, 4 à 5 fois par jour.

Préparer la racine

Récoltez la racine dès que les  parties aériennes ont disparu.  Il est préférable d’attendre  la deuxième année, bien qu’il  m’arrive de sortir un jeune plant lorsque je n’ai pas d’autre choix.  Ramassez lorsque la terre est  humide, car la masse racinaire  est dure à extraire et il serait  dommage d’en laisser une partie  en terre. Si le temps est sec, vous pouvez vider un ou deux arrosoirs sur la  plante, puis récolter le lendemain.  Munissez-vous d’une fourche  bêche afin de déraciner la plante.  Secouez le plus gros de la terre.  Vous devriez voir plusieurs  « yeux » sur le dessus. Cassez  une partie de la masse racinaire contenant au moins un œil et  replantez délicatement cette  partie afin de ne pas sacrifier   la plante. L’autre partie sera pour  votre consommation. Lavez la racine à grande eau, en utilisant une brosse à chiendent. Vous pouvez la casser en gros morceaux pour  faciliter le nettoyage. Séchez  d’abord sur un torchon, puis par  tronçons dans un endroit sec. Ne  coupez pas la racine en petits  morceaux, car la plante contient  des composants aromatiques qui  vont s’oxyder au contact de l’air.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité