Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Stimuler sa gratitude

Gratitude - Fleur

Peu à peu réhabilitée, la gratitude indique cette façon particulière de dire merci et de manifester sa reconnaissance. Elle suppose d’aller vers l’autre avec humilité et profondeur d’âme. Le plus difficile, comme souvent, n’est-il pas de faire le premier pas ?

Commençons par ouvrir un dictionnaire : « Gratitude : reconnaissance pour un service, pour un bienfait reçu. sentiment affectueux envers un bienfaiteur », écrit le larousse la gratitude est une sorte de main tendu vers celui qui a tendu la sienne Mais c’est un renvoi d’ascenseur bien plus profond qu’une simple formule de politesse. Le terme renferme une connotation quasi-religieuse : il s’agit de « rendre grâce ». Exprimer ce geste du cœur signale qu’on a mesuré le service, compliment, cadeau, témoignage de respect ou de confiance dont on a eu les faveurs. On peut manifester de la gratitude pour une personne comme pour la nature. Mais cela nécessite de reconnaître ses émotions et d’oser en faire part. Pas si facile, par les temps qui courent...

Arrêter de se plaindre

Les élixirs floraux nous remettent facilement sur le chemin de la gratitude car ils nous encouragent à développer une vision plus positive de la vie. Les pessimistes qui se confinent dans leursinsatisfactions peuvent ainsi recourir au cerisier sauvage. Ce remède donne confiance en soi et en la vie à ceux qui sont trop focalisés sur leurs manque. Rien de ce qu'on leur offre ne parvient à les combler. Cet élixir les aidera à voir le verre à moitié plein pour pouvoir exprimer leur reconnaissance. Les matérialistes aussi sont enclins à ne pas apprécier à leur juste valeur les plaisirs moins palpables dont ils bénéficient. Ils craignent plus ou moins consciemment de tout perdre et se méfient des autres. Avec l’élixir de Nénuphar blanc, le sentiment de plénitude peut s’exprimer dans une dimension plus spirituelle. Ouvrir les yeux et se reconnecter à l’essentiel suffit souvent à être moins ingrat. Mais bien souvent, nous avons tendance à considérer que tout nous est dû. Alors, pourquoi et qui remercier ? Merci, ou merces en latin, signifie « salaire ». Et à notre époque, le salaire est un dû en échange d’un travail dont on considère qu’il nous a coûté du temps et de l’énergie. Comme les tempéraments «chêne», toujours dans le combat, on estime avoir âprement mérité le bien dont on profite. Avec cet élixir, on arrive à baisser la garde et à admettre que des sources de bonheur extérieures à soi-même peuvent aussi nous combler.

Moins de vanité

Certaines personnes considèrent que ce qui leur...

est donné est «normal» pour une autre raison : habitués à être privilégiés, ils ne ressentent pas le besoin de rendre la pareille. Psychologiquement, la gratitude fonctionne sur un système de don et de contre-don. Mais ces arrogants ne témoignent pas leur reconnaissance car en quelque sorte, «ça va sans dire». Ce profil correspond à l’élixir de Tournesol qui rééquilibre l’égo de ceux qui sont imbus d’eux-mêmes. La gratitude est l’antidote de la vanité ! Il peut tous nous arriver de traverser des périodes durant lesquelles, tout à notre bon- heur ou nos malheurs, nous restons aveugles à la bienfaisance d’autrui. Pensons alors à l’élixir de Pêcher pour élargir notre périmètre de sensibilité. Il permet de se décentrer et d’être plus réceptif à la compassion. N’oublions pas ces moments où les rôles s’inversent : quand une personne qu’on a soutenue se montre ingrate, nous nous sentons blessés comme si tout notre être était ignoré. La gratitude nous enseigne que nous avons toujours besoin des autres pour avoir de la valeur ou évoluer. Cela suppose d’accepter d’être vulnérable. Hélas, certains se croient toujours assez forts tout seuls et ne trouvent pas les mots le jour où ils se sentent redevables. En assouplissant leurs attitudes trop rigides, l’élixir d’eau de roche leur permettra d’apprécier les aides extérieures comme une source de contentement.

S’exprimer sincèrement

Manifester sa gratitude, c’est avouer que « ce que vous m’avez apporté m’a profondément touché ». Difficile pour les pudiques! Ces êtres renfermés trouvent dans la violette des bois l’élixir qui leur convient. Il leur donne la force de faire un pas vers l’autre en exprimant leur sensibilité. D’autres conçoivent le remerciement uniquement comme une formule de politesse. Vouer leur gratitude peut alors leur sembler décalé, trop protocolaire. Ces personnes qui s’enferment dans la notion de devoir et de convention sociale peuvent recourir à l’élixir de muguet. En leur redonnant un brin d’innocence et de spontanéité, cette fleur remplace les échanges formels par une expression qui vient du cœur. La gratitude s’inscrit dans un cercle vertueux. Oser l’exprimer fait plaisir, attire plus de générosité et nous renvoie une image positive de nous-mêmes. Mais attention à ne pas étouffer l’autre comme les personnalités «marronnier rouge». Grâce à cet élixir, ces angoissés qui veulent trop le bonheur des autres en s’impliquant dans leur vie retrouvent plus de sérénité. Qu’il s’agisse de se montrer généreux ou reconnaissant, il faut trouver le bon dosage et le bon tempo sous peine d’être perçu comme intéressé ou obséquieux. La gratitude-attitude s’inscrit dans le partage. Certaines études ont d’ailleurs montré qu’elle engendrait moins de stress et de maladies, un bon sommeil et de meilleures performances. Preuve qu’en prenant soin des autres de manière authentique, on prend aussi soin de soi!

Le tournesol, merci la vie !

On ne présente plus cette plante lumineuse à racine pivotante qui s’ouvre en direction du soleil, comme pour le remercier de lui donner de l’énergie afin de croître et d’être fécondée. Elle est alors robuste. Ses fleurs jaunes rayonnent et semblent presque orgueilleuses. Mais il ne s’agit pas de vanité. Car ces fleurs lourdes sous le poids des graines doivent courber l’échine  en toute humilité. Cela n’enlève rien à sa majesté. Le tournesol, dans notre album  d’images d’Épinal, reste toujours une fleur ouverte. Un être végétal plein de gratitude  envers le système vivant auquel il appartient. Prenons-en de la graine !

La voie des sages

« Désolé. Pardon. Merci. Je t’aime » : voilà les quatre mots à  répéter comme un « mantra de  purification », selon les principes  de l’Ho’oponopono. Ce nom  insolite signifie « corriger ce qui  est erroné » en hawaïen et désigne  une méthode ancestrale remise au goût du jour, en particulier  par le docteur Bodin. Son credo ? Prendre du recul sur nos  pensées toxiques afin d’attirer  de meilleures énergies. Autre  culture, même philosophie : en plus des drapeaux de prière, les  Népalais ont coutume d’égrainer  les seize perles d’un « bracelet  de gratitude ». À chaque perle un remerciement pour le sourire  d’un ami, un beau coucher de  soleil... Une société hollandaise  en lance même des modèles  occidentaux. Mais la gratitude  n’est pas un business. À tout le moins, ces grigris venus d’ailleurs  nous rappellent combien il est  réjouissant de la cultiver !

Plus de cœur

L’émeraude  
Il n’a pas la couleur du cœur, mais celle de la  satisfaction et de l’espérance.  Ce cristal connu pour son vert  chatoyant n’en est pas moins associé à l’organe de l’amour. Son élixir favorise l’ouverture du cœur dans tous les domaines :  amitié, travail, vie sociale...  Il encourage à exprimer clairement ce que l’on ressent car son action rééquilibrante permet  de prendre le temps d’accueillir  ce qui advient pour l’apprécier  à sa juste valeur. Et comme il  développe aussi la loyauté,  la spontanéité, le courage et la croissance spirituelle, il donne tous les atouts pour exprimer sa  profonde reconnaissance à celles et à ceux qui nous comblent !

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité