Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Cerveau et aromathérapie, la belle alliance (3/3)

Siège de la pensée et des émotions, écrin de nos souvenirs, le cerveau fait de nous ce que nous sommes. D’où la nécessité de le stimuler au quotidien ! En la matière, l’efficacité des huiles essentielles est de mieux en mieux établie. Mémoire, attention, créativité… Les molécules aromatiques exercent leur influence bienfaisante sur l’ensemble de nos fonctions cérébrales.

Santal blanc

Stimuler sa créativité

La créativité est un état qui permet de solliciter les ressources cognitives et émotionnelles de notre cerveau. Le processus de création s’appuie sur les sensations, les perceptions, l’intuition, l’imaginaire, l’inconscient, les émotions, et la capacité d’en faire « quelque chose » ! De la même façon que les odeurs ont un impact sur la mémoire, les molécules aromatiques des huiles essentielles vont agir en soutien des différentes phases de la création. Ayant une influence subtile sur l’état d’être, elles ont par conséquent une influence sur l’expression de celui-ci.

On va parfois « chercher l’inspiration » dans la nature, sur une plage, en forêt… On inspire, on respire, on sent, on ressent, on cherche à l’intérieur de soi. C’est le même effet que l’on va trouver auprès des huiles essentielles de conifères, comme le cyprès (Cupressus sempervirens), le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica), le sapin baumier (Abies balsamea) ou le pin sylvestre (Pinus sylvestris). Elles tranquillisent le corps physique pour laisser place à l’expression de l’inconscient. Certaines senteurs sont fort connues depuis des siècles à travers de nombreuses civilisations pour leur action subtile sur l’esprit. Ainsi, l’arbre à encens (Boswellia sacra), qui possède un parfum à la fois frais et pénétrant, est réputé unifier le corps et l’esprit, dissoudre les schémas mentaux rigides et...

les obsessions. Citons aussi l’HE de myrrhe (Commiphora myrrha), qui apporte la paix intérieure, donne courage et confiance, et peut être utilisé lorsqu’on se sent en baisse d’inspiration. Avec sa senteur chaude et profonde, le santal blanc (Santalum album) apaise l’impatience et la dispersion mentale.

L’écrivain biographe Marie-Adrienne Carrara utilise régulièrement la diffusion d’huiles essentielles lors du processus d’écriture. Selon elle, la lavande (Lavandula angustifolia) « laisse venir les mots » en libérant la pensée et les sentiments intimes ; le citron (Citrus limonum) lui permet de faire le point, de passer au-dessus de la difficulté, de s’asseoir pour écrire, tout comme la menthe poivrée (Mentha × piperita) qui soutient le dépassement de soi et la recherche d’idées. La bergamote (Citrus bergamia) lui permet d’éviter de douter de son aptitude à écrire et d’être dans l’acceptation et la confiance. Et pour stimuler sa créativité, sa spontanéité et écrire dans le plaisir et la joie, son huile essentielle préférée est l’orange douce (Citrus sinensis).
On utilisera ces HE en diffusion (environ 20 minutes), seules ou en mélange. On peut également les diluer à 20 % dans une huile végétale. Appliquer le mélange sur les poignets et inspirer lentement et profondément plusieurs fois de suite.

Développer sa créativité

« J’ai 40 ans, et une entreprise vient de me confier un nouveau projet créatif. »

Conseils
L’encens est l’huile essentielle de la réflexion et de la création ! L’HE de laurier noble donne confiance en soi. Souvenez- vous des couronnes de laurier qui coiffaient la tête des empereurs romains. Des études très récentes ont montré que respirer de l’HE de bergamote permettait d’être de bonne humeur toute la journée !

Formule
• HE d’encens
• HE de bergamote
• HE de laurier noble

Mode d’emploi
Verser à parts égales ces HE dans un flacon. Déposer quelques gouttes (10) dans un diffuseur à air pulsé ou nébuliseur d’air sur le bureau. Déclencher le diffuseur 15 minutes par heure.

Par Françoise Couic Marinier, docteur en pharmacie et spécialiste en aromathérapie et phytothérapie

Stimuler les rêves

Les rêves sont une source infinie d’inspiration. En renforçant le lien entre l’inconscient et le conscient, ils améliorent la créativité. Au coucher, on peut faire le rituel suivant. On choisit une HE induisant un sommeil de qualité (camomille romaine, petit grain bigarade, mandarine, ylang-ylang…), on dépose une goutte sur les poignets, on respire profondément en incitant le cerveau à être disposé aux rêves et à s’en souvenir. Pour le Dr Pénoël, ce rituel mené avec l’HE de fragonia (Agonis fragrans) est le nec plus ultra. Cette « perle aromatique » guide vers la douceur, la fidélité à soi-même, et exerce une remarquable influence sur les rêves. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité