Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Quelle huile essentielle de sapin pour s'oxygéner ?

huile essentielle de sapin

Issues de la famille des pinacées, trois huiles essentielles sont connues pour agir sur la sphère respiratoire. On reconnaît volontiers celle de sapin blanc (Abies alba) qui rappelle le goût des bonbons La Vosgienne. Celle de sapin baumier (Abies balsamea) évoque quant à elle, l’odeur du sapin de Noël. La petite dernière, l’huile essentielle de sapin de Sibérie (Abies sibirica) nous projette au milieu d’immensités forestières. Toutes contiennent des pinènes, molécules anti-inflammatoires. Mais s’il fallait n’en choisir qu’une pour assainir sa sphère respiratoire, optez pour celle de sapin blanc qui bénéficie de la composition chimique la plus complète. Attention, elles restent toutefois contre-indiquées chez la femme enceinte, les enfants de moins de 6 ans et les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire.

Du sapin blanc pour soulagerles troubles respiratoires

Préférez une HE d’Abies alba des Vosges et du Jura. S’il existe des producteurs français, beaucoup de ces HE viennent de Bulgarie. Cette pépite contient de l’alpha que du béta-pinène. Elle est anti-­inflammatoire, antidouleur et ­calmante.

Bien l’utiliser

  • Pour adoucir la gorge, dans un pot de 200 g de miellat de sapin, déposer 30 gouttes...
  • d’HE de sapin blanc, 20 gouttes d’HE de mandarine verte et 30 gouttes d’HE de thym à thujanol. Prendre 1 c. à soupe du mélange jusqu’à trois fois par jour, en le laissant fondre dans la bouche.
  • Pour aider à mieux respirer, diluer 2 gouttes d’HE de sapin blanc dans 3 gouttes d’HV de noyau d’abricot. Masser le matin au-dessus des reins, sur les glandes surrénales pour un effet oxygénant.

Du sapin baumier pour calmer son souffle

Abies balsamea est originaire du Canada. Son huile essentielle est issue de la distillation des aiguilles qui contiennent entre 26 et 30 % de béta-pinène et 10 % d’acétate de bornyle aux vertus apaisantes et anti-inflammatoires. On la recommande aussi pour assainir l’air.

Bien l’utiliser

  • En cas de stress, dans un stick inhalateur, mélanger 5 gouttes d’HE de lavande officinale, 5 gouttes d’HE de romarin à cinéole et 10 gouttes d’HE de sapin baumier. Respirer 4 à 5 fois le matin.
  • Pour dépolluer et désinfecter votre intérieur, déposer dans un diffuseur 4 gouttes d’HE de sapin baumier, 4 gouttes d’HE de ravintsara et 4 gouttes d’HE de citron. Diffuser dix minutes avant d’entrer dans la pièce.

Du sapin de Sibérie pour dégager les poumons

Abies Sibirica vient en réalité du nord de la Chine. Cette huile essentielle contient de l’alpha-pinène et du camphène, aux vertus respiratoires et expectorantes.

Bien l’utiliser

  • Pour une toux du fumeur, déposer 5 gouttes de l’huile essentielle dans une eau frémissante et respirer le mélange durant dix minutes.
  • En cas de bronchite, diluer 5 gouttes de l’HE dans 15 gouttes d’huile végétale de calophylle. Masser le mélange sur le thorax et le haut du dos pour dégager le mucus.

et aussi

De la pruche antispasmodique

Cette huile essentielle (Tsuga canadensis) qui appartient aussi à la famille des pinacées est originaire du Canada. Elle contient de l’acétate de bornyle, molécule à la fois calmante, équilibrante et antispasmodique.

Bien l’utiliser

  • Pour une toux spasmodique, masser la poitrine avec 2 gouttes d’HE de pruche ainsi que 2 gouttes d’HE de myrte rouge (Myrtus communis) à acétate de myrtényle dans 10 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot.

Ce que dit la science

Les dernières études ­s’intéressent à la capacité des huiles essentielles de sapin à assainir l’air respiré.

  • Des chercheurs autrichiens ont étudié les vertus de l’HE de sapin blanc pour réduire la contamination microbienne de l’air intérieur dans deux services hospitaliers. Au cours des deux premières heures de diffusion, la concentration moyenne de bactéries et de champignons en suspension dans l’air a été réduite d’environ 30 % à 60 %.
  •  Une étude russe a montré l’action ­immunomodulatrice d’un aérosol à base de ­polyprénols présents dans le sapin de Sibérie. Une ­préparation jugée prometteuse pour ses propriétés antivirales.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité