Hémorroïdes : améliorer le retour veineux

Les hémorroïdes touchent un Français sur trois. La station assise prolongée et le stress peuvent y contribuer. Mais, elles sont souvent la sonnette d'alarme d'un mauvais retour veineux. Voici nos recettes à faire vous même pour écourter ces désagréments.


Un mauvais retour veineux entraîne une stase sanguine dans les veines qui se fragilisent et ont tendance à s’affaisser, donnant lieu à des varices en toute sortes, dont des hémorroïdessont. Il faut donc activer ce retour veineux et renforcer la tonicité des veines.

  • Boisson au cyprès

L’hydrolat de cyprès a une action décongestionnante et régénérante sur le système veineux. Il empêche la stase veineuse.

Préparation :

  • Eau de source
  • 1 cuiller à soupe d’hydrolat de cyprès
  1. Chauffez 1 tasse d’eau.
  2. Ajoutez l’hydrolat.
  3. Buvez 3 tasses par jour chaudes, tièdes ou à température ambiante au choix.
  4. Faites une cure de 3 semaines.
  • Poches de gel rafraîchissantes

La méthode du « bain dérivatif », basée sur l’utilisation de poches de gel, vise à rafraîchir la zone hémorroïdaire, à stimuler la circulation et de ce fait réduire l’inflammation. L’action est autant préventive que curative.

Préparation :

2 grandes poches de gel (on peut se les procurer sur www.yokool.fr)

  1. Mettez les poches de gel 2 heures à congeler dans un sac congélation.
  2. Asseyez-vous tout habillé sur une poche de gel jusqu’à ce qu’elle ne soit plus froide puis recommencez avec la seconde poche de gel.
  3. Renouvelez l’opération le plus souvent possible, jusqu’à trois heures par jour.

Tonifier le foie

Les hémorroïdes sont également la sonnette d’alarme d’une déficience hépatique. Elles correspondent souvent à des écarts alimentaires qui ne conviennent pas (charcuteries, vins, fruits, épices, excès de viandes). En effet, si le foie travaille en sous régime, le sang qu’il est chargé de nettoyer doit « patienter », cela crée un ralentissement du retour veineux qui engendre une certaine surcharge de sang dans la veine, une dilatation veineuse et la constitution d’hémorroïdes.

  • Jus de légumes-racines

Ingrédients :

  • Le radis noir stimule l’activité du foie ;
  • Le céleri-rave, riche en oligo-éléments et vitamines, favorise son travail ;
  • Le curcuma est un protecteur hépatique ;
  • L'oignon est un dépuratif qui aide le foie dans son rôle de désintoxication ;
  • Tandis que le gingembre le tonifie.

Préparation :

  • Radis noir, environ 2 cm
  • 1/4 d’oignon
  • 1/8 de tête de céleri-rave
  • 1 noisette de gingembre frais
  • 1 demi-cuiller à café de curcuma
  • 2 cuillers à soupe d’hydrolat de carotte
  1. Mixez tous les ingrédients ensemble.
  2. Consommez en mâchant, car cette préparation est épaisse.
  3. Préparez ce jus 2 soirs par semaine, pendant 2 mois.
  • Tisane hépatique et veinotonique

Prendre soin de sa fonction hépatique et des déchets métaboliques est central pour qui souhaite éviter les problèmes hémorroïdaires récurrents. Une tisane de plantes toniques hépatiques et de plantes veinotoniques permettra une action plus rapide sur les symptômes. Le romarin à verbénone contient une molécule stimulante de l’activité hépatique. Cette huile essentielle désengorge le foie, ce qui accélère la circulation sanguine hépatique (déconseillé à la femme enceinte ou allaitante, pour les enfants).

Préparation :

  • Eau de source
  • 1 cuiller à café de miel de romarin (ou autre)
  • 1 goutte d’huile essentielle de romarin à verbénone
  1. Mélangez l’huile essentielle à une cuiller de miel.
  2. Faite fondre le miel dans une tasse d’eau chaude.
  3. Buvez 3 tasses par jour, pendant 3 semaines.

Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com