Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Comment faire circuler la bile

Nepenthes

Petite poche située sous le foie, la vésicule biliaire fonctionne comme voie de passage et réservoir de stockage à la bile engendrée en continu par le foie. Lorsque nous mangeons, l’intestin produit une hormone qui contracte la vésicule biliaire et libère la bile. Parvenue dans l’intestin grêle par les voies biliaires, elle y facilite l'absorption des graisses contenues dans les aliments et l’action des enzymes digestives. Mais s’il y a trop de cholestérol et pas assez de sels biliaires, les particules graisseuses à l’intérieur de la bile se collent entre elles pour former des cristaux appelés calculs. Trop gros, ils peuvent empêcher la libération de la bile ou bloquer les voies biliaires. Voici donc comment éviter ce problème et alléger le travail de la vésicule. 

Faites-le vous-même

Infusion préventive anti-calcul biliaire

Formule thérapeutique à effet casse-pierre

Pour faciliter le travail de la vésicule biliaire, très sollicitée pendant les fêtes, on associe des plantes soutenant le foie, stimulant la sécrétion et l'évacuation de la bile et dotées de vertus antilithiques (prévenant la formation de calculs), telles les racines de pissenlit et de bardane. Le romarin agit aussi sur la fonction hépatique.

Ingrédients pour 1 litre d'infusion

  • 4 c. à s. de racine de bardane (Arctium lappa L.)
  • 4 c. à s. de racine de pissenlit (Taraxacum officinale L.)
  • 4 c. à s. de romarin (Rosmarinus officinalis L.)

Préparation 

  1. Plonger les racines de pissenlit dans une casserole d'eau.
  2. Faire chauffer tout doucement jusqu'à ébullition.
  3. Réduire le feu et laisser frémir quinze minutes.
  4. Éteindre le feu, ajouter les autres plantes et faire infuser vingt minutes. Boire trois à quatre tasses par jour. Cette préparation peut se conserver vingt-quatre à trente-six heures au frigo.

N. B. Éviter le pissenlit en cas d'obstruction des...

voies biliaires.

En début de crise, on utilise une racine aux actions litholytique et anti-inflammatoire urinaire – le chiendent –, une plante antispasmodique qui soulage la douleur – la camomille matricaire – de la menthe ­poivrée aux effets cholérétiques, dont le menthol contenu dans ses feuilles aide à résorber les calculs déjà formés, ainsi que des fleurs de mauve, adoucissantes.

Ingrédients pour 1 litre d'infusion

  • 4 c. à s. de racine de chiendent (Elymus repens L.)
  • 4 c. à s. de feuille de menthe poivrée (Mentha x piperita L.)
  • 3 c. à s. de fleur de camomille matricaire (Matricaria recutita L.)
  • 3 c. à s. de fleur de mauve (Malva sylvestris L.)

Préparation 

  1. Chauffer doucement dans l'eau les racines de chiendent jusqu'à ébullition.
  2. Réduire le feu et laisser frémir quinze minutes.
  3. Éteindre le feu, ajouter les autres plantes et faire infuser quinze minutes. Boire trois tasses par jour pendant six à sept jours. Se conserve vingt-quatre à trente-six heures au frigo.

N. B. Si les symptômes persistent, consulter sans tarder un médecin.

Bonnes résolutions

Prévenir la crise

  • Consommer de bons gras (huiles végétales pressées à froid, oléagineux…) et réduire les graisses saturées (matières grasses animales).
  • Pratiquer une activité physique d'endurance trente minutes par jour, trois à cinq fois par semaine.
  • Limiter la consommation de glucides, surtout ceux à index glycémique élevé, car ils favorisent la synthèse du cholestérol dont sont composés en majorité les calculs biliaires.

En cas de crise

  • Éviter les aliments épicés et les produits laitiers, difficiles à digérer avec une faible quantité de bile dans l'estomac. De même, ne consommez pas de boissons gazeuses, elles peuvent provoquer une tension sur la vésicule biliaire.

  • Adopter un régime riche en fibres provenant des fruits et légumes. Elles vont faciliter la dissolution des calculs.

À tester

Pierres n° 33 est un phytocomplexe bio composé de chiendent, d'aubier de tilleul, de piloselle et de pariétaire. Il dissout les lithiases existantes et empêche la ­formation de nouveaux calculs.

Les jeunes pousses d'olivier et de romarin et les bourgeons d'amandier du complexe ­Cholestegem bio contribuent à évacuer les substances grasses.

 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité