Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Le bourgeon de frêne et les rhumatismes

Fraxinus

Propriétés thérapeutiques

La plupart des douleurs rhumatismales sont dues à des désordres métaboliques induite par une alimentation acide: soit une acidose de l’organisme, -- fante (café, thé…), soit une dysbiose, c’est- à-dire un déséquilibre de la flore intestinale, de même nature.

On va avoir recours au bourgeon de frêne pour ses propriétés de désacidification de l’organisme. Le frêne agit au niveau rénal. Il aide à éliminer l’acide urique, qui peut aller jusqu’à bloquer les articulations en cas de goutte. Et en même temps, il a une action sur les surrénales: il est anti-inflammatoire, ce qui le rend très utile pour les douleurs rhumatismales et les œdèmes articulaires. Il a un impact privilégié au niveau synovial et ligamentaire. Grand draineur, il fait baisser le taux de cholestérol, calme la dyskinésie biliaire et abaisse le taux d’urée.

Par ailleurs, un traumatisme physique ou bien psychique peut lui aussi être la cause plus ou moins directe de douleurs de type rhumatisme et/ou arthrite. Or, le bourgeon de frêne agit sur le système nerveux: c’est un anti-stress calmant les névroses d’angoisse. Sur le syndrome dépressif, il stimule la noradrénaline.

Les synergies

Acidose et dysbiose
Acidose et dysbiose engendrent des inflammations qui peuvent être ponctuelles ou plus généralisées. Dans tous les cas, il y a nécessité de drainer l’organisme. On pourra&ensp...

; alors avoir recours à d’autres bourgeons :
• On pensera aux jeunes pousses de romarin et aux jeunes pousses de genévrier quand le foie et la vésicule biliaire sont les principales victimes d’intoxication et d’intoxination.
• La dysbiose intestinale sera quant à elle maîtrisée par la prescription de bourgeon de noyer, qui favorise l’établissement d’une flore intestinale en bon équilibre.

Autres bourgeons
D’autres bourgeons peuvent être  considérés avec intérêt :
• Le bourgeon d’aulne est en rapport direct avec l’humidité et l’eau, et d’ailleurs souvent associé au frêne et au bouleau.
• Le bouleau verruqueux désacidife l’organisme, rendant leur souplesse aux articulations et luttant contre les raideurs et les ankyloses. C’est un excellent draineur général.
• Enfin, dominant l’état inflammatoire, le bourgeon de cassis (Ribes nigrum), semble le meilleur remède aux douleurs rhumatismales par son action cortisone-like stimulant les glandes cortico-surrénales. Augmentant le rendement métabolique d’un certain nombre d’organes, il contribue à améliorer leur résistance aux agressions de toutes natures (chimiques, oxydantes…). Il lutte contre la dégénérescence, la sclérose et améliore la souplesse des ligaments, des tendons (avec la vigne vierge) et protège les petites articulations avec la vigne.

Posologie
Tous ces macérats glycérinés sont à prendre  au long cours.
• En concentré : 10 à 12 gouttes 3 fois par jour pendant 1 mois.
• Ensuite, arrêt de 15 jours, puis renouvellement 2 à 3 fois de suite. Il est évident que l’alimentation doit être régulée vers une hypotoxicité : évitez les laitages de toute nature, les viandes rouges, et attention au gluten. Chacun doit emprunter les chemins qui mènent vers une amélioration durable.

Fraxinus

Famille des oléacées
Le frêne est un des arbres les  plus répandus, sauf en zone  méditerranéenne. Bel arbre pouvant atteindre 10 m de haut, il grimpe en montagne jusqu’à 1 200 m d’altitude. Il peut être mâle, femelle ou stérile.  Ses feuilles servent de fourrage en  cas de manque de regain.

Culture gemmo

Combien d’arbres et arbustes fournissent des remèdes de gemmothérapie ?
La gemmothérapie utilise 54 arbres et arbustes des pays tempérés et principalement du nord de la France et de la Belgique, pays dont elle est originaire.
On compte 2 monocotylédones (seigle et maïs), 6 conifères, et 3 plantes grimpantes (vigne, vigne vierge, chèvrefeuille), 13 arbustes et 30 arbres feuillus. Cette répartition laisse à penser que le travail des chercheurs est encore vaste en gemmothérapie, puisque de nombreux autres arbustes et arbres médicinaux pourraient être testés, étudiés, puis mis à disposition des malades

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité