Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Fibromes, kystes, diverticules : éviter l’opération (4/6)

Stressantes et parfois risquées, les opérations chirurgicales sont trop souvent prescrites. Fibromes, nodules thyroïdiens ou encore diverticules : le bistouri n’est pas la seule issue. Ce dossier aborde plusieurs pathologies face auxquelles la phytothérapie peut permettre de retarder voire d’éviter ces interventions en prenant en compte le patient dans sa globalité.

Infusion

La vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un petit organe en forme de pochon qui collabore étroitement avec le foie. En effet, celui-ci sécrète la bile, stockée entre les repas et la nuit dans la vésicule biliaire (environ 50 ml). Au cours des repas, cette dernière se contracte et excrète la bile dans l’intestin. Elle intervient dans la digestion, notamment des lipides et participe à l’élimination de certains déchets issus du métabolisme. Les pathologies de la vésicule commencent souvent par une altération de la qualité de la bile, qui s’épaissit (boue vésiculaire) et favorise la formation de lithiases, dont les plus fréquentes sont les calculs cholestéroliques. Ils peuvent être découverts fortuitement à l’échographie ou créer des complications par blocage transitoire de la voie biliaire (douleur brutale appelée colique hépatique), infection de la vésicule (cholécystite) ou de la voie biliaire (angiocholite). Si la chirurgie ne peut, parfois, pas être évitée en urgence, on peut agir en amont pour prévenir ces complications. La lutte contre le surpoids, une alimentation saine, riche en fruits et légumes, pauvre en lipides et en glucides à index glycémique élevé, associée à une bonne hygiène de vie (activité physique) sont la base. Mais les plantes ont un rôle à jouer : les plantes cholérétiques favorisent la...

sécrétion de bile et les plantes cholagogues en facilitent l’excrétion dans les voies biliaires via la contraction de la vésicule. Très souvent, ces plantes ont les deux propriétés comme le trio classique formé par la fumeterre (Fumaria officinalis), le romarin (Rosmarinus officinalis) et le radis noir (Raphanus sativus var. niger). Ils ont en outre une action favorable sur le foie. Leurs propriétés s’expliquent par la présence de principes actifs puissants. La fumeterre contient des alcaloïdes dont la fumarine, qui explique ses effets cholérétiques, et des acides organiques dont l’acide fumarique, qui participe à la régulation de la sécrétion biliaire. Dans le radis noir, la présence de raphanine, aux propriétés antiseptiques et antibactériennes, pourrait participer à la diminution du risque d’infection. Enfin, le romarin, pris en tisane ou en hydrolat, contient de l’acide rosmarinique antiseptique et des principes amers responsables de son action favorable sur la vésicule.

Duo de choc : sirop de radis noir et tisane de romarin

Le radis noir contient des glucosinolates qui lui confèrent ses propriétés cholagogues et cholérétiques. Avec le romarin, il forme un excellent duo pour la vésicule. Vous pouvez aussi boire du jus de radis frais dilué dans un peu d’eau. L’infusion de romarin complète les effets du radis noir. Vous pouvez aussi opter pour son huile essentielle en privilégiant celle de romarin à verbénone, qui favorise mieux le fonctionnement de la vésicule que celle de romarin à cinéole.
Méthode
1. Lavez le radis à l’eau claire et à la brosse à légumes.
2. Coupez-le en tranches et disposez une couche au fond d’un plat.
3. Saupoudrez d’une c. à soupe rase de sucre, renouvelez l’opération plusieurs fois.
4. Laissez dégorger 12 heures à couvert.
5. Exprimer le jus au chinois. Conservez au frais dans une bouteille fermée.
6. Préparez l’infusion de romarin avec 20 cl d’eau bouillante et 3 g de plantes et laissez infuser 5 minutes. Sucrez au miel de romarin.
Utilisation Une c. à café de sirop le matin à jeun puis deux tasses d’infusion dans la journée, de 14 à 21 jours.

Infusion de fumeterre

La tisane est une bonne solution pour soutenir la vésicule biliaire : elle contribue à la bonne hydratation nécessaire à son fonctionnement tout en apportant les principes actifs des plantes directement dans le tube digestif. On associe la fumeterre et le chardon- Marie : la première favorise le bon fonctionnement de la vésicule et du foie et le second a des propriétés drainantes et dépuratives, intéressantes pour optimiser le fonctionnement de la vésicule, surtout si vous avez fait quelques excès.

Ingrédients
• 25 g de fumeterre (sommités fleuries)
• 25 g de chardon-Marie (fruits broyés)
• Miel de romarin

Mode d’emploi
1. Mélangez les plantes dans un bocal.
2. Prenez 3 g du mélange et mettez dans 20 cl d’eau froide.
3. Au premier bouillon, éteignez le feu et couvrez pendant 10 minutes.
4. Filtrez et versez dans une tasse. Sucrez au miel.
5. Buvez 1 tasse avant le repas du midi et du soir en cure de 21 jours. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité