Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Limiter les effets indésirables de la pilule

Limiter les effets indésirables de la pilule au naturel
Limiter les effets indésirables de la pilule au naturel

Un peu plus de 30 % des Françaises en âge de procréer optent actuellement pour la pilule contraceptive.  Nausées, acné, baisse de libido... Chacunes ont leurs effets indésirables. Nos deux expertes vous apportent leurs solutions naturelles pour limiter quelques-uns de ces effets.

Un peu plus de 30 % des Françaises en âge de procréer optent actuellement pour la pilule contraceptive, particulièrement jusqu'à la trentaine. Plusieurs générations de pilules cohabitent, chacune instaurant un climat hormonal différent, plutôt associé à tel ou tel effet indésirable. Les pilules de seconde génération, contenant de plus fortes doses d'œstrogènes, occasionnent plutôt des nausées, de l'acné, des tensions mammaires et de la rétention d'eau. Les pilules de troisième et quatrième générations, contenant moins d'œstrogènes et des progestatifs plus puissants sont, elles, plus souvent associées à des fringales, des troubles dépressifs et une baisse du désir sexuel. Voici donc quelques solutions de nos experts pour limiter quelques-uns de ces effets.

Une infusion contre la rétention d'eau

Afin de réduire la rétention d'eau liée à la prise de contraception orale, Bérengère Arnal, gynécologue phytothérapeute – et auteure de l'ouvrage Pilule ou pas pilule ? à paraître cet automne aux éditions Thierry Souccar, propose de drainer l'organisme, particulièrement le foie et les reins, et d'agir sur le retour veineux qui, lorsqu'il est moins bon, fait gonfler les tissus. Pour cela, en plus des conseils d'hygiène de vie comme limiter le sel, éviter les vêtements serrés et favoriser les douches froides, elle vous propose une infusion composée de plantes réputées pour offrir ces bienfaits.

Ingrédients :

  • Feuilles de reine-des-prés (Filipendula ulmaria)
  • Feuilles d'ortie (Urtica dioica)
  • Plante entière de piloselle (Hieracium pilosella)
  • Feuilles de vigne rouge (Vitis vinifera)
  • Feuilles de mélilot (Melilotus officinalis)
  • Feuilles d'hamamélis (Hamamelis virginiana).

Préparation :

  1. Mélanger 50 g de chaque plante coupée menu.
  2. Chaque jour de prise de la pilule, faire infuser 2 c. à soupe de ce mélange dans ½ litre d'eau.
  3. Boire ce mélange au cours de la journée.

 

 

 

 

Un massage ylang-gingembre au secours de votre libido

Pour enrayer une baisse de libido liée à la prise de pilule, Céline Hovette, naturopathe spécialiste des troubles féminins, propose une synergie en aromathérapie qui donne des effets rapidement. L'ylang-ylang (Cananga odorata) est considéré comme un aphrodisiaque naturel favorisant le lâcher-prise, et le gingembre (Zingiber officinalis) est un tonique sexuel et cérébral.

Ingrédients :

  • Un flacon en verre teinté de 10 ml muni d'un compte-goutte
  • 30 gouttes d'huile essentielle d'ylang-ylang
  • 15 gouttes d'huile essentielle de gingembre
  • Huile végétale de jojoba ou d'argan.

Préparation :

  1. Mettre les HE dans le flacon.
  2. Compléter par l'huile végétale.
  3. Secouer le flacon.
  4. Appliquer chaque jour, matin et soir, durant 10 jours, 4 gouttes sur le bas du dos au niveau des surrénales et des reins, et massez quelques minutes.

À savoir : Respirez les paumes de vos mains après le massage pour profiter des bienfaits de l'huile essentielle via la voie olfactive.

Millepertuis, pamplemousse… attention aux interactions !

Il faudra être vigilant aux interactions lors de la prise de la pilule, médicament dit « à marge thérapeutique étroite » (une faible variation de la dose peut entraîner une modification de son efficacité). De par leur propension à agir sur nos hormones ou l'activité du foie (qui métabolise les médicaments), certaines plantes sont connues pour diminuer l'efficacité de la pilule. C'est le cas du millepertuis (Hypericum perforatum) et du pamplemousse (Citrus paradisi) « dès deux verres de jus par jour », précise Bérengère Arnal. Les plantes œstrogéniques comme le houblon (Humulus lupulus), la sauge officinale (Salvia officinalis), la sauge sclarée (Salvia sclarea), les graines du fenouil doux (Fœniculum vulgare var. dulce) ou le saule blanc à chatons (Salix alba) sont aussi déconseillés.

À tester :

  • En cas de fringales liées à la pilule, procurez-vous de l'huile essentielle de pamplemousse (Citrus paradisi), qui aide à limiter les pulsions alimentaires. Déposez une goutte sur un comprimé neutre à laisser fondre sous la langue chaque matin. Renouvelez trois fois par jour maximum.
     
  • Contre la sécheresse intime, le gel lubrifiant Gel In'Time du laboratoire D Plantes, à base d'aloe vera et d'hamamélis, rendra vos rapports plus agréables sans déséquilibrer votre flore intime.
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité