Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Cancer, amortir le choc des traitements(1/3)

Un nombre croissant de personnes se trouve confronté aujourd’hui au cancer. Si les traitements de chimiothérapie sont souvent un passage obligé, ils n’en restent pas moins éprouvants. Les plantes peuvent vous accompagner sur ce chemin difficile.

 Stimulant du système immunitaire, vitalogènes, détoxifiants de l’organisme et riches en nutriments, le jus d'herbe permet de consommer beaucoup de phytonutriments, enzymes, minéraux et vitamines

Prévention du cancer : prendre les devants

Prévention du cancer - prendre les devants

Lorsqu’on sait que huit ans en moyenne séparent le début d’un cancer de sa manifestation tangible, on comprend que l’opposition entre prévention et traitement doive être relativisée. Dès lors, une grande partie des aliments connus pour leurs vertus préventives contre le cancer doivent trouver leur place dans l’assiette des personnes atteintes. En revanche, d’autres aliments doivent au contraire être évités : les protéines d’origine animale d’abord, en particulier les produits laitiers et la viande rouge, sont associées aux processus de cancérisation comme l’ont montré les travaux du Dr Campbell.

Les aliments à index glycémique élevé (les sucres rapides) doivent également être considérablement réduits. Non seulement les cellules cancéreuses sont particulièrement voraces en sucres, mais l’insuline produite pour les gérer favorise le développement de ce que les recherches récentes identifient comme des « oncoprotéines » et des « oncolipides ». S’y ajoute évidemment la longue liste des molécules de synthèse récentes, raison pour laquelle on privilégiera la nourriture bio et non industrielle. L’envie de bien s’alimenter est hélas souvent hypothéquée par le manque d’appétit pendant les traitements. Pour contourner ce problème vous pouvez consommer ces aliments protecteurs sous leur forme liquide. Des approches de Rudolf Breuss à celles du Dr Max Gerson, du centre Ann Wigmore de Porto Rico à l’institut Hippocrate de Floride, une place centrale est accordée à un régime à base de végétaux crus (plus de 80 %) qui fait la part belle aux jus de légumes et jus d’herbe. Stimulant du système immunitaire, vitalogènes, détoxifiants de l’organisme et riches en nutriments, ces jus permettent de consommer beaucoup de phytonutriments, enzymes, minéraux et vitamines en très peu de volume végétaux et sans fatigue pour le système digestif. Le Dr Brian Clément, pionnier de l’alimentation vivante, conseille en cas de cancer de consommer entre 60 ml et 120 ml de jus d’herbe par jour sous forme fraîche, idéalement 20 minutes avant les repas ou deux heures après, un estomac vide facilitant l’assimilation. Pour les jus de légumes, investir dans une centrifugeuse ou, mieux, un extracteur de jus permet de les consommer frais et de les composer soi-même à la carte. Plus cher à l’achat que la centrifugeuse, l’extracteur produit plus de jus, d’une meilleure qualité nutritive, et permet d’intégrer une plus grande variété d’éléments à vos jus quotidiens tels que légumes verts à feuilles ou aromates.

Prévention - Limiter les nausées

– La prise de gingembre moulu (1/4 à 1/2 cuillère à café par jour, soit deux à quatre capsules de 250 mg), dilué dans de l’eau ou un jus de fruit, soulage les nausées (à éviter en cas de problème de coagulation sanguine).
– Vous pouvez aussi essayer le jus d’un demi-citron dans de l’eau chaude avec un peu de cannelle.
– Plus généralement, préférer les aliments froids ou tièdes (pour éviter les odeurs fortes) et privilégier plusieurs collations dans la journée plutôt que de gros repas.

Les aliments anticancer selon le Dr Richard Béliveaux  

Fruits : fruits rouges (framboise, mûre, myrtille, fraise, canneberge, cerise), agrumes (orange, citron, clémentine), pomme, kiwi.
Légumes : brocoli, tous types de choux, tomate, carotte, navet, cresson, avocat, cœur d’artichaut, céleri, épinard, poireau.
Aromates : ail, oignon, ciboulette, échalote, curcuma, cannelle, romarin, basilic, coriandre, gingembre, thym.
Boissons chaudes : thé vert et rooibos (2 ou 3 tasses bien infusées par jour, que vous pouvez également consommer sous forme de thé glacé), à l’écart des chimiothérapies.

Aller plus loin « Cuisiner avec les aliments contre le cancer », du Dr Richard Béliveaux.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité