Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Bons plans pour un grand ménage de printemps(4/4)

Le changement de saison est le moment idéal pour faire le grand ménage et bénéficier des vertus des plantes nettoyantes et des huiles essentielles purifiantes : artichaut, romarin, desmodium, piloselle ou saule blanc… Les clés d’une détox intelligente.

Pulmonaire

Le système respiratoire

Les poumons sont les principaux organes du système respiratoire. Au nombre de deux, ils sont situés dans la cage thoracique. Leur rôle est de filtrer l’air que l’on inspire en amenant l’oxygène au sang puis en rejetant, par l’expiration, le dioxyde de carbone (CO2).

Peu connus en tant qu’émonctoires, ils sont pourtant souvent mis à mal par différentes sources de pollution : l’air pollué des grandes villes et ses fameuses « particules fines », l’air saturé des intérieurs, plus pollué encore que l’air extérieur et la fumée de cigarette. Face à l’assaut des toxiques, les poumons tentent de les filtrer pour les empêcher d’intoxiquer le sang. Si vous souffrez de bronchites, sinusites ou rhumes chroniques, d’allergies printanières, ou que vous avez souvent le nez bouché ou des glaires dans la gorge, axez votre détox sur les voies respiratoires. Sachez toutefois que, contrairement à ce que l’on peut croire, les mucosités des voies respiratoires ne proviennent pas uniquement de ce que nous aspirons, mais émanent en majorité des déchets issus de l’alimentation. En effet, comme l’explique le naturopathe Christopher Vasey, les poumons vont agir comme « sortie de secours » lorsque les autres émonctoires sont engorgés. Privilégiez l’ail cru et l’oignon dans votre assiette. En effet, l’oignon a un effet mucolytique et drainant. Selon une étude parue en mai 2013 dans la revue Cancer Prevention Research, l’ail cru, consommé au moins 2 fois par semaine, aurait un effet bénéfique pour le nettoyage et la prévention du cancer du poumon. En période de détox, les plantes médicinales vont être d’un grand secours en fluidifiant les colles et en favorisant l’expectoration (par la toux, le fait de se moucher ou l’expulsion de glaires). En cas de toux chronique, le plantain lancéolé et la pulmonaire, dont les feuilles ressemblent à des poumons tachés, sont efficaces pour drainer et purifier les voies respiratoires. Faites infuser 1 ou 2 cuillères à soupe de feuilles par tasses, 1 à 3 fois par jour. Sous forme d’huile essentielle, l’Eucalyptus globulus, à raison de 3 à 5 gouttes sur un cachet neutre ou un peu de miel 3 fois par jour dégage les voies respiratoires et possède des propriétés expectorantes. Enfin, Christopher Vasey recommande de « favoriser l’essoufflement » par le biais d’une activité physique, afin de provoquer la toux et le crachat de mucus en excès.

Si vous êtes fumeur, pensez au sirop des fumeurs des Laboratoires Herbalgem, mélange composé de plantes et huiles essentielles nettoyantes et expectorantes telles que la racine d’aunée, l’herbe de marrube, et les huiles essentielles d’eucalyptus, de laurier et de myrte pour leurs propriétés nettoyantes et expectorantes. Il permet de lutter contre la toux des fumeurs et aide à nettoyer les couches de goudron accumulées sur les bronches pendant des années. Le mieux reste toutefois d’arrêter de fumer.

En outre, veiller à limiter la pollution de l’air inhalé et le contact avec des polluants volatils est primordial. Si l’on ne peut malheureusement pas faire grand-chose contre les particules fines et les alertes à la pollution de plus en plus rapprochées dans les grandes agglomérations (les tentatives désespérées des autorités par la mise en place de la circulation alternée n’ont que peu d’effets), offrez une détox à votre intérieur, car l’air des maisons et des appartements confinés est souvent plus pollué que celui de l’extérieur, même en cas d’alerte à la pollution.

Bien sûr, aérer au moins 10 minutes par jour est primordial et permettra à l’air vicié, plein de CO2, de se renouveler. Ensuite, limitez le contact avec les poussières, qui sont responsables des allergies, en faisant le ménage régulièrement. Évitez de fumer dans un environnement confiné : la fumée de tabac, qui contient plus de 4 000 substances chimiques, est considérée comme le premier polluant de l’air intérieur. Pour aider à assainir son intérieur, les plantes dites dépolluantes peuvent être utilisées en soutien. En effet, entre 2004 et 2011, le programme Phytair a étudié la capacité de certaines plantes à filtrer des polluants intérieurs connus comme le benzène, le formaldéhyde et le monoxyde de carbone. Si le résultat en milieux réel n’est pas probant, il a été démontré.que les plantes avaient toutefois la capacité d’éliminer les substances toxiques qui leur étaient injectées. N’hésitez donc pas à verdir votre intérieur. Dès que vous en avez la possibilité, partez vous mettre au vert, en forêt ou à la campagne et respirer le grand air.
Enfin, après une cure détox, il est utile de revitaliser et reminéraliser son organisme, car les vitamines et minéraux peuvent être éliminés lors du drainage

Détox - Un vicks naturel

Pour dégager les voies respiratoires, les huiles essentielles de ce « vicks » naturel possèdent des vertus décongestionnantes du nez et des poumons.
1. Faire fondre doucement au bain-marie : • 5 g de cire d’abeille • 5 g de beurre de cacao • 10 g d’huile végétale d’amande douce.
2. Quand le mélange est complètement fondu, attendre qu’il refroidisse un peu et ajouter avant qu’il ne fige :
• 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié
• 2 gouttes d’HE de ravintsara
• 1 goutte d’HE de laurier noble
• 1 goutte d’HE de niaouli.
3.Appliquer sur la poitrine plusieurs fois par jour.

Ménage de printemps - Éliminer les toxines avec kapalabhati

Prendre conscience de son souffle et réapprendre à respirer et à bien oxygéner ses poumons permet de les garder en bonne santé. Cet exercice respiratoire dynamique est un kriya (exercice de purification) issu du yoga.
1. Assis le dos droit, prenez 5 respirations profondes en inspirant et expirant par le nez.
2. Puis expirez tout l’air par le nez en une seule fois de façon rapide tout en contractant les organes abdominaux et en rentrant le nombril vers la colonne vertébrale. Laissez l’inspiration se faire naturellement, puis à nouveau expirer de façon dynamique.
3. Continuez sur 10 cycles pour commencer, jusqu’à 50 cycles lorsque vous serez à l’aise avec l’exercice. Lors de la phase d’apprentissage, n’essayez pas d’aller trop vite, veillez à ne pas limiter l’inspiration afin de ne pas être en hyperventilation. À terme, vous pouvez accélérer la cadence de vos respirations. Il est possible que vous ayez besoin de vous moucher pendant ou après l’exercice.

Ménage de printemps - Assainir la maison grâce aux huiles essentielles

Pour l’air intérieur, vous pouvez choisir parmi les huiles essentielles de citron, ravintsara, eucalyptus radié, menthe poivrée, saro et pin à diffuser 2 fois par jour.

Pour laver les sols, préparez un détergent composé de :
• 50 cl d’eau
• 3 cuillères à soupe de savon noir
• 100 g de bicarbonate de soude
• 10 cl de vinaigre blanc
• 3 à 5 gouttes d’HE d’arbre à thé
• 15 gouttes d’HE de citron
• 10 gouttes de lavandin.
À chaque lavage, incorporer 1 bouchon de cette préparation dans 3 litres d’eau chaude. Rincer ou non selon appréciation.

Pour désinfecter en profondeur les tapis et moquettes, pleins de poussières et d’acariens responsables d’allergies, mélangez dans un grand bol :
• 200 g de bicarbonate de soude
• 100 gouttes d’HE de citron
• 15 gouttes d’HE d’arbre à thé
• 80 gouttes d’HE de pamplemousse.
Laissez reposer ce mélange pendant 24 heures, puis saupoudrez vos moquettes et tapis et laissez agir 30 minutes avant de passer l’aspirateur.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité