Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Soulager un torticolis

Soulager un torticolis

Une raideur de la nuque souvent ressentie au réveil… Le torticolis est là. Cette contracture musculaire consécutive à un mouvement brusque ou à une mauvaise position est aussi favorisée par la fatigue ou le stress. Bien que bénin, le torticolis n'en reste pas moins douloureux et incommodant ! Et même s’il disparaît spontanément, on ne s’inflige pas une souffrance inutile alors que l'on peut l’éradiquer plus rapidement, n'est-ce pas ? Outre la chaleur (il suffit d'appliquer une serviette chaude sur la zone), voici deux recettes naturelles pour calmer la douleur et retrouver la mobilité du cou.

Cataplasme à laisser poser

En cas de torticolis, on fera appel aux propriétés analgésiques, relaxantes et anti-inflammatoires du romarin. Pour cette recette, on préfère les feuilles fraîches, mais on peut utiliser des feuilles séchées (il suffit d'ajouter un peu plus d'eau tiède pour les ramollir).

Ingrédients : • 20 à 25 g de feuilles de romarin fraîches (Rosmarinus officinalis) • 1 compresse • 1 bande

Préparation et mode d'emploi ­:

  1. Placez les feuilles dans un mortier et écrasez-les avec le pilon.
  2. Lorsqu'elles sont en partie pilées, ajoutez un peu d'eau minérale tiède et continuez à les piler jusqu'à obtention d'une pâte onctueuse.
  3. Étaler la pâte de romarin sur la zone douloureuse.
  4. Apposez une compresse sur le romarin et entourez le tout d'un bandage.
  5. Laissez en place trente à quarante-cinq minutes. Répétez deux fois par jour, matin et soir et jusqu'à amélioration.

Variante : On peut réaliser la même recette avec les sommités fleuries de la tanaisie (Tanacetum vulgare) aux vertus apaisantes.

Précautions : Contre-indiqué pour les femmes enceintes et...

allaitantes. S'il y a une allergie de contact, arrêter et nettoyer la zone.

Baume à masser

L'huile essentielle de gaulthérie et l'huile essentielle de menthe poivrée sont excellentes en synergie pour soulager la douleur et redonner de la souplesse aux muscles de la nuque. Elles ­évacuent les tensions et luttent contre l'inflammation ­provoquée par la douleur. Le massage doux aide à la pénétration des actifs et décontracte également la nuque.

Ingrédients : • 6 g de cire d'abeille • 50 ml d'huile d'olive • 75 gouttes (ou 3 ml) d'huile essentielle de gaulthérie (Gaultheria procumbens) • 50 gouttes (ou 2 ml) d'huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita).

Préparation et mode d'emploi :

  1. Faites chauffer au bain-marie l'huile d'olive et la cire d'abeille. Mélangez sans cesse pour que la préparation soit homogène.
  2. Laissez refroidir jusqu'à ce que le baume s'épaississe, puis ajoutez les HE. Mélangez bien.
  3. Versez dans des petits pots de 30 ml puis placez au réfrigérateur une vingtaine de minutes.
  4. Faites pénétrer une noix de baume en massant la zone contractée. Répétez au besoin. Précautions Contre-indiqué pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les gestes pour dénouer la nuque

Certains mouvements, à effectuer quand les cervicales ne sont pas douloureuses, assouplissent les muscles du cou, qui résistent mieux aux tensions. À faire de préférence le matin au lever, pendant deux à trois minutes.

  • La nuque dans l'alignement de la colonne, descendez lentement la tête en soufflant, jusqu'à ce que le menton touche la poitrine.
  • Revenez à la position de départ, puis montez le menton vers le ciel.
  • Depuis la position de départ, étirez ensuite (toujours lentement et en soufflant) à droite puis à gauche.

Grand cercle

  • Le cou dans l'alignement de la colonne, descendez lentement la tête sur un côté sans sentir d'étirement, puis décrivez un cercle complet (avec la tête), sans donner d'à-coups ni tirer.

À tester

Le coussin de noyaux de cerises (ou bouillotte sèche) Nature & Découverte propage une chaleur douce. Il suffit d'une à deux minutes au micro-ondes pour qu'il réchauffe votre cou pendant trente minutes.

Un spray aux huiles essentielles ­(perilla, gaulthérie et combava). Dol'aroma, de la marque Salvia, réduit les sensations ­douloureuses localisées.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité