Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Le basilic, un vrai baroudeur

Plantes médicinales : le basilic

Ah, ce merveilleux parfum de basilic.. Toutefois il serait fort dommage de cantonner cette plante à ses seules qualités aromatiques : partout dans le monde, les médecines traditionnelles utilisent ses nombreuses vertus !

[Mis à jour le 23/08/2018] Le basilic s'est très vite imposé pour ses propriétés médicinales dans les pays dont il est originaire. En Inde, c'est une des plantes sacrées de l'Ayurvéda, et on la cultivait près des temples bouddhistes. Elle est également utilisée en médecine chinoise. Autour de la Méditéranée, où elle s'acclimate ensuite, elle est très vite adoptée. Au IVe avant J.-C., le basilic faisait partie des 150 plantes utilisées en Gaule. Sa cueillette était soumise à un rituel purificateur : le cueilleur devait asperger sa main d'eau de trois sources différentes. Mais son nom fut ensuite associé dans le bestiaire médiéval au serpent, surnommé basilic. Et bientôt la plante fut plus crainte qu'appréciée : on croyait ce végétal capable "d'engendrer un scorpion s'il est plié et recouvert d'une pierre". Certains déclarèrent qu'une seule respiration de la plante pouvait engendrer des scorpions dans le cerveau qui s'acharnaient ensuite à grignoter toute la matière grise. Dans son conte philosophique "Zadig", Voltaire en fait le symbole d'une médecine uniquement basée sur des croyances.. En tout cas, le basilic ne laisse pas indifférent ; en France, plusieurs fêtes lui sont consacrées. Celle qui a lieu à Tours fin juillet, le jour de la Sainte-Anne, remonte au règne de Louis XIV, qui appréciait le basilic, tout comme son arrière petit-fils Louis XV.

Antiseptique, galactogène, antispasmodique, sédatif, emménagogue, pectoral

  • Le basilic est efficace contre les spasmes gastriques des personnes nerveuses. Il permet de soigner l’aérophagie, les flatulences. Il soulage les migraines digestives ou dues au stress.
  • Il a aussi un effet sédatif et prévient les insomnies.

Pour ces indications, préparez une tisane avec 1 c. à s. de basilic (feuilles fraîches ou feuilles et sommités fleuries séchées), 1 tasse d’eau. Versez l’eau frémissante sur le basilic. Couvrez et laissez infuser 10 minutes.

  • Le basilic fait partie des herbes recommandées par l’Institut national américain du cancer.

Conseils de culture

Basilic cannelle originaire du Mexique, basilic citronné d’Indonésie, basilic grec… Quelle que soit la variété – il en existe une centaine – il pousse facilement avec un minimum de soleil. Tant que durent les beaux jours ramassez ses feuilles et ses fleurs.

  • Où ?

Affectionnant particulièrement un emplacement très ensoleillé et chaud, il supporte cependant un léger ombrage sous climat chaud.

Le basilic apprécie une terre plutôt riche, humide et bien drainée, que vous aurez enrichie de compost ou de fumier décomposé.

  • Quand ?

Les semis sont possibles dès la mi-mars, en caissette au chaud. La plantation de ces frileuses se fera dès que tout risque de gelée sera écarté, environ vers la mi-mai. Un second semis en juin donne en août des plantes riches en feuilles, la première génération de basilic faisant ses fleurs et ses graines.

  • Comment ?

Il supporte parfaitement la culture en pots (en particulier les variétés les plus basses) : vous pouvez donc en faire pousser sur votre balcon. Arrosez régulièrement. Nourrir les plantes en pots avec un peu d’engrais liquide riche en azote. Cette plante annuelle est éliminée par la première gelée.

Attention : les « cagouilles », charentaises ou pas, et toutes les limaces apprécient énormément le basilic, surtout jeune et tendre. Surveillez la venue de ces voraces, retirez-les à la main et s’ils persistent installez des « bars à limaces ».

  • Cueillette : n’oubliez pas les fleurs

De nombreux jardiniers conseillent de pincer les pousses pour empêcher la floraison… Ils n’ont jamais goûté les délicieuses fleurs fraîches du basilic ni, en hiver, l’extraordinaire arôme épicé des sommités fleuries, séchées et bien conservées. Elles sont bien plus parfumées que les feuilles, qui perdent beaucoup de parfum au séchage ! Lors des premières cueillettes, coupez une tête par-ci par-là puis laissez les plantes vivre leur vie… et récoltez !

Le tour de main de l’herboriste

  • Lotion

Ingrédients : 1 petite poignée de feuilles fraîches, 200 ml d’eau bouillante

Préparation :

  1. Faites bouillir l’eau, jetez-y les feuilles, faites reprendre l’ébullition, couvrez, stoppez la source de chaleur et laissez infuser jusqu’à complet refroidissement.
  2. Filtrez et pressez bien les feuilles pour en recueillir tout le jus.
  3. Utilisez cette lotion antiseptique pour rincer la bouche en cas d’aphtes ou en gargarisme lors de maux de gorge. Cette infusion est également une bonne lotion pour le visage, à utiliser matin et soir (pour cet usage externe, vous pouvez conserver votre préparation jusqu’à 4 jours au réfrigérateur).
  • Piqûre de moustique

Ingrédient : 1 feuille fraîche

Utilisation : froissez la feuille pour en faire sortir le suc et frottez doucement sur la peau qui sera soulagée.

  • Haleine fraîche

Ingrédients : 1 ou 2 feuilles de basilic

Utilisation : Mâchez les feuilles : outre leurs vertus antiseptiques, qui assainissent la bouche, le basilic parfume l’haleine.

Plantes et Santé vous aide à découvrir le trésor caché dans votre jardin, qui rend la vie belle et joyeuse.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité