Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Petits remèdes pour grandes fêtes (2/2)

Tout aussi exigeant que réjouissant, décembre fait souvent figure de marathon. Et si, cette année, grâce à de petits conseils sur-mesure, les fêtes se passaient sans difficulté ? Fini la fatigue, la course effrénée aux cadeaux, l’estomac lourd et le moral en yo-yo. Bienvenue à la forme, au DIY et aux suggestions gourmandes, festives et digestives.

fêtes

Profitez des fêtes la tête et le corps légers !

Ca y est, vous voilà plongés dans le grand bain festif. On ne va pas se le cacher, les meilleures résolutions d’agapes « raisonnées » résistent mal aux premiers échanges avec les convives. Pourquoi ne pas plutôt anticiper en choisissant la légèreté d’un « green cocktail » ? Osez le kir à base de frênette, un cidre de feuilles de frêne, ou faites-vous un surprenant vin de plante. Parce que festif rime aussi avec végétarien, optez pour le quinoa, cette graine des dieux à la texture de caviar à saveur de noisette, ou pour le fondant d’une bûche au tofu soyeux. Et si la fête a viré à la grise mine le lendemain, voici nos conseils.

Se protéger

Il vaut mieux prévenir que guérir. Ainsi, prenez immédiatement avant le repas une cuillère à café bombée de psyllium diluée dans un grand verre d’eau tiède. Ces graines de plantain des Indes (Plantago ovata ou ispaghula) chargées en mucilage vont former un « gel » protégeant les muqueuses intestinales, favorisant la digestion, limitant l’absorption de l’alcool et modérant votre faim. Un effet protecteur similaire peut être obtenu en avalant une cuillerée d’huile d’olive ou de charbon végétal dans de l’eau pour diminuer l’impact de l’alcool, toujours avant d’avaler quoi que ce soit.

N’oubliez pas ensuite de bien mâcher les aliments. Le broyage mécanique par les dents et l’action préliminaire de la salive sont en effet en soi une partie du processus digestif. Ce qui se fait en amont n’aura pas à se faire en aval, en somme ! Côté alcool, la fête sera vraiment plus folle si vous privilégiez des crus bio. Moins chargés en sulfites et dénués de résidus de pesticides, ils seront bien moins enclins à déclencher des céphalées. Buvez à petites gorgées et veillez à limiter au maximum les mélanges aux effets délétères. Avec ses bulles festives, le champagne peut par exemple accompagner de nombreux mets, de l’apéritif au dessert en passant par le fromage comme le brebis ou les bleus, pour ne citer qu’eux.

Déjouer les excès

Et si, malgré toutes ces précautions, les excès conviviaux ont eu raison de votre pep’s, ayez le réflexe menthe poivrée (Mentha piperita) pour atténuer maux de tête et brouillard mental. Appliquez une goutte pure d’huile essentielle en massage des tempes et le haut de la nuque, deux ou trois fois, le temps du malaise. Une tisane de racines de kudzu (Pueraria lobata) peut aussi apporter une aide précieuse : des études sur des souris ont montré qu’elle atténuait fortement l’effet de l’alcool sur leur organisme. Mais si vous avez vraiment tiré sur la corde, et souffrez de la fameuse « gueule de bois »...

; avec céphalées et migraines persistantes, tentez la méthode Gardelle, du nom du kinésithérapeute qui l’a mise au point. Elle consiste à appliquer simultanément une bouillotte chaude au niveau du foie et une poche de glace enveloppée dans un linge au niveau de la tête pendant dix minutes.

Récupération

Côté estomac malmené et lourdeurs digestives, rien de tel que le classique boldo (Peumus boldus). Riche en boldine, un alcaloïde possédant une puissante action cholagogue et cholérétique, cette plante améliore l’assimilation des repas trop copieux. Et bien sûr (mais vous devriez naturellement en avoir envie), remplacez donc le repas du lendemain par une monodiète permettant de mettre au repos le système digestif. Au choix : compote de pommes, de poires, ou soupe de légumes riches en aliments soufrés (poireaux, céleri branche, oignons, navets, brocoli) ayant la capacité de drainer le foie. Entre les deux fêtes, prolongez cette mini-trêve en évitant certains aliments : desserts sucrés, viandes en sauce, charcuterie, produits laitiers, alcool et café. Drainez votre organisme en buvant une tisane détox ou en optant pour une décoction de feuilles d’artichaut, puissant protecteur et régénérateur du foie (50 grammes de feuilles fraîches pour un litre d’eau à faire bouillir pendant dix minutes). Pensez enfin aux probiotiques pour réensemencer votre flore intestinale déséquilibrée par les excès de gras, d’alcool et de sucre.

Et entre deux marches dans la nature pour vous redynamiser et chasser les idées noires qui affleurent parfois en fin d’année une fois l’émotion des fêtes retombée, pensez à faire un tour au sauna ou au hammam. Faisant transpirer abondamment, ils sont de merveilleux nettoyeurs de l’organisme qui permettent d’éliminer par la peau, organe émonctoire majeur, les toxines accumulées. Ils vont apporteront en sus une bonne dose de détente et de chaleur, dont vos reins profiteront en rechargeant leurs batteries énergétiques !

Légers et digestifs : les vins de plantes

Ingrédients
Selon le vin de plantes choisi : • 50 g de feuilles de sauge officinale séchées, 50 g de sommités fleuries d’aspérule odorante ou 5 grammes de racines de gentiane séchées • 1 litre de vin blanc
Préparation
Laissez macérer les plantes deux à trois semaines dans le vin blanc, puis embouteillez et conservez au frais.
Usage
Les vins de plantes, légers et aromatiques, ont tous des vertus digestives. Ils composent des apéritifs originaux, dont la note amère, en particulier pour la gentiane, peut être atténuée au besoin avec un peu de miel. I. F.

Coup de pep’s
Masque vitaminé au kiwi

Ingrédients
1/2 kiwi bien mûr • 1 c. à café de miel • 2 c. à café de farine de pois chiche • 3 gouttes d’huile essentielle de bergamote
Préparation
Réduisez le kiwi en purée à la fourchette et ajoutez le reste des ingrédients. Bien remuer. Laissez reposer 1 à 2 heures pour une texture plus épaisse.
Usage
Ce masque très doux et légèrement exfoliant, à laisser poser 15 minutes, redonne vitalité et éclat au teint. Il s’utilise le matin du réveillon pour un effet bonne mine minute ou en cure d’une semaine avant le jour J. 

Stimulus à l’huile essentielle de pin

Outre ses propriétés décongestionnantes des voies respiratoires bien utiles en hiver, l’huile essentielle de pin (Pinus sylvestris) est également un remarquable stimulant physique anti-coup de pompe. Elle doit cet effet à la présence importante d’alpha-pinène, molécule aux propriétés cortison-like venant stimuler les surrénales.

À faire
Deux gouttes pures, en application sur chaque plante de pied ou sur les reins le matin, rechargent à bloc les batteries en prévision d’une journée marathon.

Ambiance de Noël à diffuser

Noël ne serait pas Noël sans ses effluves balsamiques de sapin, la note gourmande de l’orange et les fragrances chaleureuses de la cannelle et du girofle. Outre l’ambiance aromatique que cette synergie va instantanément apporter à votre intérieur, la présence de limonène va aussi procurer une sensation d’apaisement.

Ingrédients
45 gouttes d’HE d’orange douce • 15 gouttes d’HE de sapin baumier • 7 gouttes d’HE de girofle • 3 gouttes d’HE de cannelle
Préparation
Mélangez les HE dans un flacon, puis déposez quelques gouttes dans votre diffuseur. Si vous n’en avez pas, déposez 5 gouttes sur des pommes de pin à disposer dans la maison.

Tisane détox

Ingrédients
3 graines de fenouil • 8 queues de cerise • 10 g d’aubier de tilleul • 10 g de feuilles de romarin • 8 g de graines de chardon-Marie • 8 g de racines de pissenlit • 1 tranche de citron • 1 l d’eau
Préparation
Mélangez les ingrédients et versez l’eau bouillante dessus. Couvrez, laissez infuser 20 minutes. Filtrez.
Usage
Cette tisane, à consommer à raison de trois à quatre tasses par jour après un repas lourd de fête, apaise les troubles digestifs, stimule l’activité hépatique et détoxifie l’organisme. 

La réglisse contre les brûlures d’estomac

Si vous souffrez de brûlures d’estomac au lendemain d’un réveillon généreux, pensez à la réglisse ! Certains de ses composants, dont des saponosides comme la glycyrrhizine, augmentent la sécrétion de mucus gastrique, diluant ainsi le contenu acide de l’estomac. Antispasmodique, elle soulage aussi les crampes d’estomac. Comptez 2 à 4 g de racine par tasse d’eau, faites bouillir 3 minutes et laissez infuser 10 minutes. Selon les besoins, consommez deux à trois tasses au cours de la journée.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité