Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Gommer les varicosités veineuses

Petunia

Moins grosses et moins profondes que les varices, les varicosités n’en restent pas moins inesthétiques. Comment s’en débarasser ? La naturopathe Karine Jacquemard nous donne deux remèdes pour tonifier notre réseau sanguin jusqu’au bout de ces veinules.

Ces petites ramifications veineuses, de couleur rouge, bleu ou violette, apparaissent à la surface de la peau, le plus souvent sur les jambes. L’âge, le genre (les femmes sont plus touchées) et la génétique peuvent jouer sur l’ampleur du phénomène qui, s’il ne présente pas de gravité en soi, peut toutefois cacher des problèmes de circulation sanguine. Suivons les conseils de la naturopathe Karine Jacquemard, auteure du Guide de la phytothérapie au quotidien.

Faites-le vous-même : tisane pour stimuler la circulation sanguine

Les varicosités sont liées à une dilatation des petites veines, elle-même induite par une ­mauvaise circulation sanguine. La vigne rouge n’a pas son pareil pour la relancer. Elle conjugue ici ses effets avec l’achillée ­millefeuille et la bourse-à-pasteur (stimulantes), l’hamamélis (vasoconstrictrice) et la prêle (décongestionnante).

Ingrédients 

  • 40 g de feuilles de vigne rouge (Vitis vinifera)
  • 30 g de feuilles d’achillée millefeuille (Achillea millefolium)
  • 30 g de feuilles d’hamamélis (Hamamelis virginiana)
  • 20 g (partie aérienne fleurie) de bourse-à-pasteur (Capsella bursa-pastoris)
  • 20 g (tige stérile) de prêle (Equisetum arvense)

Préparation

  1. Mélanger les plantes.
  2. Mettre une cuillère à soupe du mélange par bol (250 ml) d’eau bouillante. Infuser dix minutes. Filtrer.
  3. Boire deux à trois bols par jour pendant 21 jours.
  4. À renouveler plusieurs mois après un arrêt d’une semaine entre deux cures.

Précautions d’emploi : la bourse-à-pasteur, la vigne rouge et l’achillée millefeuille sont déconseillées...

pendant la grossesse. Et la vigne rouge, aux personnes sous anticoagulants ou antiplaquettaires.

Faites-le vous-même : massage pour retour veineux

Qui dit varicosité, dit retour veineux insatisfaisant. Le cyprès a des propriétés veinotoniques et ­décongestionnantes ; l’HE d’­hélichryse italienne sert à lutter contre les rougeurs et l’HE de géranium rosat est utilisée pour gommer les imperfections, comme la couperose ou les varicosités.

Ingrédients

  • 20 gouttes d’HE de cyprès (Cupressus sempervirens)
  • 20 gouttes d’HE d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
  • 10 gouttes d’HE de géranium rosat (Pelargonium X asperum)
  • 20 ml d’huile végétale de tamanu (Callophylum inophyllum)
  • 15 ml d’huile végétale de noisette ou d’amande douce

Préparation

  1. Mélanger toutes les huiles, essentielles et végétales, dans un flacon.
  2. Appliquer 10 à 20 gouttes du mélange en massage très léger, en remontant des chevilles vers le haut des jambes pendant dix minutes deux fois par jour.
  3. En cures de 21 jours, à renouveler après arrêt d’une semaine.

Précautions d’emploi : ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante. L’HE d’hélichryse italienne est contre-indiquée en cas de prise de médicaments fluidifiants sanguins. Elle pourra être remplacée par de l’HE de patchouli (Pogostemon cablin).

Trois axes de prévention contre les varices

  1. Faire confiance au froid, car la chaleur favorise la dilation des petits vaisseaux. On évite donc les longues expositions au soleil et les bains chauds et on privilégie les baignades toniques, les bains de pieds et les jets froids sous la douche.

  2. Miser sur les bons micronutriments. Les antioxydants, notamment la vitamine E et le sélénium, protègent et tonifient la paroi des veines. Noix, huile de germe de blé, amandes et œufs sont riches en vitamine E ; la noix du Brésil ou les fruits de mer sont bien pourvus en sélénium.

  3. Se mettre en mouvement et ne pas rester assis ou debout trop longtemps : cela empêche le retour veineux de se faire correctement. On marche au maximum, si possible pieds nus pour masser nos plantes de pieds. Le sport est également un bon moyen de prévenir les varicosités, car la contraction des muscles améliore l’élasticité des veines, à condition d’opter pour une activité douce et sans impacts (natation, vélo, aquajogging…).

À tester

  • Circulymphe ­Complexe H représente un concentré d’actifs ciblés à boire, ­comprenant de l’­hamamélis et de la vigne rouge associés à des bourgeons.
  • Le vinaigre de cidre est utilisé traditionnellement en compresses pour atténuer les varicosités et diminuer les gonflements.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité