Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Soigner son entorse avec patience

entorse

L’entorse de la cheville, la plus fréquente, résulte d’une torsion excessive du pied entraînant l’étirement, voire la déchirure ou l’arrachement du ligament. Les symptômes varient : l’oedème apparaît immédiatement ou de manière différée ; il peut être associé à un hématome, une douleur vive ou une sensation de déchirure dans les formes aggravées. Dans tous les cas, la mise au repos de l’articulation touchée et des applications locales aideront la récupération. Brûler les étapes favorise les récidives et l’aggravation du cas jusqu’à rendre parfois nécessaire un geste chirurgical

Antalgique et anti-hématome local

En alternance avec la cryothérapie, un traitement local peut être appliqué après la toilette et avant de replacer le bandage ou l’attèle.

Ingrédients
• 3 ml d’huile essentielle de camomille romaine (Chamaemelum nobile)
• 3 ml d’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
• 3 ml d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Corymbia citriodora)
• 50 ml d’huile végétale d’arnica (Arnica montana)
• Un flacon brun de 60 ml.

Mode d’emploi
1. Réaliser l’onguent en mélangeant les ingrédients.
2. Couvrir toute la zone douloureuse en massage superficiel 2 à 3 fois par jour.

En cas d’entorse bénigne à modérée*

• Une vessie de glace doit être appliquée le plus tôt possible sur la zone blessée pour atténuer la douleur, l’inflammation et l’oedème. Renouveler toutes les heures le premier jour, puis 2 à 3 fois par jour jusqu’à la fin de la période douloureuse. Un anti-inflammatoire local peut compléter cette action.
• Il est possible de surélever le membre touché. On observera 2 ou 3 jours de repos complet. C’est essentiel pour favoriser une parfaite consolidation et prévenir les séquelles. On pourra, le cas échéant, utiliser des béquilles durant cette période.
&bull...

; La compression modérée de l’articulation permet de protéger les ligaments blessés et de stabiliser l’articulation. Selon la gravité de l’entorse, on utilisera un bandage ou une attèle stabilisatrice.
• Les exercices d’équilibre favorisant le développement de la proprioception permettent de renforcer les réflexes d’adaptation du sportif.
* Sans rupture de ligament.

Alcoolature anti-trauma

L’arnica étant une plante sauvage protégée, deux autres composées pourront rejoindre la pharmacie familiale pour remédier aux coups, traumatismes et petites blessures. Une alcoolature pourra être préparée avec les drogues végétales séchées pour des applications locales. Hémostatique et antalgique, la teinture d’achillée est bénéfique pour tous types de blessures avec ou sans contusion. La petite pâquerette soulage les oedèmes traumatiques et les ecchymoses. À préparer avant les vacances !

Ingrédients pour un demi-litre d’alcoolature
• 50 g de fleurs séchées de pâquerette (Bellis perennis)
• 50 g de sommités fleuries d’achillée (Achillea millefolium)
• 0,5 litre d’alcool de fruit titrant environ 40 % Vol.
• Un bocal en verre de 0,75 litre
• Entonnoir et coton
• 2 flacons de 250 ml en verre brun.

Préparation
1. Plonger les 100 g de plantes séchées dans le bocal.
2. Couvrir avec l’alcool, remuer 2 minutes avec une cuillère en bois.
3. Refermer le bocal et laisser macérer une quinzaine de jours à l’abri de la lumière et de la chaleur en agitant la préparation 1 minute par jour.
4. Filtrer la préparation sur coton.
5. Conditionner dans les flacons.

Mode d’emploi
En cas d’entorse, appliquer avec une compresse sur la zone blessée 3 fois par jour les 3 premiers jours.

NB
Les alcoolatures peuvent aussi être préparée au 1/2 dans de l’alcool à 90° avec les plantes fraîches ramassées au début de l’été.

À tester

L’attèle Aircast Gel assure une compression légère de la cheville. Refroidies au congélateur, ses coquilles en gel prolongent la cryothérapie. Elle est adaptée à la rééducation des entorses de gravité moyenne. En magasin orthopédique et pharmacie.
Le macérat bio glycériné de bourgeon de vigne vierge
De Saint Hilaire contribue à la consolidation des ligaments et des tendons. 15 à 20 gouttes par jour en prévention des séquelles inflammatoires.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité