Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Protéger sa voix

Erysimum

Une gorge irritée, une voix enrouée ou aphone sont les signes communs d’une laryngite aiguë. Les causes sont variées : grippe ou infection des voies respiratoires supérieures, allergie ou irritation de la gorge. L’aphonie fait souvent suite à un usage abusif des cordes vocales et nécessitera une mise au repos pendant plusieurs jours.

En cas de symptômes grippaux associés, on aura recours en parallèle à un traitement anti-infectieux grâce aux propriétés de la ronce et de l’aigremoine notamment. Pour les extinctions de voix, l’érysimum est la plante de référence. En outre, les massages de points énergétiques offrent une prise en charge complémentaire.

Gargarisme émollient 

L’érysimum, surnommé herbe à la gorge ou plante des chantres, était connu en médecine populaire pour « éclaircir la voix ». Cette plante émolliente est toujours utilisée par les chanteurs et les comédiens pour préserver leur timbre et leur puissance. Riche en mucilages, elle calme l’inflammation du larynx et modère l’irritabilité des cordes vocales. La préparation pour gargarismes associera deux autres plantes astringentes à tanins, la ronce et l’aigremoine, reconnues pour protéger et cicatriser les muqueuses. L’aigremoine possède de surcroît des vertus antibactériennes et antivirales.

Ingrédients 
• 3 cuillères à soupe de sommités fleuries d’érysimum (Erysimum officinale
• 2 cuillères à soupe de sommités fleuries d’aigremoine (Agrimonia eupatoria) ...

;
• 2 cuillères à soupe de feuilles de ronce (Rubus fruticosus)
• 2 cuillères à café de miel de bruyère.

Préparation
1. Plonger les plantes dans 1/2 litre d’eau froide.
2. Porter à frémissement trois minutes.
3. Couvrir et laisser infuser quinze minutes.
4. Filtrer sur coton et ajouter le miel.
5. Laisser refroidir.
6. Réaliser un gargarisme trois à quatre fois par jour avec un demi-verre de cette décoction.

À savoir
L’érysimum peut également être consommé en infusion, 30 à 40 g par litre d’eau, 3 à 4 tasses par jour, sucrées au miel.

Sirop adoucissant

Classés parmi les espèces pectorales, le bouillon blanc, la guimauve et le coquelicot sont prescrits pour soulager les irritations de la gorge. Ingrédients et matériel 
• 10 g de racine de guimauve (Althaea officinalis
• 5 cuillères à soupe de fleurs de bouillon blanc (Verbascum thapsus)
• 5 cuillères à soupe de pétales de coquelicot (Papaver rhoeas
• 250 g de sucre 
• 20 ml d’alcool de fruit (40 % vol.) 
• 1/2 litre d’eau
• 2 flacons en verre de 125 ml
• un chinois
• un entonnoir.

Préparation
1. Faire macérer les plantes dans l’alcool et l’eau pendant 1 heure en remuant de temps en temps.
2. Verser dans une casserole et porter à frémissement.
3. Laisser infuser quinze minutes.
4. Exprimer le jus des fleurs dans le chinois et filtrer.
5. Ajouter le sucre et réduire de moitié à feu moyen en remuant.
6. Remplir les flacons auparavant ébouillantés.
7. Fermer à chaud et conserver au frais.

Mode d’emploi
Le sirop s’utilise à raison de 3 à 4 cuillères à soupe par jour en cas de maux de gorge, de bronchites et d’enrouement.

Médecine chinoise - Points d’énergie

Une extinction de voix due à une infection pourra être soulagée par le point 10 du méridien Poumon (10 P). Une étiologie nerveuse ou anxieuse orientera vers le point 3 du méridien coeur (3 Cr), ce qui apaise l’émotivité et le trac. Chaque point est massé par pression forte circulaire une à deux minutes, alternativement sur les deux membres supérieurs, deux à trois fois par jour.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité