Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L’épicéa Arbre médecine des Finlandais

Finlande

En France, l’épicéa est surtout connu comme l’arbre qui décore le salon pendant les fêtes. Mais au pays du père Noël, en Finlande, ce conifère réputé pour ses propriétés médicinales peuple les dernières forêts primaires européennes et reste un symbole du monde sauvage et de ses divinités.

Au mois de juin, les forêts finlandaises se couvrent de touches vert tendre qui contrastent avec les aiguilles sombres. Ce sont les jeunes pousses des épicéas qui viennent de voir le jour et marquent le début de l’été. Friands de cueillette sauvage et de remèdes faits maison, les Finlandais sont nombreux à collecter ces pousses. Elles sont consommées dans des recettes de pesto ou de sorbets, auxquels elles confèrent une agréable saveur de résine. On les prépare aussi en sirop.

Médicament de la forêt

« Ce sirop s’utilise en dessert, nappé sur les baies sauvages », conseille Hanna Vainio, artiste et adepte de la cueillette. « Il est salvateur en cas de grippe et de toux. Les jeunes pousses ont des vertus antibiotiques et expectorantes. Elles contiennent aussi des vitamines A et B, du magnésium et même du...

calcium. Mais attention, le sirop doit être consommé avec modération, car il s’avère agressif pour les reins », prévient-elle. Cette préparation est également conseillée pour traiter les douleurs articulaires et les rhumatismes.

Depuis des siècles, le peuple Sami, de Laponie, confectionne aussi un baume avec la résine de l’épicéa. « Cette crème est utilisée dans les hôpitaux pour soigner les escarres. Je l’utilise moi-même sur les égratignures et les piqûres de moustiques », affirme Riitta Nykänen, botaniste. Les pouvoirs cicatrisants de cette pommade traditionnelle ont été confirmés par des études scientifiques. L’une d’entre elles a même prouvé son efficacité contre la terrible bactérie du staphylocoque doré.

À la table de Tapio

L’épicéa a aussi toujours fait l’objet de croyances mythologiques. Les Anciens, pour qui la chasse et la cueillette étaient vitales, cherchaient à s’assurer les bonnes grâces de Tapio, gardien de la forêt et dieu majeur du panthéon finlandais, qui donne ou cache le gibier selon son bon plaisir. Or un jeune épicéa qui a perdu sa cime repousse en buisson et forme une sorte de table appelée « table de Tapio». Ainsi, ces arbres particuliers étaient considérés comme sacrés, et l’on y déposait des offrandes de gibier en signe de vénération. Ce néopaganisme est toujours vivace en Finlande. Il prône le respect de la nature et l’égalité entre les êtres. Les mythes anciens venant parfois répondre aux défis lancés par la modernité... 

Sirop de la forêt

Le sirop des jeunes pousses d’épicéa est utilisé en cuisine et pour se soigner en cas de grippe et de toux. Il faut mettre à bouillir durant plusieurs heures les jeunes pousses, qui dispersent leurs principes actifs dans l’eau de cuisson. Cette dernière est ensuite sucrée, puis remise sur le feu jusqu’à l’obtention d’un sirop brun.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité