Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Parfum de fêtes
pour un Noël joyeux

Décoration sapin de Noël

Noël appelle familles et proches à se réunir dans la joie, l’amour et la bonne humeur. Mais le message est parfois brouillé par un sentiment d’obligation et des tensions exacerbées par la fatigue. Diffuser des huiles essentielles ciblées sur le lâcher-prise peut aider à créer l’harmonie le jour J.

En décembre 2015, une étonnante étude danoise publiée dans The British Medical Journal révélait l’existence d’un réseau cérébral spécifique à « l’esprit de Noël. » À la vue d’images évocatrices (rues illuminées, mets traditionnels...), les lobules pariétaux – qui, rappellent les chercheurs en neurologie de l’université de Copenhague, « jouent un rôle déterminant dans la transcendance de soi et la prédisposition à la spiritualité » –, étaient davantage activés chez les tenants de la tradition. Tout comme le cortex moteur et prémoteur frontal, « important pour éprouver des émotions partagées avec d’autres personnes en miroir ».

Si, avec un brin d’humour, ces neurologues préconisent des études plus poussées, leur thème de recherche, disent-ils, invite à prendre en charge le bah humbug, nom donné par les Anglo-Saxons au syndrome frappant les personnes incapables de se réjouir pendant cette période (humbug signifie « foutaise » et fait référence à une réplique de l’œuvre de Charles Dickens, Un chant de Noël).

Le mal-être de Noël

Derrière son apparente légèreté, le sujet peut cacher un véritable mal-être. Insomnies, migraines, coliques… les somatisations sont fréquentes quand les pères Noël apparaissent dans les magasins bondés. Certains n’ont pas connu d’enfance heureuse et leur aversion pour cette fête s’inscrit dans des traumatismes qui peuvent être traités en psychothérapie.

Mais, auprès de ceux chez qui la magie d’autrefois n’opère simplement plus, la sollicitation olfactive est susceptible de procurer un effet salutaire. L’odorat n’a pas sa pareille pour reconnecter l’individu à ses souvenirs. Un parfum stimule les aires cérébrales relatives à la mémoire et aux émotions et peut, grâce à cela, favoriser l’échange, le partage, les rires, la nostalgie… l’esprit de Noël, en somme.

Ces valeurs sonnent chaque année comme une douloureuse injonction aux oreilles de ceux qui se sentent seuls. Avoir la sensation de n’être pas à sa place au sein de sa famille, parce que sa personnalité ou ses choix de vie ne sont pas conformes aux attentes de la « tribu », suffit pour éprouver de la solitude. Or, le foyer est le gardien des coutumes.

Des arômes bibliques capables d’évacuer les tensions

Plus que jamais, à Noël, il évoque la crèche, symbole de Nativité et d’humanité pour les chrétiens, vers laquelle se dirigent les rois mages porteurs de trois précieux cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Si le premier est un minerai, les deux autres proviennent d’arbustes produisant des gommes aromatiques employées depuis des millénaires pour leurs vertus spirituelles et thérapeutiques.

Brûlée en l’honneur du divin dans de nombreuses religions, l’encens renvoie à notre sens du sacré. L’action antidépressive de cette substance, appelée aussi oliban, a été prouvée scientifiquement sur des souris en 2008. Respirer son huile essentielle soulage l’anxiété et soutient l’immunité. Ses vertus méditatives permettent de redonner du sens à une fête souvent dénaturée par notre société consumériste. En 2016, plus d’un tiers des Français (35 %) la voyaient comme une obligation qu’ils redoutaient, et 45 % comme un marathon épuisant (sondage Opinion Way pour Amaguiz).

La myrrhe, symbole d’humanité et de souffrance, est très présente en parfumerie et dans les thérapeutiques naturelles, car elle cicatrise les plaies de l’âme et du corps. Huile essentielle du deuil, elle éloigne la tristesse, la déprime et les angoisses. C’est aussi un rééquilibrant nerveux. En humer une...

goutte sur le poignet booste la volonté ; diffusée dans l’atmosphère, elle invite chacun à se reconnecter à l’être plus qu’au paraître.

Gourmandises et réconfort

Trêve de Noël oblige, chacun tente de faire bonne figure, mais les rancœurs, l’hypocrisie, la crainte d’exploser ou d’être spectateur d’un conflit peuvent créer un blocage nerveux propice aux somatisations. La marjolaine à coquilles, grâce à son parfum suave et fleuri, est un puissant neuropsychique. Elle soulage de nombreux troubles physiologiques (palpitations, mauvaise digestion, insomnie, asthme nerveux…) imputables à nos contrariétés. Sur le plan spirituel, elle ancre dans le temps présent et libère des liens du passé, d’après certains auteurs.

La bergamote a aussi ce pouvoir de rééquilibrer le système nerveux. Elle contient notamment du linalol qui agit sur l’hippocampe, régulant l’humeur et les tensions. Émotivité, déprime, irritabilité, difficulté d’endormissement, épuisement… elle permet de positiver quand la course aux cadeaux prend des allures de compétition ou lorsque la volonté que tout soit parfait génère une fatigue intense.

Ces huiles qui réchauffent

Jouer sur les senteurs pour créer une atmosphère réconfortante est d’autant plus pertinent que certaines, autres que celles du chapon en cuisine, sont immédiatement connotées à Noël. C’est le cas de la cannelle, associée au vin chaud. Son huile essentielle, à utiliser à petites doses, stimule autant sur le plan physique que psychique : elle réchauffe les cœurs.

On peut se sentir mal à l’aise à l’évocation de souvenirs, même heureux, ou manquer d’intérêt pour des membres de la famille qui nous « soûlent » : l’oranger, Citrus sinensis, fournit l’huile essentielle d’orange douce aux propriétés purifiantes, digestives et anxiolytiques. Cette HE transcende la nostalgie par son parfum frais et agréable. De plus, elle favorise la digestion.

Ses fleurs blanches, qui diffusent un parfum suave, transmettent aussi une énergie réconfortante sous forme d’élixir floral. Celui-ci aide à surmonter les états dépressifs, la tristesse et la résignation, ainsi que les conflits émotionnels dont l’origine peut être enfouie dans l’inconscient. En déposer trois gouttes sous la langue aussi souvent qu’on en ressent le besoin, au fil de la journée, permet de retrouver le sourire.

Le gingembre aussi possède des vertus digestives et anti-nausées bienvenues lors des repas copieux. Avec sa touche exotique, il apporte une note de bonne humeur quand l’envie d’être ailleurs nous saisit… L’olfaction contient une dimension inconsciente puissante, et son pouvoir discret se révèle souvent bien plus apaisant que le langage.

Ma formule aroma pour des retrouvailles sereines

Propriétés : réconfortante psychique et émotionnelle, rééquilibrante. Apaise les tensions nerveuses, stimule la bonne humeur et la volonté, euphorise, reconnecte à l’enfance et à la spiritualité. Également digestive et anti-nausée.

Indications : angoisse, déprime, tension, tristesse, deuil,mais aussi repas copieux entraînant une digestion difficile.

Ingrédients

  • HE d’encens (Boswellia sacra ou Boswellia carterii) : 4 gouttes
  • HE de myrrhe (Commiphora molmol) : 4 gouttes
  • HE de cannelle de Ceylan écorce (Cinnamomum zeylanicum) : 4 gouttes
  • HE de gingembre (Zingiber officinalis) : 8 gouttes
  • HE d’orange douce (Citrus sinensis) : 120 gouttes
  • HE de bergamote (Citrus aurantium ssp bergamia) : 60 gouttes
  • HE de marjolaine à coquilles (Origanum majorana) : 40 gouttes

Préparation : prendre un flacon en verre teinté de 10 ml muni d’un compte-gouttes, y verser ces sept huiles essentielles en respectant les quantités indiquées. Refermer soigneusement et agiter.

Mode d’utilisation

  • Diffusion atmosphérique : déposer dix gouttes de ce mélange dans un diffuseur nébulisateur. Laisser agir dix minutes maximum. Renouveler l’opération jusqu’à trois fois par jour.

Précautions d’emploi

  • Si l’on reçoit une femme enceinte ou allaitante, on anticipera la diffusion de la synergie. La cannelle peut en effet provoquer les contractions si elle est trop présente.
  • Veillez à ne pas mettre le diffuseur à hauteur des enfants (surtout de moins de 6 ans) pour ne pas que les huiles essentielles les irritent (yeux, bronches). De façon générale, on ne s’approche pas d’un diffuseur en marche.

Un pot-pourri aux agrumes et épices

Petits et grands adorent décorer le sapin de Noël et participer à l’enjolivement de la table. Pourquoi ne pas préparer ensemble un mélange qui éveille les sens ? Posé dans le salon, par exemple, il mariera à merveille les ingrédients de Noël. Festives et nostalgiques, ces odeurs d’agrumes et d’épices baignent ensuite les uns et les autres dans une atmosphère spirituelle. Fragrances dynamisantes s’il en est, la cannelle et le girofle stimulent également l’appétit en vue des agapes familiales.

À faire

  1. Éplucher trois oranges et trois citrons jaunes. Placer leurs écorces dans un bol, idéalement en terre cuite, en porcelaine ou en bois.
  2. Ajouter deux bâtons de cannelle, trois clous de girofles légèrement écrasés, une cuillère à café de coriandre moulue, 30 g de feuilles de menthe séchée et quattre gouttes de chacune de ces huiles essentielles : orange douce, citron, bergamote et gingembre.

Quelques conseils d’après-fêtes

  1. Pour digérer : une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée ou de menthe verte + une goutte d’HE de citron + une goutte d’HE de thym à thujanol ou, à défaut, un sachet de N-acétylcystéine vendu en pharmacie. À prendre après le repas et jusqu’à trois fois par jour le lendemain et, dans l’idéal, une heure avant vos repas de fêtes. Attention : les menthes sont contre-indiquées chez les personnes épileptiques, enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 6 ans.
  2. Pour se délasser : dix gouttes de petit grain bigarade, puissant relaxant, ou de mandarine verte, dans un diffuseur nébuliseur ou une coupelle d’eau tiède.
  3. Pour se remettre de ses émotions : respirer une goutte d’HE de Nard de l’Himalaya déposée sur le dos de la main est extrêmement puissant pour évacuer les émotions désagréables. Isolez-vous durant dix minutes à une heure. Laissez venir les pensées, lâchez prise (crise de larmes, cris de colère…). Un peu terreuse de prime abord, cette fragrance devient peu à peu chaude et suave. Idéal pour pardonner et comprendre que chacun, même soi, voit le monde de son propre point de vue.
  4. Pour bien dormir : deux gouttes d’HE de lavande fine ou officinale bio déposée sur votre oreiller que vous retournerez avant de partir dans les bras de Morphée.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité