Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Accompagner une cure détox

Menu végétarien

Avec l’arrivée du printemps, on ressent les trémulations de la nature qui s’éveille, nous sortant de la torpeur de l’hiver. C’est une période propice pour se lancer dans une cure détox qui va libérer notre organisme des toxines accumulées. Des menus bien équilibrés vont faciliter et renforcer ce nettoyage, tout en nous allégeant de quelques kilos superflus...

Notre organisme est régulièrement soumis à des agressions, que ce soit à cause de notre mode de vie (stress, tabac, fatigue, absence d’activité physique, traitement médicamen-teux) ou à cause de notre alimentation (excès de sucres, de graisses, produits de mauvaise qualité, fritures, alcool, additifs...). Tout cela favorise l’accumulation des déchets, ce qui épuise notre corps. Certes, nous possédons un système d’épuration des toxines via les émonctoires qui s’occupent de drainer les déchets issus du métabolisme cellulaire, mais il peut vite être dépassé par ces agressions. Les signes révélateurs de cette intoxication sont très variables : maux de tête, troubles du transit, douleurs diverses, fatigue, dyspepsie, mauvaise haleine, teint terne... Il est grand temps de débuter un drainage pour nettoyer et alléger l’organisme !

Que vous optiez pour une cure de sève de bouleau, des tisanes aux plantes dépuratives (chicorée, pissenlit, artichaut), une cure de radis noir, ou des techniques manuelles telles que des massages aux huiles essentielles ou la fasciathérapie, un coup de pouce supplémentaire pourra vous être fourni par votre alimentation. Cela va aider le travail de drainage effectué par les principaux organes draineurs que sont les reins, le foie et les intestins, sans surcharger votre organisme.

Pour commencer, faites le plein de légumes riches en vitamines, minéraux, enzymes et substances antioxydantes (vitamines A, C, E, sélénium, polyphénols), en associant le cru et le cuit pour bénéficier au maximum de leurs bienfaits. Composez des salades à base de chicorée frisée ou scarole. Proches du pissenlit, ce sont des amies du foie, comme nous le rappelle leur goût légèrement amer. Véritable mine de substances antioxydantes, elles renferment des caroténoïdes en abondance (bêta-carotène, lutéine), de la vitamine C, des principes amers dépuratifs et anti-inflammatoires et une belle quantité de minéraux (potassium, magnésium, sélénium, calcium, phosphore).

Soutenir la flore intestinale

À noter aussi, la présence d’inuline, une fibre soluble prébiotique qui contribue à la bonne santé de la flore intestinale. Pour varier un peu, essayez le radicchio, sorte de chicorée à feuilles rouges. Il en partage les qualités nutritionnelles, mais sa...

couleurrouge est le témoin de la présence de composés phénoliques en grande quantité (cyanidine, quercétine) comme ceux retrouvés dans le vin rouge, ce qui en accroît le potentiel antioxydant. Colorez vos plats avec des carottes : elles sont une bonne source de bêta-carotène, de vitamine B6, C et de miné- raux (potassium, phosphore). Choisissez les plus colorées: elles contiennent le plus de bêta-carotène et n’en perdent que très peu à la cuisson (10 % environ). Cuites ou crues, elles sont douces pour les intestins et améliorent le transit. C’est très important en cas de cure détox pour favoriser l’élimination des déchets. Autre légume intéressant à mettre au menu : le poireau. Peu calorique mais très riche en minéraux et en vitamines (C, E et A), il soutiendra les fonctions de détoxification grâce à ses propriétés diurétiques, agissant ainsi plutôt sur le rein. C’est son rapport élevé potassium/sodium et la présence de fructosanes qui expliquent cette action.

Des vitamines coup de fouet

Pour favoriser un bon nettoyage, il est important d’augmenter vos apports hydriques. Buvez environ deux litres d’eau par jour pour bien drainer les toxines et faciliter leur élimination. Pour vous aider, alternez la bouteille d’eau avec des soupes de légumes (chou vert ou pommé, céleri, navet, épinard) et du jus de pommes fraîchement pressées. Cette boisson est riche en antioxydants et vous assure un apport en sucres régulier et progressif grâce à son index glycémique faible, prévenant ainsi les coups de fatigue souvent présents lors d’une cure. Encore mieux, testez les jus de légumes (tomate, céleri, betterave) : ils sont très riches en vitamines, minéraux et oligoéléments rapidement absorbables puisque les fibres, qui ralentissent la digestion, ont quasiment disparu. En dessert, préparez- vous des compotes de pommes-pruneaux, douces pour les intestins et bien digestes grâce à la cuisson.

Autre fruit à consommer régulièrement : le pamplemousse. Bien pourvu en vitamine C, un demi-pamplemousse couvre plus de la moitié des apports journaliers recommandés (AJR). La vitamine C est très importante car elle est antioxydante et lutte contre la fatigue. Elle donne un vrai coup de fouet, nécessaire au cours de la cure. Attention en revanche aux matières grasses qui doivent être consommées avec modération. Privilégiez l’huile d’olive qui stimule l’activité du foie. Celui-ci évacue les déchets grâce à la synthèse de bile qui est temporairement stockée dans la vésicule biliaire.

Foie et vésicule biliaire sont donc un couple très sollicité lors d’une cure de nettoyage. L’huile d’olive soutient leur fonction d’élimination grâce à l’augmentation de la synthèse de la bile et la vidange de la vésicule. Elle a en plus l’avantage de tolérer la cuisson jusqu’à 180 °C. Enfin, relevez vos assaisonnements avec des épices : le curcuma renforce les effets de l’olive sur la sphère hépato-biliaire et favorise la bonne santé du système digestif. Il se marie bien avec le cumin, un excellent détoxifiant.

Les déchets vus par la naturopathie

En naturopathie, on distingue deux grands types de déchets qui s’accumulent dans l’organisme : les déchets cristalloïdaux et colloïdaux, issus principalement du métabolisme des protéines pour les premiers, et du métabolisme des lipides et glucides pour les seconds. L’organisme utilise des émonctoires pour drainer ces toxines. Certains aliments favorisent leur bon fonctionnement et renforcent leur travail de nettoyage. Les cristaux sont surtout drainés par les reins : vous les soutiendrez en consommant régulièrement du chou, des oignons frais et du fenouil aux vertus diurétiques. Les colles (déchets mucosiques) sont surtout éliminées par le foie : le radis noir râpé, les feuilles de pissenlit en salade ou l’infusion de feuilles de menthe poivrée que vous pouvez consommer en gelée seront un bon soutien.

Le soutien des graines germées

Ne l’oublions pas, notre organisme est fortement sollicité par une cure détox. C’est pourquoi, en accompagnement, misez sur les graines germées. Au contact de l’eau et de la chaleur, la graine débute sa germination. Elle synthétise alors une grande quantité d’enzymes, multiplie ses concentrations en vitamines et oligo-éléments pour préparer sa croissance. Leur biodisponibilité est aussi augmentée, ce qui permet de bénéficier d’une grande source de nutriments indispensables à notre métabolisme. Vous pouvez trouver facilement des germoirs en magasin bio, assortis de nombreuses variétés de graines. La graine de lentille est très facile à faire germer : elle est riche en vitamines A, C, B1, B3, B6. La graine germée d’alfalfa possède des propriétés antioxydantes tout comme celle de brocoli qui contient du glutathion. Celle de cresson est dépurative et drainante.

L’importance du glutathion

Le glutathion est probablement l’antioxydant le plus important de notre organisme. Il est présent dans presque toutes nos cellules et intervient dans une multitude de fonctions. C’est le grand agent détoxifiant de nos cellules. Il est donc particulièrement sollicité pour nous débarrasser des déchets et toxines qui agressent notre organisme. Le foie est la grande zone de stockage et de synthèse du glutathion, ce qui est assez logique puisque cet organe fonctionne comme une centrale d’épuration des déchets, en utilisant justement le glutathion. Pour renforcer sa synthèse, mangez régulièrement de l’avocat et veillez à des apports suffisants en vitamine C (persil, mangue, papaye, épinards), B6 (champignons, banane, pruneau) et sélénium (ail, oignon, chou, noix du brésil).

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité