Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Un hiver sous haute protection(4/4)

Si certains ont déjà hâte de se retrouver en haut des pistes, d’autres redoutent les désagréments habituels de la saison froide. Comme chaque année, la prolifération de virus aura pour effet une multiplication des maladies respiratoires et des états grippaux. Mais devons-nous vraiment composer avec rhume, angine et moral en berne en attendant le retour de la belle saison ? Pas forcément !

Sources chaudes naturelles

Sauna et bains froids Les plaisirs de l’hiver

Dans les pays nordiques, on ne manque pas de solutions pour se faire du bien durant l’hiver : sources chaudes naturelles, bains glacés, saunas… De nombreux établissements les dispensent désormais dans toute l’Europe.

L’intérêt de telles pratiques réside, ici aussi, dans leur double effet d’élimination et de tonification. Toutes les activités d’eau favorisent la circulation lymphatique, et donc l’élimination des toxines. Les bains chauds sont relaxants, autant pour les muscles que pour l’esprit, et permettent au corps de se nettoyer de l’intérieur, un peu à la manière d’une poussée de fièvre. Les bains froids mobilisent et stimulent avec force la circulation sanguine, induisant un effet puissamment tonique. C’est aussi une excellente combinaison anti-déprime !

Le sauna est un merveilleux moyen de se réchauffer « jusqu’aux os ». Sa chaleur sèche et intense entraîne une rapide élévation du rythme cardiaque et une sudation abondante au bout de quelques minutes, qui stimulent le système immunitaire par une production accrue de globules blancs et d’anticorps. Le sauna soulage souvent les douleurs musculaires et articulaires, et procure une délicieuse sensation de détente grâce à la sécrétion d’endorphines. Attention, on perd facilement un demi-litre d’eau, et il faut donc bien s’hydrater. Les 80/90 °C du sauna finlandais vous semblent intenables ? Essayez le sauna à infrarouges. Sa chaleur douce et pénétrante est recommandée aussi bien par la NASA que par des chercheurs et praticiens de tous horizons pour ses effets bénéfiques sur le tonus général, les défenses naturelles, les inflammations, les contractures ou les migraines.

Si les nuits courtes et les longues journées ensoleillées masquent facilement le manque de sommeil en été, ce n’est plus le cas dès que la tendance s’inverse. Choyez donc votre sommeil, car bien dormir régénère le système immunitaire et protège des infections. Des études montrent que les personnes qui souffrent d’un sommeil de mauvaise qualité sont plus souvent traitées par des médicaments antifongiques ou antiparasitaires. Manger plus léger le soir permet souvent de passer une nuit plus profitable. En tout état de cause, le coucher devrait être effectif avant minuit pour les couche-tard, et une bonne heure et demie avant pour les couche-tôt. Si le sommeil reste perturbé, considérez aussi des facteurs environnementaux (orientation, lumière, pollution électromagnétique…) et privilégiez toujours dans la chambre une température 18 °C, de sorte que se blottir sous la couette soit un vrai plaisir.

À faire - Tisane pour bien dormir

Essayez cet assortiment de quatre plantes reconnues pour être parmi les plus efficaces pour un bon sommeil.

Ingrédients
• Cône de houblon 
• Racine de valériane 
• Fleur de passiflore 
• Lavande

Mode d’emploi
Plonger 10 g de chaque plante dans l’équivalent de deux tasses d’eau frémissante, laisser infuser quelques minutes, et déguster environ une heure avant le coucher.

Si nécessaire
Pensez à réduire votre consommation de café : même si un café le soir ne vous empêche pas de dormir, il est probable qu’il contrarie la nuit réparatrice que vous appelez de vos voeux ! Idéalement, on ne boit plus de café après celui du repas de midi.

Hammam, le bain de vapeur du sud

Les Nordiques ont le sauna, le bassin méditerranéen a le Hammam ! Cette tradition orientale multiséculaire se différencie du sauna par sa chaleur humide. Elle propose 3 ou 4 pièces à température évolutive, jusqu’à 50 °C, et une atmosphère à 100 % d’humidité. Après 10 ou 15 minutes dans la pièce la plus chaude, on prend une douche fraîche avant de passer dans la pièce des ablutions. La vapeur, généralement agrémentée d’huile essentielle d’eucalyptus, est idéale pour dégager les voies respiratoires. Comme pour le sauna, l’effet détente est garanti. La chaleur étant modérée, on peut effectuer deux ou trois séances d’affilée, mais sans dépasser 45 minutes au total.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité