Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Toujours plus de cheveux !

pissenlit

On perd 50 à 100 cheveux par jour, c'est normal. Mais parfois la machine s'emballe ! Changement de saison (passage en automne notamment), fatigue, période post-accouchement et ménopause (un dérèglement hormonal passager est alors à l’origine du problème), stress ou choc psychologique, suites opératoires, les causes de la chute sont variées. Sans compter l’âge qui induit une perte de volume, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, et le bagage génétique… S’il est difficile de juguler une alopécie génétique, misons sur des préparations naturelles efficaces en cas de chute ponctuelle.

Une lotion stimulante à faire soi-même

Cette lotion à frictionner avant le shampooing agit sur tous les plans pour prévenir et agir en cas de chute. L’huile de ricin lutte contre la chute et accélère aussi la repousse et la croissance. L’huile essentielle (HE) de sauge sclarée régule la production de sébum (un cheveu engorgé par le sébum tombe plus facilement) et stimule la repousse. L’HE d’ylang-ylang est tonique, elle renforce la structure du cheveu. L’HE de cèdre de l’Atlas assainit le cuir chevelu et booste la pousse.

Ingrédients

  • 10 ml d’huile de ricin
  • 10 ml d’huile de germe de blé
  • 5 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée (Salvia sclarea linnaeus)
  • 5 gouttes d’HE d’ylang-ylang (Cananga odorata)
  • 5 gouttes d’HE de cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica)

Préparation

  1.  Mélangez les deux huiles végétales dans un flacon.

  2.  Ajoutez les huiles essentielles et secouez le flacon.
  3. Appliquez sur l’ensemble de la chevelure, de la racine aux pointes, puis massez doucement, du bout des doigts, pendant trois à quatre minutes pour activer la circulation sanguine.
  4. Laissez poser cinq à dix minutes avant de procéder au shampooing.

Astuce

Pour plus...

d’efficacité, on peut laisser poser la lotion toute la nuit (prévoir de poser une serviette sur l’oreiller) avant de faire un shampooing le lendemain matin.

Précaution pour les femmes enceintes et allaitantes 

La sauge sclarée et le cèdre de l’atlas sont interdits. À remplacer par l’ylang-ylang et le néroli (à partir du deuxième trimestre).

Un shampooing anti-chute

Le shampooing est une étape clé dans la prévention de la chute. Il doit être doux, avec un pH neutre, sans sulfate et sans silicone, pour respecter la fibre capillaire. Ajoutez-y l’HE de romarin à verbénone (régule la sécrétion de sébum) et l’HE de pamplemousse pour freiner la chute.

Ingrédients

  • 250 ml de shampooing neutre bio
  • 35 gouttes d’HE de romarin à verbénone (rosmarinus officinalis verbenoniferum)
  • 35 gouttes d’HE de pamplemousse (Citrus paradisi)

Préparation

  1. Versez les huiles essentielles dans le shampooing et mélangez.
  2. Déposez une noix de shampooing dans le creux de la main et appliquez sur la chevelure mouillée.
  3. Faites mousser en décrivant des cercles sur l’ensemble de la chevelure, puis rincez.

Précaution pour les femmes enceintes et allaitantes

L’HE de romarin à verbénone et de pamplemousse sont interdits. Opter pour l’ylang-ylang et le néroli (dès le quatrième mois).

Au quotidien

Pour renforcer la chevelure, rien de tel que de bien dormir, de manger équilibré, en misant sur les aliments riches en fer, zinc et en vitamines B. Certains gestes freinent la perte capillaire.

À faire

  •  Limitez-vous à trois shampooings maximum par semaine quelle que soit la nature de vos cheveux.
  • Rincer abondamment, à l’eau froide ou tiède. Il doit être optimal pour éliminer tous les résidus de shampooing.

À ne pas faire

  • Tirer et attacher ses cheveux trop souvent et fortement, car ils s’affaiblissent et finissent par tomber prématurément.

  • Abuser des colorations chimiques (optez pour une coloration végétale), lissage, séchage à chaud.

À tester

L’huile végétale de moutarde bio en masque ou en friction, est très utilisée en Inde pour lutter contre la chute de cheveux. Elle est effectivement dotée de propriétés stimulantes et nourrissantes.

L’extrait de roquette participe à la repousse des cheveux. Dans le ­complément alimentaire Kéraphane, il est associé à la prêle, à la kératine et au zinc, indispensables à la bonne santé du cheveu.

 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité