Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Troubles du sommeil, les clés de la sérénité (2/5)

Stress, surmenage, digestion difficile, douleurs, déprime, mauvaises habitudes au coucher... Quelles que soient leurs causes, les troubles du sommeil perturbent l’équilibre et la santé. Associées à une bonne hygiène de vie, les vertus calmantes et sédatives des plantes aideront à retrouver un sommeil naturel et réparateur.

lotus zen

Sommeil : nervosité, angoisse et anxiété premiers responsables

Nervosité, angoisse et anxiété sont les ennemis numéro un du sommeil, responsables à eux seuls de la moitié des insomnies.

Malgré leurs différences ténues, – état d’irritation et d’excitabilité pour la nervosité, sensation d’oppression pour l’angoisse, inquiétude pour l’anxiété –, leurs effets convergent vers des pics de libération d’hormones du stress (cortisol et adrénaline). Accumulées au cours des journées, ces tensions, si elles ne sont pas évacuées, sont susceptibles de perturber la nuit.

Les plantes se révèlent alors être un précieux recours pour calmer l’organisme. Parmi elles, l’aubépine (Crataegus laevigata). Sédatives du système nerveux et cardiaque, ses fleurs sont particulièrement efficaces. Le lotier corniculé indiquées en cas d’hypertension (Lotus corniculatus) artérielle et de palpitations. Autre plante antispasmodique, la délicieusement citronnée mélisse (Melissa of cinalis), dont Avicenne disait « qu’elle rend le cœur heureux ». Des études ont montré qu’elle augmente le taux de GABA (acide gamma-aminobutyrique) dans le cerveau, un neurotransmetteur favorisant calme et relaxation. Moins connu mais tout aussi sédatif, le lotier corniculé (Lotus corniculatus), petite plante fourragère aux fleurs jaunes d’or, doit son effet anxiolytique et légèrement narcotique à la présence d’acide...

cyanidrique, lequel, potentiellement toxique, limite son utilisation (déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes). Également réputées, les fleurs d’oranger (Citrus aurantium), de lavande (Lavandula angustifolia) et la racine d’angélique (Angelica archangelica) aident à calmer le système nerveux.
Soutien efficace pour la relaxation, ces plantes ne dispensent ni d’un éventuel recours psychothérapeutique ni d’un changement d’habitudes et de comportements. Une modification d’emploi du temps ou d’organisation pourra aider à retrouver un peu de sérénité. Le plus souvent passagers, les troubles du sommeil cèdent d’eux-mêmes, une fois que les contrariétés les ayant déclenchés sont passées. Cependant, un stress chronique associé à des troubles du sommeil nécessite un traitement de fond par le biais des plantes adaptogènes.

Tisane «Relax»

Par Michel Pierre, Herboristerie du Palais Royal.
Cette synergie de plantes aide à se relaxer et calmer les états anxieux et nerveux pour préparer une soirée et une nuit reposantes. Elle peut être utilisée en journée, à raison de trois tasses, plus une le soir selon l’envie.

Ingrédients Angélique (racines, feuilles) • mélisse (feuilles) • marjolaine (feuilles) • lotier corniculé (parties aériennes) • FLeur d’oranger (boutons  oraux)

Mode d’emploi Laisser bouillir 3 minutes, puis infuser 10 minutes. Pour une tasse, environ une cuillère à soupe de chaque plante séchée, à mélanger à parts égales.

Les fleurs de Bach pour des nuits plus douces

Les fleurs de Bach aident à surmonter les états émotionnels parasitant l’endormissement. En voici quatre, à choisir en fonction de votre situation :

• En cas de ruminations au lit, de petit vélo dans la tête ressassant en boucle les soucis, White Chesnut (marronnier blanc, Aesculus hippocastanum) aide à maîtriser le mental et faire le vide.
• Les natures anxieuses, ayant tendance à avoir peur, puisent dans Mimulus (mimule, Mimulus guttatus) la force de surmonter leur crainte de ne pas réussir à s’endormir.
• Les agités et les hyperactifs trouvent dans Impatiens (Impatience, Impatiens glandulifera) le calme propice à la nuit.
• Grâce à Holly (houx, Ilex aquifolium), ceux qui se sentent submergés par la colère, l’envie ou la jalousie retrouvent la voie du cœur.

Mode d’emploi : 2 gouttes dans un petit verre d’eau ou directement sous la langue, 2 à 4 fois par jour. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité