Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Mère-fille , construire un lien équilibré

Mère fille

Mère et fille ont en commun la féminité, mais leur relation est toujours compliquée. Y compris à l’âge adulte. Fusionnelle, jalonnée de conflits ouverts ou inconscients, elle induit des tensions psychiques. Comment se positionner l’une par rapport à l’autre sans se blesser ? Les élixirs floraux poussent à réfléchir à ce jeu de miroir et à établir un lien fait d’amour et d’autonomie.

Elles sont capables à la fois de s’adorer et  de  se  déchirer,  de  se  confier  des heures au téléphone et de s’envoyer des  piques  acérées  au  cours  d’un repas. L’histoire que partagent une mère et sa fille  se révèle  complexe.  Un  garçon  parvient souvent à couper le cordon en s’identifiant à son père. Une fille, elle, doit se construire sur le  modèle  maternel.  Réciproquement,  une mère qui a une fille évolue avec le sentiment de reproduire du « semblable »... tout en étant, elle aussi, la fille d’une mère ! Être soi est pour chaque femme une bataille truffée d’ambivalences. Certaines mettent à jour des souffrances lors d’une  psychanalyse, d’autres abordent leurs  difficultés par  la médiation  familiale, décryptent  la  nature  de  leurs  relations  au cours d’un stage de développement personnel ou à travers des lectures. Il faut du temps pour se  comprendre...  Les élixirs  floraux,  en  plus d’aider  à  surmonter  les  crises  émotionnelles, participent à cette démarche introspective.

Sortir de l’idéalisation

Ainsi, certaines mères restent possessives toute leur vie ! Ce besoin de rester fusionnelle avec sa  fille  permet  de  maintenir  le  fantasme  que celle-ci est le prolongement de soi. Éloquente par sa forme et son nom, la fleur cœur de Marie s’adresse  à  ces  mamans  un  peu  invasives  qui souffrent  d’être  séparées  de  leur  enfant.  Son élixir apprend à ne pas se sentir rejetée lorsque sa fille,  devenue  femme,  prend  ses  distances. Elle parvient alors à l’accompagner dans sa vie d’adulte sans tristesse ni sentiment d’inutilité. Inversement, une fille se conforme parfois trop volontiers  aux  attentes  de  sa  mère.  Elle  en accepte les caprices, rejette tout amant qui ne lui plaît pas, adopte un métier  correspondant aux  espoirs  maternels...  L’élixir  de Red Grevillea,  un  arbuste  endémique  d’Australie, lui permet d’aller de l’avant sans se préoccuper de ce que pense sa mère. D’avoir de l’audace ! Ainsi, la « gentille  fille »  hypersensible  aux critiques  ou  aux  avis  maternels  découvre  et assume sa propre voie.

Se  libérer  des  influences  diverses  inutiles qui continuent  d’interférer, c’est aussi le mes- sage d’une fleur andine révélée par la société chilienne  Sylfos  en  collaboration  avec  Deva : Yerba Maté.  Elle  aide  à  rompre  les  cordons étouffants (y compris avec des aïeuls décédés) qui nous empêchent de nous inscrire dans le présent. En les amenant à vivre dans l’« ici et maintenant », elle peut convenir à ces couples mère-fille  « copines »  qui  veulent  à  tout  prix gommer les différences entre générations.

Reconnaître ses failles

Derrière l’amour filial, il y a toujours un peu de compétition...

. Elle a pu commencer à l’âge du complexe d’Œdipe lorsque la fillette cherche à séduire son père tout en entrant en rivalité avec sa mère. Adulte, le conflit peut virer à la jalousie.  Une  mère  qui  rabaisse  sa  fille  n’en connaît pas toujours les raisons sous-jacentes : père absent ou trop complice avec la fille, mari qui ne  la désire plus ? « Holly déverrouille le cœur », répond le Dr Bach qui vantait les vertus du houx pour apaiser les  rancœurs ! En se débarrassant des comparaisons défavorables et autres pensées négatives, les mères parfois irascibles parviennent à transformer une haine non assumée en fierté pour leur fille.

Parfois, c’est un conflit transgénérationnel avec  sa  propre  mère  qui  empêche  certaines femmes  critiques,  égoïstes  ou indifférentes  d’exprimer  leur tendresse.  L’élixir  d’alchémille argentée  reconnecte  à  l’archétype  de  la  mère  éternelle  et redonne  la  capacité  d’aimer. Il  procure  une  sensation  de protection  et  d’amour  inconditionnel à celles qui souffrent d’avoir  été  séparées  trop  tôt de leur mère (décès, mise sous couveuse  ou  abandon).  Il  fait d’ailleurs  partie  de  ces  élixirs agissant directement sur le lien mère-fille, comme celui de  Bottel Brush, un arbrisseau du bush qui restaure  aussi  le  sentiment  de sécurité première donné par sa mère  quand  le  lien  n’a  pas  pu s’établir  naturellement. Telle la maman qui tient la main pour traverser  la  route,  cet  élixir apporte  son  soutien  lors  des grands caps de la vie.

S’autoriser à être soi

Difficile  d’être  fille,  difficile d’être mère ! Cette dernière doit notamment savoir être présente sans  se  sacrifier.  Deux  élixirs s’avèrent  utiles :  l’alchémille commune  et  le  grenadier. Le premier  développe l’investissement maternel  et  nourrit  la  féminité.  Il  est  même recommandé après une grossesse pour  atténuer les  chocs  que  laisse  l’accouchement  sur  les organes  génitaux,  car  il  aide  à  dépasser  les sensations  de  perte,  de  manque  ou  de  vide. Cette propriété est intéressante à tout âge pour s’épanouir  en  tant  que  femme  autonome  et mère « suffisamment bonne », selon l’expression du  célèbre  psychanalyste  et  pédiatre  Donald Winnicott. Le grenadier, lui, aide à équilibrer vie familiale et personnelle. La crainte d’être fâchées  (et  abandonnées !)  conduit  certaines mères à nier leur féminité en renonçant à toute vie  sexuelle.  D’autres  culpabilisent  d’avoir privilégié leur métier et s’auto-reprochent de ne pas être assez complices avec leur fille. Cet élixir harmonise les deux pôles, autorisant un plein  épanouissement.  C’est  avant  tout  leur propre féminité que mères et filles recherchent incessamment à travers leurs échanges !

Lys de Mariposa, chère maman

Le lys de Mariposa (Calochortus leichtlinii), dit « mariposa lily », éclot dans les forêts de conifères et les maquis californiens. Ses fleurs en forme de cloche à trois pétales peuvent se regrouper jusqu’à cinq en une grappe qui semble plutôt mal fixée sur sa tige. Ceci expliquerait-il que son élixir s’adresse aux enfants souffrant consciemment ou non d’un sentiment d’abandon, ainsi qu’aux mères incapables de donner de l’amour à leurs enfants faute d’en avoir elle-même reçu ? En tout cas, leur couleur blanche, rose ou bleue et leur toucher soyeux appelle à donner de la tendresse et à restaurer positivement le lien maternel. Toute en sensibilité, cette plante à bulbe invite à renouer avec l’archétype du modèle féminin : doux et nourricier.

Jeux de rôles

La famille est régie par des rôles inconscients que chacun joue ou rejoue malgré lui. Certaines thérapies s’emploient à les mettre en évidence. L’analyse transactionnelle, par exemple, invite à détecter trois états du moi mobilisés dans nos relations (l’enfant, le parent, l’adulte). La psychogénéalogie révèle les répétitions à l’œuvre dans la lignée familiale sur plusieurs générations. Il apparaît souvent que les relations mère-fille sont soumises à un principe de loyauté complexe tandis que la libération de la femme au XX esiècle oblige chacune à créer un rôle innovant, non calqué sur un modèle ancestral. Ces thérapies permettent de comprendre que mère et fille sont complémentaires plus que semblables, chacune ayant la possibilité de faire évoluer l’identité féminine.

Vibration féminine

La pierre de lune
Il se dégage une profonde délicatesse de ce minéral incolore, argenté ou blanc, teinté de reflets bleus. On dit de lui qu’il possède une vibration féminine. Ainsi, son élixir renvoie à notre dimension yin : celle de la lune et de son cycle, de l’intuition, de la réceptivité ou du lien affectueux. Il invite à développer cette sensibilité, notamment l’amour maternel. Il régit la zone du bassin et rééquilibre le cycle hormonal sur le plan physique, favorisant la fertilité lorsqu’un blocage émotionnel est en jeu. On peut aussi le poser sur le bas-ventre pour en chasser les tensions. Tout un symbole.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité