Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Bons plans pour un grand ménage de printemps(3/4)

Le changement de saison est le moment idéal pour faire le grand ménage et bénéficier des vertus des plantes nettoyantes et des huiles essentielles purifiantes : artichaut, romarin, desmodium, piloselle ou saule blanc… Les clés d’une détox intelligente.

Piloselle

Le système urinaire

Contrairement à ce que peut laisser croire l’expression « avoir mal aux reins », qui désigne une douleur au niveau des lombaires, les reins se situent au niveau de la taille, sous les côtes basses. En forme de haricots, ils sont chargés de filtrer les déchets contenus dans le sang, ensuite évacués par les urines : environ 180 litres/jour sont ainsi traités puis évacués sous la forme d’1 à 1,5 litre d’urine. Les déchets produits par les reins sont des déchets cristaux. En trop grande quantité, ils favorisent l’acidité du terrain et dérèglent l’équilibre acido-basique. Ils peuvent provoquer des calculs rénaux, mais aussi des douleurs articulaires, des rhumatismes ou de l’eczéma sec. Bonne nouvelle, ces déchets cristaux sont solubles dans l’eau et s’éliminent par l’urine (en passant par les reins) et la sueur (grâce à la peau). Pour favoriser la diurèse, boire environ 1,5 litre d’eau ou de tisane par jour est la première façon de garder des reins solides et un corps en bonne santé. Au quotidien, prenez soin de vos reins en évitant les aliments excitants et en adoptant une alimentation équilibrée riche en aliments complets, en fruits et légumes frais et bio. En cure détox, privilégiez les pommes de terre et les patates douces, les légumes verts alcalinisants (évitez les épinards, acidifiants et riches en oxalates, cristaux responsables de calculs rénaux), les amandes « vivantes » (trempées une nuit dans un bol d’eau, puis débarrassées de leur peau). Enfin, le sel, acidifiant, favorise la rétention d’eau et peut encourager l’apparition de calculs rénaux. Remplacez le par du tamari (sauce de soja fermentée) ou du gomasio (mélange de sel et de sésame blanc) et abusez des épices pour assaisonner vos plats.

En plus des sensations de fatigue et de lourdeur, la présence d’oedèmes (yeux gonflés au réveil, chevilles enflées le soir) ou d’urines concentrées et odorantes est le symptôme de reins fonctionnant au ralenti. L’usage de plantes dépuratives et drainantes, comme la piloselle, le saule blanc, la griffe du diable ou encore l’aubier du tilleul va activer les fonctions rénales en augmentant le volume des urines et favoriser ainsi l’élimination. Mais attention, s’il est indispensable, en période de détox, de stimuler la fonction rénale, il faut veiller à ne pas solliciter les reins de façon excessive : on risquerait ainsi de les fatiguer et d’obtenir l’effet inverse à celui escompté. Pensez à faire dériver le travail d’élimination des cristaux vers les glandes sudoripares en encourageant la sudation.

Détox - La peau, alliée des reins

La peau est aussi un émonctoire. Et ceci grâce à deux sortes de glandes : les glandes sudoripares, qui rejettent les déchets cristaux par la sueur, et les glandes sébacées, qui évacuent les colles par le biais du sébum. En cas de mauvaise élimination des déchets par les reins, il peut être utile de stimuler le travail des glandes sudoripares afin qu’elles soutiennent leur travail. Pour cela, favorisez la sudation en pratiquant une activité physique, en faisant un hammam, un sauna ou en prenant un bon bain chaud. N’oubliez pas de vous laver après avoir sué, afin d’éliminer définitivement les déchets expulsés. Et faites appel à des plantes sudorifiques telles que la bourrache ou la bardane.

Préparation
Dans un sachet en papier, mélangez :
• 50 g de tilleul
• 60 g de fleur de sureau
• 40 g de bourrache.

Utilisation
Consommez 1 à 2 cuillères à soupe par tasse, et laissez infuser 10 minutes. Buvez 3 tasses par jour, ou 1 à 2 tasses avant l’exercice ou le bain.

Ménage de printemps - Favoriser la diurèse avec les bonnes eaux

S’il est important de bien s’hydrater pour avoir des reins en bonne santé, toutes les eaux ne sont pas recommandées. Préférez les eaux minérales à celle du robinet, potentiellement polluée par des résidus de pesticides, des métaux lourds et des médicaments. Limitez les eaux trop salées ou trop minéralisées (type Hépar, Vittel, Contrex), qui augmentent le travail des reins. Privilégiez les eaux plus faibles en minéraux comme l’Évian ou la Mont Roucous. En général, 8 verres répartis sur la journée sont l’idéal.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité