Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Minceur : découvrez votre profil et votre cure personnalisée

cure minceur personnalisée
Cure minceur personnalisée

Vous n'avez toujours pas retrouvé le poids que vous faisiez avant la période de confinement ? C'est bien connu, les régimes drastiques ne peuvent durer. Voilà pourquoi nous vous proposons de vous inspirer de l'approche plus douce et durable de Joëlle Pierrard, notre cheffe de rubrique nutrition. Après avoir déterminé votre profil naturopathique, vous pouvez bénéficier de conseils adaptés à votre typologie : alimentation, plantes, élixirs floraux….

Vous aimeriez bien perdre du poids, notamment si vous avez pris quelques kilos durant le confinement. Mais ce n’est pas une raison pour adopter nimporte quel régime alimentaire. D’autant que vous n’en avez peut-être pas besoin (même si votre ventre a tendance à faire de la gonflette). Dans son livre “Mincir avec la naturopathie“ (Editions Eyrolles), notre collaboratrice-naturopathe Joëlle Pierrard a établi six profils de candidats à la minceur. En travaillant sur les sensibilités de chacun, elle propose des conseils alimentaires et des menus, mais aussi des conseils naturels pour faire la paix avec son corps. avec des plantes, des élixirs floraux ou des cures végétales, bien entendu.

Trouvez le profil qui vous correspond, et découvrez nos conseils santé appropriés :

Vous êtes un(e) athlète : 

Sportif de nature, vous avez épaissi. D’un peu partout. Et vous voudriez retrouver un corps parfait et sculpté. Vous avez le goût du challenge, et les régimes secs ne vous font pas peur. Pourtant ce n’est pas la solution.

Votre cure :

Votre mission, si vous l’acceptez, sera d’être moins exigeant avec vous-même et de corriger quelques erreurs que font souvent les sportifs. Trop de viande pour avoir de la masse musculaire ? Trop de sucre (mêmes lents) pour tenir l’entraînement ? Enfin, il faudra travailler sur votre désir de perfection que vous pourrez adoucir en prenant des élixirs floraux : l’ipomée pour réguler votre alimentation et l’excès de pratique sportive.

Vous êtes un(e) cérébral(e) : 

Vous vous en posez des questions ! Sans arrêt. Et vos remises en cause révèlent une difficulté à vous accepter tel que vous êtes. Militant dans l’âme, vous avez tendance à remettre tout en cause. Pas étonnant qu’en réaction, votre ventre vous joue des tours.

Votre cure : 

Vous n’avez pas besoin de maigrir, c’est certain. Mais vous pourriez avoir développé une hyperporosité intestinale qui vous a fait prendre une taille de pantalon. À cause d’une intolérance alimentaire qu’il faudra rechercher. Une consommation excessive de fibres ou de sucres peut également être la cause de vos inconforts intestinaux. En gemmothérapie, le frêne est votre bourgeon totem. Et les huiles essentielles relaxantes devront faire partie de votre pharmacopée psy.

Vous êtes un(e) délicat(e) :

Vous êtes longue et fine ou petite et svelte. Et c’est votre ventre qui focalise toute votre attention car il peut prendre de l’ampleur tout en vous faisant souffrir. Il faut dire que vous êtes hypersensible et que vous réagissez à tout. 

Votre cure : 

Les régimes vous sont carrément contre-indiqués. Ils ne feraient qu’aggraver vos difficultés digestives. Les gros repas ne sont vraiment pas faits pour vous. Minimisez donc les prises alimentaires et recherchez les aliments à fibres (les fodmaps) qui sensibilisent votre système digestif. Il ne s’agit pas de les supprimer, mais d’en limiter la consommation. Deux prunes, ça va. Trois, bonjour les dégâts ! Alors mener l’enquête. Les grandes plantes digestives comme la menthe, la mélisse et la sauge sont vos alliées. 

Vous êtes un(e) enthousiaste :

Trois à cinq de plus que la norme sociale, ce n’est pas si terrible. Surtout si vous êtes un bon vivant qui aime préparer des petits plats et les mettre dans les grands. Toutefois, il faut garder l’œil sur votre tour de taille. Bien sûr, vous avez la force vitale pour vous mettre au régime, mais, plus que tout autre, vous risquez de développer des troubles boulimiques. Changez donc de stratégie. 

Votre cure : 

Vous devez éviter de vous restreindre et plutôt travailler sur le plaisir de manger en prenant votre temps et en découvrant une cuisine qui a du goût. De gourmand, vous allez devenir gourmet. Gardez cependant un œil critique sur votre consommation d’alcool, de viande et de fromage. La recherche de la satiété sera aussi votre cheval de bataille. Des plantes comme le maté et le thé favoriseront la vidange des cellules graisseuses. Les élixirs floraux comme le nénuphar blanc ou le bourgeon de marronnier agiront sur vos envies de manger par peur de manquer ou par habitude.

Vous êtes un(e) généreux (se) :

Tout est rond chez vous. Votre physique tout autant que votre mental. Vous arrondissez les angles et votre sens de la diplomatie est d’ailleurs bien connu. La médecine reconnaît toutefois que vous êtes en surpoids. Et les régimes yoyo peuvent d’ailleurs en être la désagréable conséquence. Vous ne serez jamais filiforme. Mais vous pouvez reprendre le poids de vos formes.

Votre cure : 

Votre système digestif s’est affaibli. Pour éviter diabète et ulcère, il va falloir végétaliser votre alimentation et réduire votre apport en viande, charcuterie et fromage. Et miser sur la dissociation. Du moins pour un temps. Les légumes se digèrent mieux quand ils sont consommés seuls avec de la viande ou avec une céréale. Et peut-être entreprendre un plan d’attaque contre le candida albicans qui peut avoir colonisé vos intestins. Pour prévenir une hyperphagie alimentaire, pratiquez l’olfactothérapie en respirant des huiles essentielles : de la cannelle ou du géranium rosat contre les envies de douceurs.

Vous êtes un(e) surchargée : 

Des régimes à répétition, des frustrations chroniques, une dévalorisation de soi, une éducation erronée, des souffrances affectives profondes et parfois refoulées, des chocs psychotraumatiques, un manque d’éducation alimentaire… Autant de causes qui peuvent entraîner une obésité à plus ou moins long terme. 

Votre cure : 

Si les régimes sont à bannir, il va falloir agir à de nombreux niveaux et accepter de s’engager dans une nouvelle vie. Sans brusquer votre organisme déjà mis à mal. Redécouvrir d’abord le plaisir de se nourrir. Briser le cercle infernal des compulsions et des conditionnements éducatifs. Créer de nouveaux automatismes. Retourner en cuisine. Travailler sur les problèmes psy qui se cachent sous l’assiette. Soulager son foie. Apaiser ses colères et ses peurs avec les élixirs floraux : du houx contre la colère, du fuchsia quand les chagrins proviennent d’une enfance malheureuse, du jasmin en cas de mauvaise image de soi, ou un élixir de fleur d’échinacée lorsqu’on a besoin d’être respecté et de retrouver son identité.

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité