Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Huiles précieuses pour grossesse épanouie

Calophylle ou takamaka

Durant la grossesse, le corps de la future mère est fortement sollicité. Pour aborder ces bouleversements avec sérénité et se préparer au mieux au grand jour, les huiles essentielles, eaux florales et huiles végétales peuvent se révéler d’une grande aide. À vos flacons !

Porter et donner la vie est à la fois magique et fascinant. Pendant neuf mois, corps et esprit oeuvrent de concert pour élaborer ce petit être. Heureusement, la nature met à notre disposition plusieurs plantes pour traverser sans encombre cette période sensible. Toutefois, on les choisira avec précaution. Rappelons que la plupart des huiles essentielles (HE) sont déconseillées durant la grossesse (en particulier celles contenant des cétones et des phénols). Dès le premier trimestre, il faut faire avec les bouleversements hormonaux, qui peuvent s’accompagner de nausées. Commencez par respecter quelques règles de bon sens en fractionnant les repas durant la journée, en mangeant avant de poser le pied par terre. Quand cela ne suffit pas, essayez l’essence de citron zeste. Vous pouvez l’utiliser en inhalation, autant de fois que nécessaire durant la journée. Sa douceur et ses propriétés anti-émétiques font de cette essence d’agrume un remède de choix pour accompagner les femmes enceintes.

À partir du deuxième trimestre, la prise de poids (tout à fait normale chez la femme enceinte) va générer des tensions au niveau des tissus cutanés. Tiraillements, démangeaisons et rougeurs sont parfois au programme. Il est bon d’accompagner ce phénomène par des applications quotidiennes d’huiles végétales (HV). Masser, hydrater et nourrir en profondeur sont les maîtres mots pour limiter l’apparition des vergetures, signes que les fibres élastiques de la peau ont craqué. Les zones à risques sont celles où la peau est le plus distendue. Il s’agit surtout du ventre et de la poitrine, mais aussi des fesses et des cuisses. Je vous conseille d’opter pour quatre huiles adaptées à la situation : la rose musquée du Chili, la calophylle, l’argan et le macérat huileux de calendula. Ces matières premières naturelles sont tout à fait indiquées pour les femmes enceintes (choisissez-les en formule unitaire et sans additif).

L’huile de calophylle, originaire d’îles telles que Madagascar, La Réunion ou bien celles de l’archipel polynésien, regorge de bienfaits pour notre peau. Appelée couramment l’huile de tamanu, elle est douée de propriétés apaisantes et cicatrisantes. Elle favorise également une bonne circulation sanguine et lymphatique à l’endroit où elle est appliquée. De quoi vous aider à avoir des jambes légères et à limiter les oedèmes en cas de grossesse estivale. La femme enceinte est particulièrement exposée à ces problèmes veineux.

Assouplir le périnée

L’huile de rose musquée est une huile végétale extraite des graines du rosier muscat, arbrisseau poussant en Amérique du Sud. Elle n’a pas de lien avec la célèbre rose et ne dégage pas de parfum floral. Riche en acides gras polyinsaturés (oméga 3 et 6), cette huile contribue au maintien de la souplesse des parois cellulaires. Elle prévient l’apparition des vergetures et les atténue si elles sont déjà là. Elle agit également sur les marques du temps comme les taches brunes et les cicatrices. (Lire Plantes & Santé no 159, juillet-août 2015, p. 32). Elle a donc aussi sa place en cas de masque de grossesse et s’applique dans ce cas directement sur la peau du visage...

. Dès le troisième trimestre, pour assouplir le périnée et le préparer aux contraintes qu’il va subir le jour j, cette huile est également tout à fait indiquée. L’ensemble du périnée peut être massé une fois par jour.

Pour augmenter l’effet hydratant de ce soin, l’huile végétale d’argan a toute sa place. Produite au Maroc, elle est célèbre à juste titre pour ses propriétés nourrissantes, régénérantes et raffermissantes. Elle aide les tissus de la peau à s’assouplir et donc à s’étirer en limitant les risques d’apparition de vergetures.

Enfin, le macérat huileux de calendula apaise les peaux les plus irritées et calme les inflammations cutanées avec une grande efficacité. Pensez-y en cas de signes d’irritation au niveau du ventre, en toute fin de grossesse, quand la tension au niveau des tissus cutanés est maximale.

Durant neuf mois, la future maman se prépare à accueillir son bébé. Les questionnements sont nombreux. Les émotions ressenties durant cette période si particulière sont la plupart du temps exacerbées. Il peut y avoir un sentiment d’angoisse lié à l’accouchement ou bien encore au déroulement de la grossesse ou à l’arrivée du bébé. L’équilibre intérieur est alors mis à l’épreuve et il est utile d’avoir recours à des huiles essentielles pour retrouver une certaine sérénité et apaiser les esprits les plus sensibles.

Une profonde détente

Vous pourrez vous orienter au choix vers l’HE de camomille noble, de rose de Damas ou de fleur d’oranger, en les utilisant en unitaire. Autrement dit, il est préférable de ne pas les mélanger entre elles afin de conserver une fragrance simple et douce. Pour faire votre choix, laissez-vous guider par l’intuition et n’hésitez pas à changer d’huile essentielle au fil des neuf mois. Pour respecter la fragrance, on les diluera dans une base huileuse, par exemple dans la cire de jojoba, à raison de 5 gouttes d’HE pour 10 ml d’huile végétale.

L’huile essentielle de camomille noble est capable d’apporter une profonde détente. Riche en molécules d’esters, elle s’adresse particulièrement aux femmes enceintes chez qui le stress se traduit par une douleur au plexus solaire ou par un nœud à l’estomac. L’huile essentielle de rose de Damas aide les femmes enceintes les plus émotives qui pleurent facilement et ont besoin de soulager leur cœur. Symbole d’un archétype féminin, la rose est à l’image d’une femme d’expérience qui vient apporter son soutien. (Attention, sa rareté la rend un peu chère.) En choisissant l’huile essentielle de fleur d’oranger, appelée aussi néroli, la femme enceinte choisit l’évasion et le lâcher-prise. Pensez-y pour accompagner vos moments de relaxation.

Chaque HE s’applique deux à quatre fois par jour selon les besoins, en déposant une goutte du mélange sur chaque poignet, le plexus solaire et la nuque. Ensuite, respirez en rapprochant vos poignets de votre nez, en inspirant 3 secondes puis en expirant 6 secondes. La répétition (6 à 10 fois) de ces rendez-vous avec vous-même et avec votre bébé vous fera le plus grand bien.

Stick anti-nausée

Un stick olfactif réalisé avec de l’essence de citron zeste est une solution pratique adaptée à notre mode de vie. En cas de nausée, vous pourrez avoir recours à lui partout et en toute discrétion. .

À faire
Il suffit de déposer 10 gouttes de cette essence sur la mèche qui se trouve à l’intérieur du stick. Vous pouvez respirer votre aroma-stick autant de fois que nécessaire au cours de la journée. Ayez-le toujours à portée de main.

Mes deux formules incontournables

1. Soin hydratant anti-vergetures

Propriétés Action hydratante, cicatrisante et réparatrice des tissus cutanés.

HV calophylle ( 10 ml )
Calophyllum inophyllum
HV rose musquée du Chili ( 20 ml )
Rosa rubiginosa
HV argan ( 15 ml )
Argania spinosa
Macérat huileux de calendula ( 15 ml )
Calendula officinalis
Cire de jojoba ( 10 ml )
Simmondsia chinensis

2. Soin jambes légères

Propriétés Action hydratante, activatrice de la circulation lymphatique et sanguine.
HV calophylle ( 20 ml )
Calophyllum inophyllum
Macérat huileux de calendula ( 40 ml )
Calendula officinalis

Indications
Formule 1 : soin pour prévenir et atténuer les vergetures durant la grossesse.
Formule 2 : soin pour favoriser une bonne circulation sanguine et lymphatique, prévient l’apparition d’oedèmes et de varices.

Préparations
Pour les deux formules, verser les huiles végétales selon les quantités indiquées dans un flacon de 60 ml en verre teinté.

Voie cutanée
Appliquez généreusement ces formules matin et soir sur les zones concernées. Pour la formule 1, en massages circulaires sur le ventre, la poitrine, les fesses et les cuisses.
Pour la formule 2, appliquez sur les jambes dans le sens du retour veineux. Ces soins peuvent se pratiquer dès le premier trimestre de la grossesse.

Une mine radieuse pour les futures mamans

Durant la grossesse, les changements hormonaux génèrent parfois des imperfections au niveau du visage. Pour hydrater votre peau de manière efficace, optez pour la cire ou huile de jojoba. Originaire d’Amérique du Sud, elle a une composition proche du sébum humain. Elle est appréciée de tous les types de peaux. Son secret réside dans son action séborégulatrice bénéfique tant pour les peaux grasses ou mixtes que sèches. Très pénétrante, elle ne laisse pas de traces. Il peut ainsi être judicieux de l’utiliser comme crème de jour.

À faire
Autre désagrément connu des femmes enceintes : le masque de grossesse. S’il pointe le bout de son nez, pensez à l’huile de rose musquée, qui va alors atténuer les taches brunes. Pour une plus grande efficacité, mélangez-la à l’huile de jojoba à parts égales et appliquez matin et soir.

Un accouchement sur des notes fleuries

Durant l’accouchement, quoi de plus agréable que d’être entourée de fragrances légères et fraîches qui favorisent la détente ? Les eaux florales de camomille noble, rose de Damas ou encore de fleur d’oranger peuvent aisément remplacer la brume d’eau minérale traditionnellement indiquée. Choisissez parmi ces trois fragrances celle qui vous plaît et vous attire le plus. Vous pouvez tout à fait attendre le jour j pour faire votre choix et donc apporter les trois dans votre valise pour la maternité. La camomille noble décroche la palme de l’apaisement, tandis que la fleur d’oranger aide à l’évasion. Quant à la rose de Damas, sa fragrance au caractère affirmé vous rassure à sa manière. Si le travail dure plusieurs heures et qu’il vous faut prendre votre mal en patience, variez les senteurs et alternez ainsi les eaux florales entre elles.

À faire
À chaque contraction, vaporisez l’eau florale de votre choix sur le visage, le cou et le ventre si possible. L’effet rafraîchissant est immédiat et s’associe aux propriétés anti-stress de ces senteurs aromatiques à haut potentiel. Si vous avez la possibilité de prendre un bain durant le travail, vous pouvez aussi diluer deux cuillères à soupe d’eau florale directement dans l’eau du bain. De quoi accueillir bébé dans une ambiance apaisante et fleurie.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité